renelle
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2012

renelle
Abonné·e de Mediapart

GENOCIDE, TAXE TOBIN, IRAN....HELAS SARKO!

renelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La condamnation du génocide arménien… I915 - Environ un million de morts sur une population estimée entre  1,3 million et 1,7 million de personnes…

C’est donc bien un génocide !

Sarkozy n’aurait-il pas dû proposer la loi de condamnation dès le début de son mandat ??? Voire même quand il occupait des postes ministériels avant 2006 ???

Vous n’en êtes pas sûrs… Ah bon ?

Nicolas se présente comme un pragmatique n’est-ce pas ???

Il veut être, comme tous les grands bavards, le champion de l’efficacité…

Fillon, le sénat et les Soc. Dem. s’empressent de lui emprunter le pas… Ils votent la condamnation.

Allons, soyons indulgents, eux, ce ne sont pas des chantres du populisme comme Mélenchon…

C’est d’ailleurs à ce titre qu’ils se succèdent depuis le début de l’année sur les médias…

De ce point de vue, le média champion c’est bien France Inter qui alterne un invité UMP(-éteur), un Soc(-coulant), des spécialistes pro UMP (graves-graves-graves !), des experts pro UMP (sérieux-sérieux-sérieux !) et de temps en temps un vert (de gris ou bien de rosé !) vendu à l’une ou l’autre partie de notre bel establishment trop politique pour être honnête !

Ils approuvent peu ou prou et naviguent dans l’eau tiède et consensuelle du bien-pensant droitier.

Alors Sarko fait joujou avec la France et avec son commerce extérieur…

Car que croyez-vous qu’il soit arrivé ???

Les turcs vexés ont rappelé leur ambassadeur et ont transféré leurs contrats vers des pays moins contrariants, l’Allemagne de Merkel, qui se marre, en espérant devenir le pays égémoniste de l’UE (ou de ce qu’il en reste). Triste…

Voilà ! Merci Monsieur Sarkozy ! Vous pouvez vous vanter d’avoir fait d’une pierre deux coups : saccagé l’idée d’une condamnation globale et européenne du génocide arménien et saccagé dans le même temps un peu plus l’économie française en refilant nos contrats à nos « sages » partenaires !

Car Sarko est insatiable…

Il veut bouziller la France plus vite que Lucky Lucke ne tire sur son ombre ! Un émule de Joe Dalton!

Deuxième cartouche tirée par Sarko dans le pied de la France : la taxe Tobin…

Notre frisé vitaminé nous annonce qu’il veut y aller seul (le 9 janvier)…

L’émoustillant bonhomme rencontre Snoopy-Merkel le lendemain…

Elle se marre la bonne dame !

Mais « mon cher » que n’avez-vous mis en œuvre cette belle initiative avant que vous n’ayez vidé les « cassettes » de l’état  en redistribuant les piécettes aux pauvres riches??? 

Vous étiez ce me semble peu ou prou ministre des finances il y a 6-7 ans…

Vos bonnes idées vous eussiez dû les accomplir en ces temps de relative abondance… En taxant par exemple vos chers amis à yacht et Rolex !

Et voici ce que ce « gagneur » fit d’une idée excellente…

Par son annonce, le frileux monde de la « phinance » et des « ex-pairs » prit peur !

Les agences de notes de con le 13 janvier firent rouler tambour et de notre vocalise en ah…ah….ah ! (si haut placée) ils en sortirent un couac en ah…ah…puf ! Triste et ridicule !

Cette idée juste, la taxe Tobin, en étant bien négociée, pouvait pourtant sauver une partie des ventres vides de cette planète…

Voici comment cette belle idée fut saccagée. L’idée d’une aide juste et répartie, du partage et de la solidarité s’évanouissait sous la coulée nauséabonde de la maladresse d’un prétencieux, des relais du profit, des agences de notation, des banques …

Sarkozy c’est le fossoyeur des bonnes idées…C’est un escogriffe qui d’un concept juste et généreux le rend tout simplement impossible à réaliser…

Sarko c’est le « jaune » qui « casse » les idées de la gauche… Et les déconsidère…

Sarko c’est un escroc et un ennemi de classe !

Avec son AA+ Sarko a maintenant de quoi justifier un peu plus, encore, le massacre des droits et lois sociales…

Sarko saccage la France plus vite que Lucky Lucke ne tire sur son ombre !

Joe Dalton, comme on le surnomme ici ou là, joue de la talonnette en vue des prochaines élections et c’est maintenant qu’il est le plus dangereux!

Troisième volet… L’Iran…

La menace nucléaire !

Angela Merkel, David Cameron et Nicolas Sarkozy décrétaient hier un embargo pétrolier graduel sans précédent contre l'Iran et de sanctionner sa banque centrale afin d'assécher le financement de son programme nucléaire, qu'ils soupçonnent être destiné, sous couvert d'activités civiles, à la fabrication d'une bombe.

Fort bien….

Mais, au fait, qui donc a construit les centrales nucléaires iraniennes ??? Hum ?

Très bien l’embargo ! La Russie, la Chine se frottent les mains !

Et nous… ???? Hum ????

La grimpette du prix de l’essence à la pompe n’est pas près de s'arrêter…

Ah bon ! Je me trompe ??? Oui, le pétrole libyen compensera….

En êtes-vous sûr ???

Ah, donc c’est pour cela que Sarkozy… ???

La liberté des peuples avait bon dos !

Ah oui je vois plus clair !

Et les pétroliers aligneront encore des bénéfices faramineux sans pour autant verser un pesos dans les caisses de l’état….

Quel stratège ce Sarkozy !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal
UBS : quand Bercy se refuse à indemniser une lanceuse d’alerte
Sans Stéphanie Gibaud, il n’y aurait pas eu de scandale UBS. Alors que l’État a récupéré des milliards grâce à ses informations permettant de mettre fin à l’évasion fiscale de la banque suisse, le ministère des finances se refuse à l’indemniser. Le tribunal administratif lui a demandé de reconsidérer sa position. Bercy a fait appel.
par Martine Orange
Journal — Santé
En Mayenne : « J’ai arrêté de chercher un médecin traitant »
En Mayenne, des centaines de personnes font la queue pour un médecin traitant. Dans ce désert médical, le nombre de médecins n’est pas suffisant face à une énorme demande. Inciter les médecins à s’installer dans des zones sous-dotées ne suffit peut-être plus. Certaines voix prônent une autre solution : la contrainte. 
par Célia Mebroukine
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard
Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot