Etant sans nouvelle du Ministre de la Ville

Pour essayer de faire bouger notre administration

Pour les Consorts DOUSSAN

Robert DOUSSAN et Anne-Marie BONTOUX (née DOUSSAN)

2231 Boulevard de la Lironde

34980 Montferrier sur Lez

 

Monsieur Manuel Valls

Premier Ministre

 

57 RUE DE VARENNE, PARIS

 

Montferrier sur Lez le 17-12-2015

LR avec AR

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

L’objet de ma requête est simple voulez-vous que la Ville du Cannet 06, gérée par « La Seigneur Républicaine » Mme TABAROT, soit toujours hors la loi.

Etant à ce jour sans réponse de votre Ministre de la Ville et du Préfet de Région, je prends contact avec vous, afin de vous soumettre ma demande :

Après une visite de  notre maison familiale située sur la commune du Cannet ( terrain sur la commune du Cannet ( Le Cannet (06110) 22 Chemin des Fades - Parcelle AI88)

et  la rencontre de la présidente du conseil syndical des “Gynériums”, lotissement jouxtant notre propriété et de faire le point sur la nuisance visuelle et de voisinage que pourrait occasionner la construction de logements sociaux  sur ce terrain.

Nous sommes tombés sur l’accord verbal suivant:  “il serait préférable pour tous que ces refus de permis de construire successifs pour logement sociaux ou autres projets que les différents promoteurs ont soumis à la Mairie du Cannet 06 110 depuis plus de 20 ans cessent”.

Pour de multiples raisons:

  • La villa de nos parents n’étant plus habitée par notre frère ayant été frappé d’un AVC et décédé le 04 octobre 2015, commence à tomber en ruine.

  • La construction d’un projet intelligent et comprenant un espace de retournement pour les véhicules des parents accompagnant leurs enfants à l’école de proximité serait bénéfique à tous.

  • Cet espace non habité risque de provoquer des envies de découvertes dangereuses pour toutes ces jeunes personnes passant régulièrement devant.

Étant en plus au courant du déficit chronique de cette même commune sur les logements sociaux, nous ne comprenons pas cet acharnement de refus de permis de construire qui a coûté aux contribuables de cette même commune déjà beaucoup d’argent en frais de justices et indemnités versées aux différents promoteurs, mais en aucun cas aux propriétaires du bien qui, pour le moment, ce sont toujours acquittés des charges et impôts.

           La position du Président François Hollande nous semblait pourtant claire “Une "politique de préemption" des terrains "sera engagée" dans des communes qui ne respectent pas cette obligation, avait fait savoir François Hollande jeudi. L’État "délivrera lui-même les permis de construire et réalisera les logements nécessaires", avait-il ajouté.” Var Matin du 25 septembre 2015.

             Donc, nous vous soumettons cette affaire, afin que chacun prenne ses responsabilités et passe, enfin, des discours à l’action.

              Veuillez, dans l’attente de votre prompte réponse, accepter nos respectueuses salutations et nos meilleurs vœux.

Monsieur Robert  DOUSSAN et sa soeur Anne-Marie BONTOUX (née DOUSSAN)

 

 

PS: Nous transmettons la présente à la Mairie du Cannet, au Préfet, ainsi qu’aux Médias

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.