renelle
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 mars 2012

renelle
Abonné·e de Mediapart

LES MENTEURS, LES VOLEURS ET LES TRICHEURS

renelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce matin, vendredi 30 mars 2012, Maître Eric Dupont Moretti, était invité sur France Inter pour parler d’un sujet qui concerne tous les français et qui relève le niveau de l’information en cette joyeuse période électorale.

Il s’agit de la croustillante affaire du Carlton de Lille….

Celui-ci défend un comparse de DSK dans une savoureuse et médiatique histoire de proxénétisme, de pute et de cul….

De quoi chatouiller la libido des auditeurs soumise aux premiers assauts printaniers…

L’information quoi !

L’information sous l’exigeante et bienveillante tutelle de Philippe Val le grand copain de Sarkozy et Besson…

Quid du temps de parole des candidats à notre quinquénale consultation ???

Vous les entendez, vous ???

Passés à la trappe…

Qu’importe ! Pour réélire dans la félicité notre Naposarko il faut un peuple d’aveugle et de sourds !

La pilule passera plus facilement…

Et l’on crèvera tous de faim et de pauvreté dans le meilleurs des mondes livré à « la concurrence libre et non faussée ! »

Heureusement mon doigt, encore ensommeillé, pressait deux heures plus tôt sur la touche France Culture…

C’est une habitude matidudinale…

Les chroniqueurs, plus calmes que sur les fréquences longues, y expriment souvent des idées originales, cinglantes ou humoristiques, toujours en prise avec la vie quotidienne, sur l’actualité.

Reflexions et idées que l’on promène par devers soi la journée entière… L’alimentation nécessaire de nos petits neurones d’Humain.

A 7h 55 s’exprime la voix grave et suave du toutologue Philippe Meyer

Et ce matin sa critique fut d’une qualité exceptionnelle…

J’en résumerai ici le propos, en le commentant.

« La libre concurrence, c’est le juste prix »… C’est du moins ce qu’affirment de nombreux auteurs… Mais hélas l’Homme est un loup pour l’Homme !

Il consacre beaucoup de temps à fausser la concurrence à son profit.

Il le fait en passant, par exemple, des accords secrets entre concurrents sur une même marchandise afin que les prix soient maintenus au plus haut et ne diffèrent que très marginalement…

C’est le procédé qu’adoptèrent les opérateurs de téléphone mobile pour maintenir au plus haut le coût des communications et des sms… La cour de cassation leur infligea une amende de 442 millions d’euros.

De la même manière, en 1999 et 2004 onze entreprises de la sidérurgie se mirent clandestinement d’accord sur leurs prix, sur leurs clients dont ils se partagèrent la pratique, sur les marchés dont ils se répartirent les appels d’offre, le tout étant régulé, au jour le jour, par un prétendu syndicat professionnel qui servait de faux nez à ce cartel.

L’autorité de la concurrence condamna ces entreprises, et leur pseudo-syndicat professionnel à une amende de 575 millions d’euros

ArcelorMittal et trois de ses filiales écopèrent, à elles seules, des deux tiers de cette somme….

Que la cour d’Appel de Paris réduisit drastiquement à 72 millions d’euros !!!!

Etonnons-nous de cette division par 8 d’une amende « que l’on pouvait juger dissuasive » et, au moins, pédagogique !

Commentaires : Et surtout, surtout interrogeons nous sur le fait que notre bon ministre de l’économie ne jugeat point nécessaire de se pourvoir en cassation contre cette décision surprenante… et infâme !

Pour « jouir » des « bienfaits » de la concurrence il faut des organismes publics libres et indépendants chargés de repérer la triche (un euphémisme pour ne pas dire les voleurs) et dissuader les tricheurs (les margoulins) de recommencer.

Pour tricher avec les « règles » de la concurrence (en fait des « règles » qui appellent à la magouille, à la triche et au vol des consommateurs) les malhonnêtes savent très bien contourner les lois et les règlements (qui devraient être l’expression de la voix du peuple).

Les voyous en col blanc savent contourner les organismes chargés (virtuellement, hélas) de veiller à la loyauté des acteurs du marché.

Si la direction de la concurrence du Ministère des Finances renonce à se pourvoir en cassation, c’est tout simplement que celle-ci est aux ordres des politiques, aux ordres du patronat, aux ordres de l’internationale capitaliste…

Les salariés licenciés de la métallurgie (de Gandrange et autres) sont sans doute bien heureux de savoir que leurs "bons patrons" s’en foutent plein les fouilles grâce à eux !

Il faut donc obliger, et protéger, les organismes chargés de la vigilance économique à exercer leur mission. Pour cela il faut des observateurs élus, libres et indépendants qui veilleront au succès de celle-ci.

Voici la conclusion de P. Meyer.

C’est pourquoi on peut s’inquiéter que le gouvernement s’apprête à privatiser « 60 millions de consommateurs », la publication de l’institut de la Concurrence et de la Consommation, établissement public défini par la loi comme centre de ressource et d’expertise au service des consommateurs et des associations qui les représentent….

Un établissement public qui s’exprimerait dans une publication privatisée c’est comme une fourmi de dix huit mètres avec un chapeau sur la tête : ça n’existe pas !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff