CA BOUGE DANS LE CHER, A GAUCHE!

Ca bouge dans le Cher ! La charte « Cher, Terre de Gauche » a été actée hier, jeudi 10 décembre 2010.

P1030998.jpg

Qu’est ce que « Cher, Terre de Gauche » ? C’est le regroupement de six organisations politiques : Front de Gauche ( PG, PCF), NPA, FASE, MPEP, MRC en vue des élections cantonnales ! http://cherterredegauche.over-blog.com/

 

Nous nous sommes inspiré de « Limousin Terre de Gauche » http://www.terredegauche.fr/ pour mettre en œuvre une force capable d’être gagnante lors des prochaines échéances…

 

Ce rassemblement des forces de gauche pour lutter contre les dérives antisociales du gouvernement était attendue par un frange importante de la population. Surtout à la suite des grèves et des mouvements sociaux contre la réforme des retraites. Il est probable qu’une partie des abstentionnistes découragés par l’éclatement des partis de gauche retrouvera à la faveur de cette démarche le chemin des urnes…

BURIDAN

P1030999.jpg

Voici pour clarifier notre démarche, le texte complet de la charte « Cher, Terre de Gauche » :

 

 

Unis dans les luttes, nous souhaitons continuer ensemble.

 

Depuis des mois les militants de nos organisations sont engagés, aux côtés de millions de salariés, de chômeurs, de retraités, d’étudiants et de lycéens dans un formidable mouvement de contestation sociale qui ne se limite pas à la défense des retraites,

Ce n’est pas la première fois que nous nous retrouvons ensemble dans les luttes. De la campagne du NON de gauche à la constitution européenne au référendum pour la

Poste, nous avons déjà su oeuvrer ensemble, et nous sommes pareillement engagés dans de nombreux combats sociaux et citoyens. Nous avons des différences et des divergences, mais ce qui nous rapproche est une volonté commune de combattre les diverses facettes de l’ordre libéral qui, en France comme dans toute l’Europe, remet en cause les acquis sociaux et les services publics.

 

Ensemble, pour un département à gauche,

Solidaire, écologique et citoyen

Les élections cantonales des 20 et 27 mars prochain se tiendront dans un contexte de crise aggravée, crise économique, sociale, morale et politique. Le département doit et peut contribuer à une plus juste répartition des richesses produites, être un lieu de progrès social et de développement économique avec la mise en cohérence de ses différents acteurs, mettant l'homme et l'intervention citoyenne au coeur de toute construction.

Ses compétences et ses priorités d’intervention sont l'action sociale, l'action économique et l'emploi, l'aménagement et les routes, l'environnement, l'enfance et la jeunesse, la culture, le sport, les loisirs ou encore le soutien à l’action des communes...

Dernier scrutin avant 2012, et surtout, premier scrutin après le mouvement populaire contre la réforme des retraites, ces élections vont constituer un rendez-vous électoral de première importance tant pour les populations, les départements eux-mêmes que pour le pouvoir en place et les forces politiques de notre pays. Il peut être un moment important de mobilisation contre la droite et de rassemblement à gauche, pour faire en sorte que les départements, structures directement mises en cause par la réforme des collectivités territoriales, continuent de vivre avec les moyens financiers permettant de continuer à mettre en oeuvre des politiques conformes aux intérêts de la population.

 

Dans ce contexte, les organisations politiques qui constituent le Front de Gauche (Parti

Communiste Français, Parti de Gauche, ), le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), la

FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique) le MPEP ; Le MRC ont décidé de travailler en commun pour pouvoir mener campagne ensemble pour ces élections cantonales de 2011 sous l’intitulé "Cher Terre de Gauche" pour un département

Solidaire, Ecologique et Citoyen . Pour nous il s'agit d'un moment important pour faire entendre notre voix à gauche, une gauche de transformation sociale capable de proposer des réponses à la crise dans laquelle le capitalisme enfonce le pays.

 

Nous irons ensemble à l’élection sur des bases claires, avec une démarche partagée un projet départemental commun dont la mise en oeuvre suppose :

 

 La dénonciation de l’actuelle réforme territoriale et tout mettre en oeuvre pour lutter politiquement contre cette dernière.

 

 Le respect le principe de transfert des compétences avec les dotations de l’état correspondantes (à l’euro près)

 

 l'engagement à aller jusqu'à la désobéissance européenne lorsque les directives de

Bruxelles seront contraires à nos engagements électoraux.

 

Le Conseil Général est au service de la population, il doit veiller à assurer à chacun l'égalité d'accès aux droits sociaux, à l’enseignement la connaissance, la culture, aux transports, au travail et aux loisirs. C'est dans ce sens que nous avançons les axes suivants et quelques propositions concrètes qui en découlent :

 

1 - Favoriser l’économie sociale et solidaire, mutualiste et associative par une réorientation des actions publiques et des aides économiques. Suppression des aides publiques pour les entreprises qui génèrent la précarité. Mise en place d’une cellule d’aide (juridique et financière) à la création d’entreprises de type coopératif. Nous proposons également la création d’un fond régional pour l’emploi en lien avec les autres départements et la Région.

 

2 - Maintenir les services publics nationaux avec la mise en place d’une charte départementale de défense et de promotions des services publics nationaux et locaux en lien avec des représentants des collectivités, des salariés, des associations d’usagers… Reprise en gestion par le CG des services dépendants de ses compétences qui sont actuellement délégués au privé à l’exception des associations à but non lucratif.

 

3 - Mettre en place des outils permettant aux citoyens du département d’accompagner l’élaboration du budget de la collectivité et de le contrôler. Pour cela nous proposerons la mise en place de réunions dans tous les cantons pour déterminer le budget. Mise en place d’un droit de référendum permettant de saisir le Conseil général sur ces compétences (à partir de 10% de la population âgée de plus de 16 ans)

Que chaque aide et subvention soient justifiées et accessibles à partir du site internet du CG.

 

4 - Les lois de décentralisation successives chargent les Conseils généraux d’organiser et de contrôler sur le département la mise en place des politiques de solidarité nationale dans de nombreux domaines: sécurisation de l’enfance, adolescence, vieillesse, logement, école.

L’organisation de la solidarité est donc au coeur des compétences étendues aux départements sur les problématiques liées à l’enfance, la jeunesse, l’insertion, les collèges, les transports scolaires, le handicap, les personnes âgées.

Aujourd'hui, les transferts de charges sans les moyens financiers correspondants à la réforme territoriale mettent en grand danger la possibilité de répondre efficacement aux besoins sociaux de plus en plus importants en temps de crise.

Notre politique de défense, de maintien, et de développement de ces solidarités sur le département sera prioritaire dans nos choix budgétaires.

Nous prenons l’engagement que les dépenses incompressibles pour répondre aux nécessités sociales seront inscrites au budget même si celui-ci est alors en déséquilibre par la faute de l’Etat et cela sans recourir à l’impôt sur les ménages pour couvrir ces dépenses qui relèvent à notre sens de la solidarité nationale.

 

5 - Favoriser l’accès à la vie associative, à la culture et à la pratique du Sport, facteur d’épanouissement individuel et de cohésion sociale. Pour cela des moyens financiers nécessaires suffisants doivent être dégagés par l’Etat pour les collectivités départementales. Réorienter en priorité les moyens aux sports amateurs.

Nous refusons de couper dans ces « politiques choisies » même si notre budget devenait déséquilibré du fait de l’application des compétences transférées de l’Etat.

 

6 - Travailler et inciter à un contrôle public des richesses et du bien commun : gestion de l’eau, de l’air, des sols, gestion des déchets…

 

7 - Promotion des productions locales et des marchés locaux avec valorisation des circuits courts. Revalorisation du maraîchage urbain et périurbain, et protection des zones qui y étaient traditionnellement destinées. Incitation forte à une agriculture paysanne, bio ou intégrée dans tout le département (et en particulier dans les zones de captage).

