renelle
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 nov. 2012

TROP JEUNE ENCORE...

renelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La vie…

La vie qui nous assaille de toutes ses beautés complexes, de plus en plus complexes SURTOUT et acquises sur une durée qui nous semble si longue qu’elle en est presque inconcevable…

Avec le temps tout est possible…

.....

16 à 17 milliards d'années (âge de l'amas NGC 6752) pour la formation de l’univers…   

4,58 milliards d’années : naissance de notre système solaire… Différenciation des planètes.

4,2  milliards d’années : FORMATION DE LA TERRE (croûte terrestre) - Hadéen

Entre 3,9 et 3,5 milliards d’années : APPARITION DE LA VIE SURTERRE… Procaryotes Les cyanobactéries construisent des structures nommées stromatolithes – Archéen – Atmosphère NON OXYDANTE (pas d’oxygène ou en très faible quantité)

Entre 2900 -2600 et 600 millions d’années : Atmosphère oxydante – présence de dioxygène.  Colonisation terrestre par les Eucaryotes. Pédogenèse. Sols rouges (Fe trivalent) Métabolisation de la silice (spongiaires)

575 millions d’années : Faune d’Ediacara Explosion des métazoaires à corps mou (médusoïdes, proto-échinides, annélides et autres comme les pétalonamés et les proarticulates)

540 millions d’années : Faune de Nama : premiers animaux à coquille (proches des monoplacophores)

3,5 millions d’années : Hominidés, acquisition de la bipédie (Australopithecus afarensis)

2,7 millions d’années : Hominidés, premiers outils, acquisition du langage ( ?) (Homo habilis)

400 000 ans : Hominidés, maîtrise du feu (Homo erectus)

30 000 à 40 000 ans : Hominidés, apparition du phénomène religieux.

9000 ans : Hominidés, apparition de l’agriculture en Mésopotamie

7000 ans : Hominidés, apparition de l’écriture en Mésopotamie

5000 ans : Hominidés, première machine (à calculer) en Chine (3000 ans avant Jésus Christ)

2012 ans : Hominidés, premier calculateur connu (machine d'Anticythère, 87 av. J.C.) C’est l’ancêtre de tous les ordinateurs !

1800 ans : Hominidés, xylographie, ancêtre de l’imprimerie. Apparaît en Chine (2 ème siècle ap. J.C.)

230 ans : Hominidés, premier vol habité (frères Mongolfier, 1783)

190 ans : Hominidés, premier moteur électrique (Peter Barlow, 1822)

173 ans : Hominidés, première automobile (Amédé Bolée, 1873)

137 ans : Hominidés, première liaison hertzienne (radiophonique) (Guglielmo Marconi, 1895)

67 ans : Hominidé, première explosion nucléaire (Alamo, 1945)

61 ans : Hominidés, première centrale nucléaire (Expérimental Breeder Reactor I - EBR-I, 1951)

51 ans : Hominidés, premier homme dans l’espace (Gagarine, 1961)

43 ans : Hominidés, premier homme sur la Lune (Neil Armstrong, 1969)

2 semaines : Hominidés… Super calculateur puissant de 16,32 pétaflop/seconde, c'est-à-dire réalisant 16,32 millions de milliards d'opérations par seconde soit l’équivalent approximatif de la puissance de calcul de l’Humanité entière utilisée en continu durant quelque chose comme 200 ans…

Formidable "évolution" n’est ce pas ?!

Mais à quoi cela sert il ?

Ce progrès autorise t’il un optimisme leibnitzien (« tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ») ?

L’Humain ce singe savant !

L’Humain ?

Depuis si peu et si longtemps…

Pour combien de temps encore ?

Moins de cent ans pour détruire une grande part de ce que la nature a mis 3,5 milliards d’années a réaliser…

Pourtant…

Des millions de gens de bonne volonté…

Quelques bourreaux qui ont semé trop de haine, trop de souffrance…

Il y a si peu de temps...

Les a t'on oubliés?

.......

Il faisait chaud, très chaud…

Le soleil dardait par delà les miradors comme l’image de l’espoir envolé.

Ils étaient arrivés dedans des wagons plombés…

Ceux qui déjà avaient été sacrifiés vivaient pour toujours dans les souvenirs.

Les encore vivants on les a regroupé…

Maigres de terreur, rêves figés.

Ils se serraient sous le soleil épais.

On leur a dit « konzert ! »

Ils y ont cru.

Ils ont cru que leurs bourreaux conservaient un reste d’humanité…

Ils ont vite construit l’estrade.

On a donné des costumes sombres à ceux qui allaient jouer.

Ils les ont mis par-dessus leurs loques rayées.

Et tous ont accourus devant l’estrade le crâne nu, maigres, pour rêver un peu.

Sombres, les gardes armés, bavant comme des chiens !

La musique ineffable s’est élevée dans l’air vibrant vers des cieux incertains.

Le concerto pour violon de Brahms a pris son envol.

Il faisait chaud, très chaud…

Le soleil dardait par delà les miradors comme un espoir d’évasion.

Ils sont tombés un à un…

Ceux qui étaient aujourd’hui sacrifiés vivraient pour toujours dans les souvenirs…

Sombres les gardes armés avaient inventés un nouveau « jeu » meurtrier…

......

Quelques bourreaux sèment TOUJOURS la haine et la discorde…

Quelques bourreaux milliardaires fabriquent les armes des injustices.

Des bourreaux ridicules vont au salon de l’armement et proposent leurs joujoux à des militaires chamarrés dépourvus de néocortex.

Il suffit du bulbe rachidien pour marcher au pas disait Einstein…

Ici des politiques très fiers qui achètent « en exclusivité » des joujoux très sophistiqués pour propager la mort… Et qui ferment des écoles…

Des politiques qui justifient l’injustifiables…

Mal de désordre.

