ON VEUT LA JOURNEE DE 72 HEURES! ON VEUT LA JOURNEE DE 72 HEURES! ON VEUT...

Je le dis tout net : il y a des gens pour qui la journée dure plus de 24 heures !

C’est injuste !

6a00e550e0cd72883300e5525378e98834-800wi.jpg


Mais où grappillent-ils leurs heures supplémentaires ?

Je lis des dizaines de blogs, je tente de parcourir au plus vite ce qui doit être lu, vu, entendu…

Outre le fait que je choppe d’ardentes indigestions…

Je n’en sors pas plus instruit…

grosse_fatigue.gif


Comment font ces gens pour pondre de lumineuses phrases, de volumineux essais, de belles études documentées chaque jour que « Dieu » fait (j’ai quand même un doute quant à cette dernière affirmation) ?

Où vont-ils pêcher le temps pour faire tout ça ?

 

Moi j’ai un exemple qui me vient naturellement…

Un bonhomme tout simple : notre sympathique J.L.M. comme on dit lorsqu’on est chébran (là encore je retarde d’une plombe !).

m--lanchon-rouge-02-sign---88eee.jpg


Je parle évidemment de Jean Luc Mélenchon….

Voici un homme qui garde l’œil ouvert 27 à 28 heures par jour ! Des interviews à qui mieux, mieux.

Des interventions lors de colloques, congrès et autres.

Et il écrit un bouquin en plus pendant ses vacances !

Et il rédige de plus un blog !

Et cela même au moment où sa clé USB le trahit !

 

Ce qui est fort de fort chez lui c’est qu’il garde la tête froide et que ses idées simples d’écojustice, d’égalité et de partage il les maintient roides comme au premier jour !

 

Et ce qui est attristant c’est que ses belles idées, bien documentées, bien nourries par les réflexions collectives, par un savoir philosophique et historique, ne reçoivent qu’un écho limité aux travers des médias.

 

Seul Marianne B nous a offert quelques pages sur le fondateur du Parti de Gauche. C’est dommage ! Mais c’est aussi très facile à comprendre.

 

Le P.C., Gauche Unitaire et le P.G. se sont réunis en un Front de Gauche qui a des visées institutionnelles. Il présente des candidats pour qu’ils soient élus…

 

Qui plus est le PG est en ce moment une marmite à idées. Son programme est élaboré dans la concertation des citoyens, de quelque bord de l’échiquier politique qu’ils soient!

Cette démocratie participative n’est pas ici un hochet que l’on agite !

 

Si les socialistes sont si bien relayés par les médias c’est parce que leurs critiques face à la politique de Sarkozy sont tièdes et contradictoire. Et puis leur programme est inexistant ! De plus les défections de membres éminents du PS qui vont jouer dans la cour de notre marathonien de Président – je pense évidemment à Besson, à Kouchner, à Lang, à DSK – lui ouvre les porte médiatiques. Sarkozy a bien compris qu’il s’agit d’une opposition fantoche…

 

Les tentations droitières des Ecolos sont évidentes avec un Cohn Bendit affichant des affinités prononcées pour Bayroux… Guère dangereux pour Sarko et l’UMP !

 

Restent le NPA/lutte Ouvrière. Besancenot est l’objet d’une attention toute particulière des médias ces jours ci. C’est compréhensible… NPA & lutte Ouvrière ont refusé de rejoindre le F.G. car les militants de ces partis, réellement ancrés à gauche, craignent l’hégémonie réelle ou fantasmée du PC.

Olvier-Besancenot-Jean-Luc-Melenchon_pics_390.jpg


C’est vrai que ce « mariage » PC/PG n’est pas de tout repos (comme lors de tout mariage !).

Or le NPA n’a pas les moyens matériels et financiers de présenter un ou plusieurs candidats à chaque mandature… tout comme d’ailleurs le PG… et qui est, de par son choix seul, se désengage de la voie électorale et lui préfère une action dans la rue !

