renelle
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 janv. 2012

renelle
Abonné·e de Mediapart

FROMION ANNONCE LA BAISSE DU RSA!

renelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après plus de trois semaines d’attente, nous (nous étions deux…) atteignions enfin … « le nirvana » ! 

Notre député-maire, Monsieur Fromion (UMP), nous accordait (dans le cadre de sa permanence hebdomadaire) un entretien…

Notre requête portait sur quelques menus problèmes de notre petite cité (Aubigny sur Nère, Cher)…

Des petites choses qui nous semblaient devoir être dites, directement et simplement.

-       Ecole… Parents/enfants poussés à aller dans le privé par suite de refus d’inscription des enfants à l’école publique, alors qu’une fermeture de classe semble être déjà programmée !

-       Voirie… Moult problèmes…Doublement de sens interdits par suite d’erreurs dignes d’un sketch de Raymond Devos… Installation de grilles obligeant de nombreuses personnes âgées (et la postière) à un détour considérable pour aller faire leurs courses… Revêtement déplorable des petites routes périphériques (celles ou vivent de simples gens loin du centre touristique « fleuri et cossu »)… Blocage du parking du Pré qui Danse pour de mauvaises raisons (les dégradations étant imputées aux seuls camionneurs étrangers ! Balaise le mec du clan municipal qui pouvait postuler que les merdes étalées étaient le fruit de postérieurs polonais !)... Piste de skate déplacée du sus-dit parking du Pré qui Danse vers celui de la piscine, excentrée et n’ayant pas, depuis cette modification reçue un seul visiteur (Mais Monsieur vous n’imaginez pas les nuisances sonores générées par les « jeunes » !)… Etc.

-       Police… Nécessité de rétablir une présence des forces de l’ordre 24/24 h… Gendarmerie par exemple… Et ce d’autant que depuis les modifications et déplacements d’effectifs les agressions et saccages se sont multipliées (les dernières remontant aux 14/15 janvier de cette année…) sous l’œil vide et inutile des caméras de surveillance (dont l’installation fut fort onéreuse)

-       Piscine… Demande de tarifs réduits pour les retraités non imposables…

-       Autres… Eau au robinet polluée. Boues d’Achères toujours déversées et qui ne semblent pas gêner notre député maire quiet en ses riches demeures. Et aussi ses menus propos concernant les syndicats… Sans compter du défaut de parole citoyenne : manque de panneaux d’affichage pour l’expression syndicale et politique…

La conversation roulait bon train sur ces différents sujets…

Monsieur le Maire savait à qui il avait affaire. Je l’avais remercié de ses largesses : un local prêté une fois par mois pour que nous puissions tenir une permanence syndicale (CGT)…

Quant à nos suggestions Mr Fromion s’en tenait à ses positions leibniziennes : tout allait pour le mieux (localement) dans le meilleurs des Mondes!

Et tout en accordant une toute bonhomme attention à nos requêtes on sentait qu’il resterait inflexible… « On vous connaît, vous critiquez tout ! … Alors pourquoi avez-vous choisi de venir habiter à Aubigny si tout va si mal ??? »

Soudain, alors que nous indiquions qu’une part de plus en plus importante de la population albinienne vivait en dessous du seuil de pauvreté et n’avait pour survivre que RSA et APL, Mr notre Député-Maire nous fit cette incroyable confidence :

« De toutes façons il faudra bien avec la crise que l’on réajuste le RSA… La crise est là, et on ne peut plus payer les inactifs ! »

Monsieur le Maire, en ce sens, ne faisait que conforter mon opinion sur le programme UMP… En voici d'ailleurs un extrait significatif :

« Un Contrat Unique d’Insertion de 5h par semaine sera proposé aux bénéficiaires du RSA socle (ex-RMI). Ceux qui refusent deux propositions se verront appliquer une baisse de leur RSA socle.

Fusion du RSA activité et de la PPE, deux dispositifs qui visent le même objectif et se doublonnent… »

Clairement Yves Fromion dit ce que ces phrases anodines et absconses expriment : la volonté de baisser le RSA en faisant marner à l’œil, comme des esclaves (impossibilité de refuser un tel dispositif) les plus pauvres d’entre nous…

Ce n’est pas un retour aux conditions de travail du siècle dernier mais bien à celles lamentables des esclaves du 19 ème siècle (cf. Hugo et Zola) que prônent nos gras et méprisants élus de l’UMP.

De plus, si Yves Fromion (« l’oreille attentive » de Nicolas Sarkozy) ose tenir, devant un militant CGT (je me suis présenté comme tel), ces propos, c’est que la mesure est à l’ordre du jour et qu'elle devrait être annoncée AVANT les prochaines élections…

Plus que jamais il convient de se battre contre les affameurs qui font fuir les capitaux en nous laissant en héritage la dette de leurs aventures spéculatives…

En faisant crever le Peuple nos édiles restent sourdes. Mais le cliquetis des armes se fait entendre, les fourches sortent des granges, les haches sont saisies par des bras énervés…

Et nos petits Marquis poudrés, frisottés et hautains devraient s’attendre à ce que l’on trouble un peu leurs menuets insouciants…

Quelques dissonances sont à prévoir!

(BURIDAN pour RENELLE)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal
En Russie, sœurs, mères, épouses protestent contre l’envoi des hommes au front
Dans les manifestations contre la mobilisation militaire décrétée par Vladimir Poutine, les femmes sont largement majoritaires. La contestation monte dans les régions peuplées de minorités ethniques.
par Estelle Levresse
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias