QUAND PENELOPPE TISSE

QUAND PENELOPPE TISSE...

Pour bien comprendre l’écrit que je signe aujourd’hui, je donne d’abord l’article qui en est à l’origine…

 

Article de Pénéloppe sur Médiapart publié le 25 novembre 2010

1944_penelope.jpg

Un militant du Parti de Gauche en campagne

Ceci est une fiction, basée sur des témoignages authentiques recueillis sur Mediapart, mais également en "off", les personnes citées souhaitant, je suppose, garder l'anonymat (on les comprend).

Jean Luc Mélenchon a décidé d'envoyer ses troupes, comme le parti socialiste, selon le modèle Obama, faire du porte à porte en 2012. C'est une première entorse à l'anéantissement du "grand marché transatlantique" promis par le "tribun", mais à la guerre comme à la guerre.

La lecture de nombreux commentaires de partisans du tribun m'ont donné une idée de comment cela pourrait se passer

- Bonjour, on est du peuple, je suis de la vraie gauche, qui vient vers le peuple. Vous êtes du petit peuple, au moins ? Parce que sinon, on vous cause pas.

-Vlan ! (Son de porte qui claque)

- (A travers la porte) Le prenez pas comme ça, quoi, on vient pas pour faire gagner un parti, on vient juste pour faire avancer nos idées !

- HA HA HA (rire qui peut être intérieur)...

(La porte se réentrouvre) Ah, ben, on va peut-être s'entendre, parce que Sarkozy, ras le bol, il se mêle même de l'équipe de foot, c'est pas son boulot, non ?

- Si, si, enfin, non, enfin, écoutez, Sarkozy, on s'en fout, les gens passent, c'est les idées qui comptent !

- Ah ouais les idées, mais là, j'ai pas le temps

- Mais c'est pas grave, on est pas pressé, nous on travaille pour dans ... 250 ans !

- Vous êtes pas contre Sarkozy alors ?

- Si, si, mais c'est pas le plus important.

- Ben le plus important, c'est qui ?

- Ben justement, alors, on voulait y venir, mais pas tout de suite, après les idées quoi, en quelque sorte ; voilà, nous on est derrière Jean Luc Mélenchon.

(Silence) - Aaaaaaah ... Aaaah, ouais, je vois qui c'est je crois, enfin, je suis pas sûr. Ça s'erait pas celui qui gueule après tout le monde ?

- Euh, mais en fait, c'est surtout ses idées qui comptent, pour le peuple, mais avec un grand P, hein, pas de la gnognotte.

- Ouais, j'comprends bien, mais là, j'ai pas trop l'temps. A la prochaine, merci, hein ...

La suite à écrire par les militants du PG, qu'ils me pardonnent, c'est juste pour décompresser un peu, et bon courage à eux.

_____________________________________________________________

Réponse écrite le 25 novembre 2010

 

Nous y voila ! La Ségolène du web s’essaie à l’humour…

Aux dépens du PG évidemment…

 

De s’en prendre au travers des propos tronqués des militants au « tribun » qui fait tant d’ombre à la fade Ségolène…

segolene-royal-4-4fcdb.jpg

Les propos et projets de votre (jolie, j’en conviens) mentor, madame Pénéloppe, correspondent bien à votre pseudo : faire le jour et défaire la nuit !

 

Car ce que vous critiquez, cette condescendance (en parlant de la « vraie gauche ») elle est beaucoup moins présente que chez votre égérie ! Nous, « la vraie gauche », on met en chantier un programme ouvert à tous (cf. le site du PG) où tout un chacun peut apporter ses idées, ses solutions et ses critiques…

C’est plutôt en vos chapelles que le peuple n’a pas la parole… Au non de ce que vous définissez comme du réalisme… Qui n’est autre qu’un capitalisme maquillé sous les faux airs de la social-démocratie…

Vous pouvez vous foutre (intérieurement ou pas) des idées émises au congrès du Mans…

Ce sont des propositions claires, justes et simples sorties tout droit du peuple !

 

Pour nous Sarko n’est pas la seule cible… C’est tout le système qu’il faut changer…

562437 the-economist-retrecit-sarkozy-copie-1

Sarko n’est qu’un pion dans les mains du grand capital…

Et celui-ci le déboulonnera dès que notre vibrion ne lui sera plus utile… On en a l’illustration avec le pathétrique psychodrame qui s’est fait jour lors du dernier remaniement…

Sarko n’est que l’expression bien contrastée et bien visible de la malveillance des nantis vis-à-vis du peuple… Mais ce n’est qu’un individu (un tout petit individu !).

