7 conseils pour définir un budget de rénovation

Les renovations maisons peuvent vous donner envie de voir grand. Mais pour que cette entreprise soit réalisable, vous devez établir un budget et vous assurer que votre projet reste sur la bonne voie. Voici quelques conseils pour maîtriser vos dépenses.

1 Estimer la valeur des travaux à effectuer

Gardez toujours la valeur de revente à l'esprit lorsque devez budgétiser votre renovation maison. Par exemple, une cuisine représente de 10 % à 15 % de la valeur globale de la propriété. Si vous voulez l'améliorer, limitez vos dépenses à cette proportion de la valeur de la maison. Ainsi, pour une résidence dont le prix est de 300 000 €, les coûts de rénovation de la cuisine devraient se situer entre 10 000 € et 20 000 €.

 

Si vous améliorez la salle de bain - une autre pièce qui augmente la valeur de revente - calculez de 5 % à 10 % de la valeur de la propriété. Cela peut représenter entre 5 000 € et 10 000 € pour rénover une salle de bain standard.

 

Rappelez-vous que certaines rénovations ajoutent plus de valeur que d'autres, alors ne dépensez pas une grande partie de votre budget en puits de lumière ou en piscine.

 

2 Planifiez toutes vos dépenses

Le coût de la main-d'œuvre représente souvent la moitié des dépenses globales de rénovation, et même plus si les travaux s'avèrent plus complexes que prévu. Cela dit, ne pensez pas que vous pouvez tout faire vous-même : Certaines tâches sont mieux laissées aux professionnels.

 

En règle générale, il est recommandé de conserver environ 10 % de votre budget de rénovation pour les dépenses imprévues. De cette façon, si vous rénovez votre cuisine et que vous découvrez que vous devez refaire tous les travaux électriques, vous avez la marge de manœuvre dans votre budget pour le faire.

 

Lorsque vous réalisez un projet de renovation maison, n'oubliez pas d'obtenir un permis de votre municipalité. N'oubliez pas que certains travaux de rénovation intérieure, comme la rénovation d'une cuisine ou d'une salle de bain, n'en nécessitent généralement pas.

 

En ce qui concerne les permis, certaines municipalités imposent des frais pour chaque tranche de 1 000 $ de coûts estimatifs de rénovation. D'autres municipalités demandent un prix fixe pour les permis, qui s'élève généralement à quelques centaines de dollars. Compte tenu de la variation des prix, il est préférable de vérifier la réglementation en vigueur dans votre municipalité.

 

3 Éviter les rénovations majeures

Avez-vous vraiment besoin de déplacer un mur ? Si vous le laissez où il est, vous économiserez de 3 000 $ à 5 000 $. Si vous pouvez éviter de refaire le plafond et les murs en général, vous garderez vos coûts de rénovation considérablement plus bas. L'installation de robinets au même endroit dans la salle de bains est une autre excellente façon de vous éviter des dépenses inutiles.

 

4 Faites une partie du travail vous-même

Savez-vous vous servir d'un pinceau et d'un rouleau ? Alors allez-y et repeignez vous-même les murs de votre maison : Vous économiserez plus de 1 000 $ par chambre !

 

5 Économisez sur vos plus grosses dépenses

Tu n'as pas besoin de dire non à tout ce qui est haut de gamme. Mais soyez à l'affût de petites imperfections invisibles qui pourraient vous faire économiser beaucoup d'argent. Un appareil avec une petite égratignure peut entraîner un rabais important, même si la marque n'est pas visible.

 

6 Obtenir du financement

Alors, vous êtes prêt à rénover, mais vous n'avez pas l'argent pour le faire ? Envisagez des solutions de financement comme la marge de crédit Tout-En-Un qui vous permet d'utiliser la valeur nette de votre maison pour financer des rénovations, le tout à un taux d'intérêt avantageux.

 

Vous pouvez également opter pour une marge de crédit personnelle, qui vous permet d'accéder aux fonds en tout temps et de bénéficier d'un taux d'intérêt moins élevé que la plupart des cartes de crédit.

 

7 Profitez des subventions gouvernementales à la rénovation

Pour réduire encore davantage les coûts de rénovation, vérifiez si vous êtes admissible à des subventions gouvernementales. Il existe des crédits d’impôts qui encouragent les gens à investir dans des travaux de renovation maison écologiques. Ils peuvent couvrir 20 % de la portion de vos dépenses admissibles qui dépasse 2 500 €, jusqu'à concurrence de 10 000 €.

Si vous planifiez de telles rénovations maisons, il vaut mieux bien se renseigner. Maintenant que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour définir votre budget de rénovation, il est temps de commencer à planifier !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.