INSOUMIS, DONC PHILANTHROPE ET PHILOSÉMITE !

Je suis un Insoumis de la première heure.

Je veux dire ici tout le respect que m’inspire le parcours de Madame Knoll, cette dame âgée de 85 ans, qui après avoir réchappé à la sinistre rafle du Vel d’Hiv, en 1942, a péri sous les coups de couteau d’un islamiste fanatique pour la raison, entre autres, qu’elle était juive.

Je veux dire ici tout le respect que m’inspire la déclaration du fils de Madame Knoll, répondant à l’ukase du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), interdisant à Jean-Luc Mélenchon et aux Insoumis, ainsi qu’à Marine Le Pen et au FN, quel infâme rapprochement, de participer à la marche blanche organisée en l’honneur de Madame Knoll.

Très lucidement, en dépit de son chagrin, l’un des fils de cette martyre, a ramené l’ukase du CRIF à une opération de basse politique. Il a donc appelé tous les citoyens français à participer à la marche blanche. Sans aucun autre but que celui d’y exprimer leur horreur de l’antisémitisme.

La lutte contre l’antisémitisme fait partie de l’ADN de Mélenchon et des Insoumis. Nous défions tous ceux qui suspectent Mélenchon et les Insoumis d’antisémitisme, de produire la moindre déclaration, la moindre image, le moindre fait, prouvant un comportement aussi contraire à nos valeurs et aux droits de l’homme.

Insoumis de la première heure, avant d’être sensible aux propositions de Mélenchon, je dois ma manière de penser et d’être à un Juif, allemand par surcroît (plus loin, j’explique cette référence à l’Allemagne), Karl Marx. Je la dois aussi à un autre Juif allemand, Albert Einstein, probablement le plus grand savant que notre monde ait porté.

Insoumis de la première heure, je dois mes plus grandes émotions artistiques à un Juif français, Jean Tenenbaum, plus connu sous le nom de Jean Ferrat. C’est pour moi, le plus grand auteur-chanteur-compositeur français.

Insoumis de la première heure, quelle fierté fut et est toujours la mienne, quand le Juif français, Robert Badinter, a fait abolir la peine de mort dans notre pays.

Je pourrais allonger cette liste d’innombrables noms de Juifs, français ou étrangers, ayant contribué aux progrès de l’humanité.

Honte à ceux qui ont fait chorus avec l’appel à la haine lancé par le président du CRIF contre Mélenchon et les Insoumis, attentant ainsi aux vœux œcuméniques de la famille de Madame Knoll et à sa mémoire !

Le respect que les Insoumis ont pour tous les êtres humains quelles que soient leur nationalité, leur religion ou leur absence de religion, leur couleur de peau, leurs opinions politiques,….. ne nous empêchera jamais de dire ce que nous pensons des actions politiques des dirigeants politiques où qu’ils se trouvent dans ce monde. Dès lors qu’elles nous paraissent attentatoires à la paix mondiale, à la justice sociale et/ou qu’elles nous paraissent présenter un caractère discriminatoire. Nous nous accorderons toujours le droit de les critiquer.

C’est ainsi que nous critiquons le gouvernement américain, sans être américanophobes, le gouvernement allemand, sans être germanophobes (bien qu’on ose faire ce procès à Mélenchon), le gouvernement israélien, sans être israélophobes et encore moins antisémites, le gouvernement d’Arabie saoudite, sans être arabophobes et encore moins islamophobes,……. La liste est longue

Comme de l’autre côté, nous ne disons pas de ceux qui critiquent le gouvernement de Cuba qu’ils sont cubanophobes, ou le gouvernement vénézuélien qu’ils sont vénézuélanophobes.

Les Insoumis n’ont la phobie d’aucun peuple. Par complexion philosophique, ce sont des philanthropes, donc des philosémites. Étant bien entendu qu’Arabes et Juifs sont des Sémites.

Honte donc au président du CRIF qui, délibérément, assimile à de l’antisémitisme la critique que Mélenchon et LFI font de la politique colonialiste du gouvernement israélien à l’encontre des Palestiniens. En Israël même, nombreux sont les Israéliens de religion juive qui critiquent leur gouvernement pour les mêmes raisons que nous.

Parmi mes amis FB, il en est un que j’ai connu il y a très longtemps, dans les années 70, juste avant qu’il ne parte vivre en Israël, où il demeure toujours, qui, régulièrement, sur FB, publie des messages très accusateurs de la politique antipalestinienne de son gouvernement. Je ne veux pas le désigner. Peut-être le fera-t-il lui-même ? Quoi qu’il en soit, c’est vérifiable sur mon mur.

Les menées violentes dont ont été scandaleusement victimes Mélenchon et les Insoumis, pendant la marche blanche en hommage à Madame Knoll, atrocement tuée en raison de sa religion, ne nous détournerons pas de notre engagement et de notre combat contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.