renelle
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2012

renelle
Abonné·e de Mediapart

LES GRANDES DOULEURS SONT MUETTES

renelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Tu ne tueras point. Tu ne feras pas de faux témoignage. » (Bible ET Coran)

Au moment où l’odieux cinglé exécuteur d’enfants et de militaires n’est toujours pas neutralisé, les commentaires les plus puants ensemencent le terreau fertile des médias… Et, comme on devait s’y attendre, ils donnent la belle place aux  fachos de tous bords.

D’abord à ceux qui exaltent les haines communautaires…

Et l’on voit « l’héritière », la blondasse qui s’avance devant les micros en postillonnant des « Je vous l’avais bien dit et vous ne m’avez pas écouté », oubliant que des forêts de micros étaient ouverts au moindre de ses propos xénophobes…

La voila encore le menton en avant, portrait craché de son tortionnaire de père qui vient, à l’appel de son petit mentor officieux, poser devant les pauvres cercueils, ces "exécutés" par un con sanglant, acquis, comme elle, à l’idée que la peine de mort se justifie dans le monde tel qu’il est.

Car la peste ressurgit encore et les journaleux médiocres, incapables de séparer l’information des bruits de chiotte, s’affirment raisonnables lorsqu’ils disent « et maintenant, après ces odieux assassinats, surgit à nouveau la question du rétablissement de la peine de mort »… Ils justifient ainsi les remugles qui courent dans la multitude des esprits faibles…

Ainsi hier, dans le cadre du Secours Catholique de mon petit village, n’ai-je pas ouï : « il a tué, il faut le tuer »… Pauvre loi du talion, dérive incontrôlable...

Et qui conduisit autrefois au rejet et à l’exécution de tout un peuple coupable, selon les fous en nombre et soutenus par la propagande d'alors, d’avoir mis en croix le Christ…

Car l’esprit humain, dans l’émotion et le ressentiment, suit la pente la plus forte, celle que les faibles nomment « loi naturelle » et qui condamne d'abord, avant tout jugement et toute recherche des causes, et qui tue, qui TUE, QUI TUE !

Dans la soirée d’hier, me rendant chez des amis français d’origine magrébine, je trouvais l’ambiance lourde et inquiète. Comme toujours, cependant, l’accueil fut chaleureux…

Tandis que l’on me servait le thé à la menthe, j’entendis « C. », un petit garçon âgé de 11 ans, qui me disait : « Demain ce sera encore plus terrible à l’école. On me dira « c’est un arabe » qui a tué. Un algérien comme toi! Et l’on se « moquera » de moi ».

Les adultes s'offrent les boucs émissaires à l'échelle de leur médiocrité!

A-t’on oublié enfin : les grandes douleurs sont muettes !

Ah, dites moi un pays sage où les hommes enfin s’aimeraient !

Jean Claude Meyer pour Renelle (22-03-2012 - 11 heures)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica