Y'A PAS KE VOUS K'ETES PAUV'! ERIC AUSSI IL L'EST!

Non seulement notre cher, très, très cher Eric Woerth a le triste devoir d’être juge et arbitre dans la sympathique affaire qui le lie à Liliane Bettencourt, une pauvre retraitée !

 

fdf6ac5c-9ae5-11df-bc06-eb004f596360.jpg

Non seulement il s’est senti obligé d’omettre, par crainte de blesser nos chers concitoyens, d’indiquer les fonctions et les revenus que son épouse touchait en servant cette vieille dame légèrement liftée…

 

Non seulement il est accusé à tort d’avoir offert quelques breloques à ses amis qui lui déposaient quelques légumes sur le palier pour qu’il puisse enfin manger à sa faim…

 

Non seulement la vilaine presse et les méchantes gens de la gauche caviar ont fait courir sur son compte mille vilenies (il eut préférer que courent sur son compte quelques euros…)

 

Mais voici que notre cher, très cher Eric se pare des atours flamboyants du pauvre le plus pauvre de la Sarkozie avec, tenez vous bien…. 112 euros mensuels…

Pleurez braves gens sur le sort misérable de notre sympathique et peu disert ministre de la banque!

Nous avons tellement de chance, nous les petites retraitées, avec des revenus presque trois fois supérieurs à ceux de notre cher, très cher, Eric Woerth !

 

sdf.1227815208.jpg

 

Perfides langues taisez vos calomnies !

Notre Eric est vertueux et il nous montre la voie à suivre !

Lui il arrive à vivre avec 112 euros par mois !

Cessez vos jérémiades, n’écoutez plus les syndicats, suivez l’exemple du cher Eric… Très Cher !

A quoi bon perdre son temps dans des grèves futiles !

Et cessez immédiatement d’écoutez les gens de gauche, ces racailles à la solde des revanchards soudoyés par les Roms et qui ne souhaitent qu’une chose : voir les maigres revenus des pauvre banquiers, des petits porteurs, des pauvres rentières, des petits présidents partir vers ces ignobles paradis fiscaux qu’ils ne cessent de condamner (et de visiter !)…

 

Prenez exemple! Allez à la messe, confessez-vous et réfléchissez ! (Je connais quelques communautés de confesseurs bien sympathiques…)

Notre cher Eric, je devrais dire très cher, repétons le mes frères, lui ne vit encore qu’avec 112 euros! Voyez que c'est possible!

Louez Saint Sarko ! Et la manne céleste vous sera accordée!

Car voyez vous, pleutres de gauche, minables salariés, futiles employés, faignants des administrations, enseignants dogmatiques et laïques, ouvriers alcooliques, artisans matérialistes vous ne serez jamais servi par la divine providence… car... vous... ne... croyez pas en Notre Très grand Homme!

Eric y a cru, lui…Oui!

Oncques oyez, braves gens, ce qu’il advint à notre cher, très cher Eric.

 

Un jour qu’il était en quête d’un prêt afin de financer son action humaniste au sein de l’U.M.P. (car il est comme ça Eric, il pense aux autres !), il cheminait rêveusement du côté de Chantilly.

Lors son pas fut guidé vers une lumineuse pancarte…

Celle-ci arborait fièrement le sigle Crédit Agricole !

Mû par une force mystérieuse il entra !

L’odeur était de sainteté…

Une lumière douce et diffuse éclairait l’endroit.

Une musique céleste jaillissait de l’I-Pod mal réglé d’une employée gérante des impayés.

Porté sur un nuage, accompagné de deux angelots, Eric se trouva comme par enchantement vers le visage lumineux et auréolé du banquier…

tn_medaille-philou2007-07-01--33aureole-.JPG

Qui lui dit :

« Qu’à cela ne tienne, très grand Eric, tout vos soucis sont résolus!

Ce prêt vous le méritez, car je vois en vous un avenir radieux…

Ce que nous n’accordons aux vils manants qui se plaignent des difficultés du transport en RER ou de leurs conditions de travail, nous vous l’offrons !

Car c’est pour la bonne et sainte cause de notre très aimé Sarkozy »

 

ubu-roi

 

Voilà ! L’emprunt de 6500 euros fut validé après qu’Eric, le très cher Eric, et le banquier, eurent apposés leurs signatures sous la mention affirmant « complets, exacts, sincères et véritables les renseignement fournis pour justifier leur situation financière. »

 

N’y voyez-vous un signe du ciel, braves gens ?

 

Car cette banque généreuse, tout à fait prête à aider les nécessiteux, il faut l’encourager !

Aidons là à construire un avenir radieux !

Si elle fit un prêt au bon Eric il est évident qu’elle peut faire le même geste pour tous les pauvres !

 

Je vous le dis mes Frères, il faut y croire !

 

Alors Amis rendons nous ensemble, en procession devant ce haut lieu de la sainte foi capitalistique !

Pauvres, immigrés, chômeurs, jeunes, vieux, retraités, handicapés ayez la foi comme ce bon Eric (et très cher évidemment !).

Donnons nous rendez-vous à Chantilly devant le généreux Crédit Agricole !

 

Je suis sûre que notre Président, le Président de tous les Français, sera content de nous voir rassemblés ainsi dans la joie et la bonne humeur !

 

Peut-être même que notre cher, très cher, Ministre Eric Woerth viendra par solidarité nous rendre visite…

 

Ce que je suis sûre en revanche, c’est que tout un arsenal bleu foncé viendra assurer notre protection et que peut-être, si le temps s’y prête il nous offrira même un joli feu d’artifice!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.