Par ses positions politiques, les solutions proposées et les buts le NPA est le frère jumeau du PG… Sauf en ce qui concerne l’attitude à tenir face aux échéances électorales…

 

La droite a bien perçue tout ce qu’elle pouvait obtenir de cette désunion. Pour elle le NPA isolé est bien moins dangereux que le FG (d’autant que le PC garde une base militante très active).

En donnant la parole au NPA sur les médias, en interrogeant ses dirigeants sur les dissensions au sein de la vraie gauche elle favorise la sape de ce courant… Elle joue de nos faiblesses ! Pour contrer cela il nous reste, à nous, gens de gauche à faire circuler nos idées, nos projets, nos propositions et solutions par tous les moyens possibles.

L’Internet est de ceux là.

 

Mais cela demande un travail énorme et j’aimerai disposer, comme certains, d’une trentaine d’heures par jour pour y parvenir !

 

Voici en complément ce qu'a déclaré Michel Onfray (4 juin 2009). "Je suis pragmatique. Je vois qui propose et réalise l'union. C'est honorable que Buffet, Mélenchon et Picquet l'ait fait. Besancenot la refuse clairement. De même que Lutte ouvrière. Il est clair que je ne donne pas ma voix à des candidats qui fractionnent et ne font pas d'efforts pour l'union. Des différences existent dans la gauche antilibérale, et tant mieux, mais on devrait tabler sur ce qui nous réunit. D'autant qu'il y a en face Nicolas Sarkozy qui risque de se maintenir lors du prochain mandat et que, comme seul recours aujourd'hui, il y a Ségolène Royal ou Dominique Strauss-Kahn. Si dans cette configuration la gauche antilibérale n'est pas capable de comprendre qu'elle tient dans ses mains une carte formidable pour dépasser le Parti socialiste, c'est désespérant. Il y a une vie après le mégaphone, ce n'est pas suffisant d'être dans la revendication, comme le fait le NPA. Ce qui m'intéresse, dans le PC, c'est sa capacité de gérer les villes, les villages. Il faut avoir une vraie alternative dans tous les domaines de la vie."

...


Pour terminer je retranscris quelques passages du discours de J. L. Mélanchon au Remue-Méninges du PG à Saint Martin d’Hyère le 29 août….

 

 

« Faire des efforts (…)

Qui ? (…)

8 millions de pauvres ! Non !

On va les prendre aux autres. Ca tombe bien ils ont beaucoup!

Si l’état est en déficit ce n’est pas parce qu’on dépense trop, mais parce qu’on ne prend pas assez ! «

Ils » ont volontairement appauvri l’Etat…

Alors on me dit « Avec quoi payez-vous Mr Mélenchon ? » Mais c’est le plus facile du programme ! Vous voulez 30 milliards ? Vous abrogez tous les avantages fiscaux qui ont été consenties aux tranches supérieures de l’impôt depuis 2002 !

Il manque 10 milliards ? Abrogez l’amendement Coppée qui dispense de taxation des plus-values les ventes des succursales des entreprises. Ca a coûté 12 milliards au fisc en 2009(…)

 

Le 7 septembre c’est le jour « J » parce que nous avons ce jour là un concentré de politique républicaine.

Arrive devant le sénat la n’nième loi sécurité immigration (…)

Je veux croire qu’il n’y a pas de majorité au sénat pour voter une loi pareille ! E

n particulier sur la question de la nationalité (…) étant moi aussi un enfant d’immigré.

 

Le peuple français est un et indivisible (…)la République c’est la chose commune. La loi s’applique à tous parce qu’elle a été votée par tous. Et le « tous » en question désigne tous les citoyens : français un jour, français toujours ! (…)

La France est à nous. C’est notre patrie. Elle est en commun et nous travaillons pour son bien.

 

Je dis aux jeunes français: ces gens ont commencé à démantibuler la nationalité.

 

Aujourd’hui ils mettent en avant des crimes abominables en faisant semblant et en vous cachant que déjà la loi prévoit des circonstances aggravantes pour ceux qui agressent des dépositaires de l’autorité publique.