Simples arrangements, petits accords entre puissants qui génèrent bientôt souffrances et souffrances incrustées dans la chair de milliards de mes frères !

« Retombées économiques… Les progrès technologiques dues à la recherche de l’armement serviront la société civile »

Et pourtant si le budget « recherche » de l’armement était alloué à la société civile les mêmes progrès seraient inéluctablement générés…

Les retombées économiques, on le sait tous, serviraient la Paix… Un mot qu’ils ont toujours à la bouche mais qui leur semble au fond si ringard et utopique!

Et les militaires, les politiques décérébrés, en réseaux d’influence, en comité de quelques milliers de personnes, pour la planète entière, sont toujours prêts à inventer de nouvelles mises au ban, de nouvelles exclusions, de nouveaux racismes…

Ceux là n’aiment que fractionner, séparer, désorganiser…

Les quelques très grosses industries organisées en trust les rejoignent dans ce massacre… Elles, leur cible c’est la planète… Rien que ça !

Elles verrouillent et brevettent la nature pour se l’approprier…

Mal de décomposition…

Dans tous ces artefacts dénaturés la mort rôde…

Ces maffias organisées en lobby spolient et polluent tout ce qu’elles touchent : l’énergie, les médias, l’agro-alimentaire, les industries lourdes, la chimie, les médicaments…

Tout ! Tout est réalisé pour le profit immédiat en dépit du bon sens…

Militaires, politiciens, industriels ils crient tous « après moi le déluge »…

 .....

Il fait chaud, très chaud…

Le soleil darde par delà les guérîtes des postes frontières, image de l’espoir envolée…

On leur a laissé ce lambeau de terre aride…

Ceux qui ont été sacrifiés vivent encore et pour toujours dans les souvenirs.

On les a arrachés de leur mère, de leur frère, de leur famille.

On les a arraché.

Ceux qui restent maigres de terreur, ne rêvent que de justice.

La rage étreint leur ventre…

Ils creusent des tunnels pour survivre…

Au loin on entend La Ahada Yalam

La voix mélancolique d’Amal Murkus

Le soleil darde par delà les guérîtes des postes frontières, image de l’espoir envolée…

Par-dessus les maisons en ruines  les drones sifflent…

Ailleurs surgissent de noirs avions qui jettent leurs guêpes noires…

Un enfant est mort…

Il fait chaud, si chaud !

Un sacrifice qui vivra encore et pour toujours dans les souvenirs.

Des pierres coulent sur les joues des mères !

Des pierres habitent le corps des hommes !

Des barbelés séparent ceux qui crient vengeance…

.....

Bientôt dix milliards d’humains, dix milliards de personnes de bonne volonté seront entre les serres de quelques milliers de crétins roublards (la roublardise est synonyme aujourd'hui d'intelligence), de voleurs arrogants (le vol est magnifié par les bourses, les banques, les assurances et les agences de notation) et menteurs médiatiques (le mensonge institutionnel propagé par les chapelles de la désinformation, de l’acculturation qui servent les dogmatismes les plus stupides…).

Servis par les pétaflops de nos si belles machines!

Oh oui! Les fanatismes se portent bien ! Si bien!

Car l’Humain est fragile, influençable, manipulable !

Mal de solitude et d’angoisse…

Déjà les budgets consacrés à l’enseignement laïque (c'est-à-dire hors dogme), dans tous les pays, diminuent en proportion inverse de ceux consacrés à la sacro-sainte finance (voyons ! soyez « réalistes » messieurs !)…

Tandis que les budgets consacrés à la fabrication de bombes de toutes sortes, de fusils, tanks, avions meurtriers, mines anti-personnelles, grenades et autres instruments de mort restent stables !!!

Ben oui ! La « crise économique » risque de déstabiliser le monde… « Ah ! Une bonne guéguerre et tout repartirait… comme en 40 ! » – les entendez vous ces "va-t’en guerre" ?

Oh! Ces adeptes de l’exécrable formule « Si Vis pacem, para bellum » !

La lucidé est si faible face aux empoisonnements clinquants qui meuvent les peuples!

Au milieu des cohortes blasées

Parler réalité !

Je marche

Je force idées et tête chercheuse

Je me parle

La voix basse des lubies voyageuses

Je m’offre

« Ma pauvre poésie en images de pauvre »

Et me donne l’inquisition des loups et de la cécité

Je cherche à approcher

Je me brûle au cœur des déserrances

Pour forcer les rêves et l’espérance

Ça leur semble étonnant

Ils veulent  me chasser

La vérité est scandaleuse

Et je porte toi en moi en image creuse

Mal de croissance d'une humanité trop jeune.

Qu'est ce que 500 000 ans d'évolution humaine au regard du concerto immense de la nature et ses milliards d'années?

Douleurs et fautes, larmes et sang…

Trop de certitudes... Pas assez de questionnements!

Et cette plaie qui sourd de l'égoïsme proné par toutes nos élites!

Arrangements, petits accords entre puissants qui génèrent souffrances

Souffrances incrustées dans la chair de milliards de mes frères !

L’Homme??? Triste animal ?

Partageons une ultime chance...

Mettons notre force d'amour, d'intelligence et d'écoute au service de tous...

Construisons la noosphère dont parlait Teilhard de Chardin...

Ca en ferait des pétaflops!

Ou alors l'Inhumain, ce singe dévoyé ignorant, prétencieux et inconscient se suicidera!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet de blog
Remise des diplômes AgroParisTech : appel à déserter
Lors de leur cérémonie de remise de diplôme, huit jeunes ingénieur·es AgroParisTech ont appelé leurs camarades de promotion à déserter de leurs postes. « N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »
par Des agros qui bifurquent