 

8 - Désenclavement départemental réseau fer / route, en engageant le département pour la défense du POLT, de la transversale Nantes/Lyon, de la ligne LGV et du barreau routier Bourges Auxerre Troyes.

 

L’actuel CG a déjà des actions qui vont dans ce sens mais il y a urgence à les renforcer et à récuser plus fermement les contraintes imposées par l’étranglement financier des collectivités.

 

Pour porter ce projet. Les formations suivantes : Front de Gauche (PC / PG) FASE ; MPEP ; MRC ; NPA s'engagent à présenter des candidatures communes en vue des Elections

Cantonales des 20 et 27 mars 2011 sous le label « Cher terre de gauche ».

 

Pour ce faire, elles affirment leur disponibilité pour des candidatures communes émanant des partis et groupements de citoyens qui convergent sur cette démarche et ces objectifs, qui sont de "changer les rapports de force à Gauche en faveur de la ligne de transformation sociale, battre la droite et rassembler une majorité autour d’un projet vraiment alternatif à la logique du système qui est en crise aujourd’hui”.

 

Elles conviennent que l’intitulé des candidatures sera "Cher Terre de Gauche" pour un département Solidaire, Ecologique et Citoyen, candidatures présentées par : Front de gauche

(PC / PG) FASE ; MPEP ; MRC ; NPA.

 

Ils s'engagent à une mutualisation des moyens humains et matériels afin d'atteindre ces objectifs.

 

Les candidats s’engageront, sans ambiguïté, à faire barrage à la droite en proposant un désistement réciproque aux autres candidats et formation de gauche au 2ème tour.

 

Notre volonté est d’instaurer de nouvelles pratiques politiques et d’expérimenter une nouvelle intervention citoyenne dans le champ du politique.

 

C’est pourquoi, les candidats de "Cher Terre de Gauche" Front de gauche (PC / PG) FASE ; MPEP ; MRC ; NPA s’engagent à respecter la charte.

 

La réflexion sur les propositions pour la gestion, bien à gauche, du Conseil Général et la désignation des candidats doivent être des moments forts pour la mise en application de ces nouvelles pratiques politiques.

 

Un appel à proposition des candidatures sera fait par l’ensemble des organisations politiques aux membres de celles-ci, mais aussi aux organisations syndicales, associatives et aux citoyen(ne)s partageant notre démarche et nos objectifs politiques.

 

Ces propositions seront débattues avec les organisations signataires de la Charte.

 

Les réunions ou assemblées communes des militants(es) ou responsables des organisations, donneront lieu à un compte rendu validé par l’ensemble des organisations et adressé à tous les membres des organisations concernées, ainsi qu’aux citoyen(ne)s qui en feront la demande. De plus elles seront accessibles à tous, via le site Internet créé par les membres du rassemblement "Cher Terre de Gauche" : Front de gauche (PC / PG) FASE ; MPEP ; MRC ; NPA.

Notre volonté est de porter des projets de transformation sociale réelle dans notre département. Nous travaillerons à porter ensemble les 8 points essentiels déterminés en commun y compris dans l’exécutif départemental, si les conditions le permettent.

Notre participation est donc liée aux conditions qui la rendent possible. Il s’agit de la possibilité de mettre en oeuvre les points essentiels de notre programme et du rapport de force permettant effectivement de les appliquer.

 

Si nous ne sommes pas majoritaires au sein de la Gauche à l'issue du 1er tour, un accord politique sera possible, dès lors qu'une entente se fera sur les points essentiels de notre programme, et à condition que les propositions du parti majoritaire ne leur portent pas contradiction.

 

Notre accord politique s'avérera alors possible, étant entendu que si des points de désaccord se manifestent entre les composantes de la liste et les autres formations de la majorité, ils pourront se traduire par des votes différents.

 

La liberté de vote pour chaque formation et chaque élu est un principe reconnu et admis.

 

Dans tous les cas de figure, nous oeuvrerons pour la présidence d'un département du Cher bien à Gauche !

 

DECEMBRE 2010

 

Charte-signee.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.