Aujourd’hui ils prennent ce prétexte et demain on en prendra un autre, et après un autre, et après encore un autre…

Et vous avez déjà un député de l’UMP qui dit « on ne peut pas hiérarchiser entre les délits. Tous ceux qui sont d’origine étrangère relèvent d’une déchéance de la Nationalité française !»

 

Attention (…) après qu’on ait opposé les gens entre eux suivant leurs conditions ou leur fortune, voilà qu’on les opposerait d’une manière brutale, infâme (…) d’après leur origine ! (…)

 

Nous tous, vous tous vous êtes des enfants d’immigrés (…) Celui qui était venu était un courageux qui venait pour les siens. Il a peiné, il a souffert !

 

 

Et celui qui tombe (parce qu’il a commis une infraction à la loi, oui nous sommes pour qu’il sois sanctionné. Mais nous gardons au cœur ce qui est la raison même de la sanction dans le régime républicain, jusque dans la prison. Chaque être peut se relever. L’éducation est toute entière là pour le faire !

Chaque être porte en lui l’universalité de la condition humaine ! »

 

A propos de la reforme de la retraite et de sa mise en œuvre. « Il y a une solution simple : on vote !

C’est facile, non ?

D’autant que c’était prévu dans la réforme de la constitution… La sienne de réforme !

Parce que nous on aurait mis tout çà par terre ! On aurait fait la 6 ème république. C’est ça notre but.

Mais lui il a réformé la 5 ème république et il a mis dedans le référendum d’initiative populaire… Donc on peut ! ?

Ah ! Mais non ! Sa majorité… Sa majorité, pas nous…. Sa majorité n’a jamais fait passer dans les lois organiques le mode opératoire de cette disposition constitutionnelle ! (…)

Faites le alors !

Qu’est ce que vous croyez ?! Qu’on aime faire grève ? Cà c’est les bourgeois ! Ils ne savent pas ! Ca coûte une grève ! C’est dur ! Nous, on n’y tient pas !

Donc je refais cette proposition : que le président de la République organise un référendum sur sa réforme… Pas la notre… La sienne de réforme ! Il présente sa réforme, il explique tout, bien dans le texte ! On la donne aux français : ils disent oui ou non ! Voilà c’est facile à faire. Et on gagnera du temps.

Et on aura une solution démocratique, républicaine et pacifique ! »

 

La très grande richesse. « C’est un rêve pour qui ? La richesse ostentatoire, la misère de l’isolement… C’est un rêve pour qui ? C’est pas notre monde !

 

Et vous savez combien de monde ça concerne ? Combien ça concerne quand on dit pas de revenu supérieur à 20 fois le revenu médian ? Plouf ! Les voila par terre !

Eh bien c’est 0,01% de la population.

Les hyper-riches ils sont 6000.

Et leurs revenus ont augmentés de moitié au cours des 7 dernières années !

Et vous ? Vous, pendant ce temps là, vos payes ont augmenté de 4% !

Mais le point de départ n’est pas le même, parce que 4% d’un SMIG ou 4% d’un Bettencourt c’est pas pareil ! Nuance !

 

Non l’hyper richesse n’est pas légitime !

 

Est prioritaire le progrès humain.

 

Est prioritaire le partage.

 

Avant la concurrence le collectif.

 

Avant le chacun pour sa gueule l’amour des autres.

 

Les êtres humains sont semblables !

 

Voilà la base même de la Déclaration des Droits de l’Homme, celle dont nous faisons notre politique !

 

Oui je crois, je suis sûr, je suis certain que si nous travaillons avec cette force d’enthousiasme qui consiste à dire : de toutes façons on va y arriver !

N’ayez pas peur !

On sait faire !

On est assez intelligent pour le faire!

La révolution citoyenne, pour la décrire, je prends les mots d’un homme qui avait 24 ans lorsqu’il les a prononcé, St just, le grand révolutionnaire : « Toute notre Révolution tient en un mot : OSONS ! »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.