 

Vous nous prêtez des propos ridicules … Comme si ne nous voulions mettre en œuvre nos idées que dans un futur indéterminé (dans 250 ans ironisez vous)…

 

Nous, avec Mélenchon, on dit « qu’ils s’en ailles tous » et vite ! Les socio- complices, les traîtres qui démantèlent les services publics (cf. les belles actions réalisées par quelques « penseur » de la social-démocratie que je donne, ici, en complément d’information)…

h-20-1186401-1209310492.jpg

Ce qui vous fait peur c’est l’irruption d’un peuple combattant sur la scène politique… Comme cela s’est déjà produit avec « Limousin, terre de gauche »… Comme cela se produira avec « Cher, terre de gauche » !

 

Et que penser du ségolènisme ultrasophistiqué qui a ironiquement justement quelque chose à voir avec le bling-bling d’un autre …

 

Mélenchon est tout sauf nombriliste… ce n’est qu’un politique qui pense, qui rétablit les repères qui servent à quantifier les dérives bien idéologiques celles-là de la droite et de la gauche réformiste !

Les dérives droitières sont plus faciles à percevoir : le peuple en crève !

Les dérives idéologiques de la gauche réformiste elles avancent masquées… Mais il suffit de voir quelles sont les propositions de celles-ci pour en deviner les dangers.

Deux exemples.

Maintenir l’âge de la retraite à 60 ans et porter le nombre d’années de travail pour avoir le taux plein à 42 ans… Donc il faut que tous nous commencions à bosser à 18 ans… Ceci dans une période de précarité de l’emploi… Belle proposition vraiment !

Ou portons nos regards sur l’action du FMI sous l’impulsion du super économiste Strauss Kahn… La Grèce et l’Irlande aiment bien ce type de sauveur !

 

Et puis Madame la tisseuse-détisseuse je jette juste un regard sur vos derniers écrits… Ah la « Mia » Qu’elle est belle cette Mia toute d’électricité pourvue ! Non non, ce n’est pas une aberration écologique cette Mia…

A-t-on quantifié son coût réel en énergie pour la produire… A-t-on pensé qu’elle implique enfermement dans le tout électrique qui sous-tend l’industrie électro-nucléaire ?

A-t-on pensé aux délocalisations programmées à court ou moyen terme pour répondre à l’internationale concurrence que vous critiquez bien faiblement ???

Evidemment la Mia n’est pas un pur produit idéologique puisqu’il est promu par sa majesté la Royal Ségolène… Rien à voir avec ce Mélenchon enferré dans de vaporeuses idées philosophiques et écologiques…

Ah Ségolène, the queen of the «photovoltaïque… Mais qui peut se payer du photovoltaique actuellement??? Hum ???

- Ouais, j'comprends bien, mais là, j'ai pas trop l'temps.

A la prochaine, merci, hein ...

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’action de quelques socio-démocrates quand ils tenaient les rênes du pouvoir.

 

IN MEMORIAM

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Claude Evin, patron de l’Agence Régionale de santé, ferme la majorité des blocs opératoires de l’Ile de France en préservant, évidemment celui de Corbeil Essonnes, fief de Serge Dassault (un gus très méritant !)… Les cliniques privées se frottent les mains…

Mais c’est un homme sérieux…

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Lionel Jospin institue par la loi 83-25 du 19-1-83 le forfait hospitalier journalier en contradiction avec le principe républicain de solidarité nationnale…

Le même cède le dernier bastion de l’ORTF – la SFP – à Vincent Boloré…

Le même, avec DSK, offre à Lagardère la co-gestion d’EADS…

Mais c’est un homme sérieux..

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Laurent Fabius a juste créé les stock options… Rien que ça ! (En bon fils de… )… Mais c’est un homme sérieux !

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Pierre Bérégovoy, seul ministre d’extraction ouvrière, a, pourtant, instauré la libre circulation des capitaux… In memoriam !

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Dominique Strauss-Kahn a, modestement, créé les sub-primes… Avant d’enfoncer un peu plus les pays fragiles (Grèce par exemple)… Mais c’est un homme sérieux !

 

Souvenirs, souvenirs…

 

François Hollande ratifie, avec les députés PS, le traité de Lisbonne… Et se met en contradiction avec le vote des français… Un détail qui a son importance : ce traité prévoit à terme la privatisation des services publics… Mais c’est un homme sérieux !

 

Quelques souvenirs plus ou moins lointains…

Quelques souvenirs significatifs.

 

Peut-on faire confiance aux socio-démocrates ? Doit-on avoir confiance en un PS qui a préparé, avec assiduité et en sous main, le lit confortable du sarkozysme ?

 

Doit-on faire confiance à un parti qui brade nos retraites, qui ne réagit que très faiblement et toujours de façon réformiste aux lois iniques des traîtres Besson et Kouchner, des escrocs Woerth, des flics vérolés d’Hortefeux, des vendues Lagarde et Bachelot (MEDEF et grands groupes pharmaceutiques), des cliquetis d’Alliot Marie, des faux cul Borloo et Frédéric Mittérand et du dictateur Sarkozy ???

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.