Pire que le Médiator : le 5-FU

ASSOCIATION FRANCOPHONE DE DÉFENSE DES VICTIMES DU 5-FU ET ANALOGUES PRÉSENTANT UN DÉFICIT EN DPD Chaque année en France, 200 patients atteints d’un cancer meurent, non pas à cause de leur maladie, mais à cause d’un médicament anticancéreux, le 5-Fluorouracile (5-FU), qui s’est avéré toxique pour eux. Un test à partir d’une simple prise de sang pré-thérapeutique pourrait éviter ces drames...

http://www.association-victimes-5-fu.com

Deux articles sont déjà parus dans la presse :

http://c.leprogres.fr/loire/2017/07/30/traitement-contre-le-cancer-une-famille-de-la-loire-denonce-une-chimiotherapie-qui-peut-tuer

https://www.apmnews.com:443/story.php?uid=113930&objet=307053

Chaque année en France, 200 patients atteints d’un cancer meurent, non pas à cause de leur maladie, mais à cause d’un médicament anticancéreux, le 5-Fluorouracile (5-FU), qui s’est avéré toxique pour eux car ils présentaient un déficit enzymatique, le déficit en DPD (Dihydropyrimidine déshydrogénase). 

Un test à partir d’une simple prise de sang pré-thérapeutique pourrait éviter ces drames ; malheureusement c’est la roulette russe, car tous les oncologues ne le font pas.

Pour que les choses changent, des parents de victimes françaises et québécoises se sont regroupés au sein de l’ASSOCIATION FRANCOPHONE DE DÉFENSE DES VICTIMES DU 5-FU ET ANALOGUES PRÉSENTANT UN DÉFICIT EN DPD.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.