RK34
Robert Kissous - Communiste - Militant associatif - Rencontres Marx
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

Rencontres Marx - avec Dominique Manotti "Marseille 73"

RK34
Robert Kissous - Communiste - Militant associatif - Rencontres Marx
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.youtube.com/watch?v=D2Wq0mMrDmU

A l’été 1973, onze ans après la fin de la guerre d’Algérie, la France connaît une série d’assassinats ciblés sur des Arabes, surtout des Algériens. On les tire à vue, on leur fracasse le crâne. En six mois, plus de cinquante d’entre eux sont abattus, dont une vingtaine à Marseille, épicentre du terrorisme raciste. Police et justice semblent impuissantes…

Dominique Manotti a écrit bien plus qu'un roman noir, elle explore un angle mort de notre histoire. L'objet du débat est donc triple

  • D'abord faire connaître une de ces terribles tueries provençales ou pas, soigneusement  enterrées, qui relèvent  du terrorisme raciste le plus ignoble et restent inconnues du plus grand nombre. L'assassinat de 50 Algériens en six mois dont une vingtaine à Marseille est bien réel et son ensevelissement orchestré aussi. C'est  donc rendre visibles les invisibles de l'histoire, tâche de salubrité publique.
  • Le héros récurrent de Dominique Manotti le jeune commissaire Daquin, vingt-sept ans, a une autre fonction dans le roman. fraîchement nommé à l’Évêché, l’hôtel de police de Marseille, sa quête initiatique est une formidable dénonciation d'un système. Des politiciens corrompus, des tueurs de l'OAS amnistiées assurés d' impunité, ce que nous pourrions appeler le "système Pasqua" du SAC mais plus ancien que Pasqua. L'Evêché n'est pas un hôtel de police mais une catacombe où les secrets sont bien gardés.
  • Enfin, Dominique Manotti, ne vous y trompez pas, nous parle d'aujourd'hui. Les méthodes sont en apparence moins brutales en 2020 mais la tentative de stigmatiser et d'écarter toute une population qui vit pourtant à Marseille ou ailleurs depuis longtemps, a des racines profondes et reste très actuelle. C'est ce qui rend ce livre si précieux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. 
par Ellen Salvi
Journal — Politique
Le député PS de Charente Jérôme Lambert logé chez un bailleur social car « les loyers sont trop chers à Paris »
Le député Jérôme Lambert, tout juste désinvesti par la Nupes et désormais candidat dissident pour les élections législatives en Charente, vit dans un logement parisien de 95 m2 pour 971 euros par mois. « Être logé à ce prix-là à Paris, j’estime que c’est déjà cher », justifie l’élu qui n’y voit rien de « choquant ».  
par David Perrotin
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix