Robert Chaudenson
Abonné·e de Mediapart

1484 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2019

"Semaine de la francophonie et AVC "

Robert Chaudenson
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En cette semaine de la francophonie, je regrette plus encore les fâcheuses conséquences de cet AVC que j'ai subi et  qui , hélas, m'empêche de m'exprimer sur ce sujet avec   la faconde indispensable. Fort heureusement les récents événements politiques ou médiatiques ont conduit à prendre dans les médias , toute la parole francophone nécessaire , me dispensant de le faire moi même .

Les "gilets jaunes" d'abord , les "Black blocks" ensuite , en dépit de leurs différences idéologiques et sociales  , depuis près de trois mois ont fourni  à nos médias une matière abondante dans laquelle se sont complus aussi bien les premiers que les seconds . Tous se sont  d'ailleurs régalés de spectacles insolites  , tenant aussi bien au pugilat victorieux avec des flics maladroits qu'à des spectacles propres à réjouir les pauvres comme l'incendie du Fouquet's que les révolutionnaires comme  le pillage de l'Arc de Triomphe , "hélas" inachevé , faute d'avoir pu y exhumer le corps du soldat inconnu.

Il s'en est fallu de peu que ce crime antinational soit achevé par l'investissement , anarchique et révolutionnaire , de monuments laissés à la France par Napoléon Premier, qui n'avait évidemment pas prévu un tel sort pour son Arc de Triomphe personnel, infiniment plus grand que ceux de l'Antiquité.  

Son lointain et misérable successeur homonyme (Napoléon III et non pas Premier, avait eu une formule prémonitoire avant son accession au trône) : « Que les honnêtes gens rentrent chez eux, je ne tire que sur la canaille ». Cette formule qui aurait pu être sarkosienne  à condition d'en adapter légèrement le français ("la canaille" étant remplacé par la "racaille") , pourrait être reprise  aujourd'hui par la macronie  ,  si soucieuse d'envoyer l'armée contre les Français séditieux ! On sait que les Français , non seulement ignorent la géographie mais ne connaissent guère l'histoire, même quand il s'agit de la leur.

On ne saurait reprocher au ministre de l'Intérieur, ex maire de Forcalquier (un bled paumé des Alpes-de-Haute-Provence) de se lâcher un peu dans la vie parisienne , quand son patron est en train de se goberger dans une station de ski des Pyrénées tandis que les factieux parisiens sont occupés a mettre à feu , mais non à sang ( du moins pour le moment) les beaux arrondissements de Paris ; il faut bien qu'un ministre parisien , surtout de l'Intérieur  , jouisse de quelques privilèges , fussent-ils sexuels  , quand la France pense que  de toute façon le couperet de la punition tombera sur un autre cou que le sien ! le préfet de police de Paris , qui en l'occurrence a joué le fusible avec quelques "grosses nuques" de son ministère , ne peut pas se plaindre de ce traitement à la veille d'une retraite aussi paisible que rémunératrice.

Et en plus ce préfet de police , si fusible qu'il soit , n'a pas d'AVC lui ! .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
par Bésot