Quatre mille milliards de dollars, Faisons un rêve Pour une France de l’Excellence

La CROISSANCE se crée; elle ne s'attend pas et ne se reçoit pas comme la foi. ● Pouvoir c'est vouloir; alors créons ensemble cette France nouvelle, exemplaire, ●Vers cette France de l’excellence et des solidarités et une nouvelle Europe des Solidarités qui constituent de véritables projets de sociétés.

                                                    Quatre mille milliards de dollars

 

                                                            Faisons un rêve

 

                             Pour une France de l’Excellence, pour une Europe des Solidarités

 

 Nous croyons en la France et sommes convaincus qu’elle dispose d’une capacité à se donner les moyens d’un nouvel élan et d’un avenir prometteur.

La jeunesse est prête à prendre le flambeau d’une nouvelle Europe.

Ne la leurrez pas, ne la désespérez pas, ne différez pas sous prétexte qu’hier est trop lourd et que demain il sera temps. Apportez-lui les moyens de son savoir et de sa culture.

Il n’est plus possible de lui expliquer qu’il faut attendre, que la crise ne permet ni de faire, ni d’espérer. Elle ne l’acceptera pas.

Or nous entendons les media ne diffuser qu’austérité, efforts, perte de pouvoir d’achat, hausse de tout, du chômage, des prix, des biens vitaux.

Sous De Gaulle, il y eut une véritable vision de la France et une affirmation de son indépendance ; il y eut  Concorde, force nucléaire, pont de Tancarville, etc. Sous Pompidou, une véritable politique industrielle, et ensuite rien, depuis 50 ans.

 

Or la CROISSANCE se crée; elle ne s'attend pas et ne se reçoit pas comme la foi.

  • Pouvoir c'est vouloir; alors créons ensemble cette France nouvelle, exemplaire,
  • Cette France de l’excellence et des solidarités et une nouvelle Europe des Solidarités constituent de véritables projets de sociétés.

 

Notre  Président, se doit d’afficher une grande ambition basée sur des projets d’avenir qui nécessitent des moyens financiers importants que nous avons déjà  empruntés à concurrence de plus de 2000 milliards d’euros.

Désormais il vous faut définir : un véritable sérieux budgétaire et un véritable avenir pour la France. 

Il est nécessaire de nous réunir, ensemble, avec le désir de réussir, de travailler avec profit, de donner à nos enfants, moyens et sens de la responsabilité. Ne leur donnons pas  la perspective du chômage, de la diminution du pouvoir d’achat, de dures années de médiocrité.

                De l’ambition, toujours de l’ambition, encore de l’ambition.

A court terme, il est urgent de crédibiliser notre parole notamment auprès des institutions européennes qui ont besoin de la France pour exister.

Créez un nouveau comité Armand-Rueff tel celui créé par le Général.

Revoir Galbraith, Keynes, Stiglitz,….

 

D'autre part, il faudrait injecter  immédiatement 40 / 50 Mds pour les ménages les plus défavorisés. La misère est grande.

 

Nous devrions nous employer à disposer pour nous et nos enfants d’un nouveau capital en faisant appel à un très grand emprunt de plus de 4 mille milliards d’euros qui seront investis exclusivement dans des développements porteurs d’avenir et que nous aurons la capacité de rembourser sur une génération (40 ans).Donc un emprunt non pour la gestion courante, mais pour des projets surs et ambitieux dans le même temps que serait négocié un euro moins fort. Et l’Europe se doit d’être plus unie, plus forte, mieux organisée, mieux dirigée.

Nous avons accumulé un grave retard d’investissements en matière de routes, de chemin de fer, d’hôpitaux, de construction de logements, de génie civil, etc

le Président de la France devrait être celui  de cette nouvelle Europe à rebâtir dans les 3 ans.

 

.R REGARD

Président de la France de l'excellence-la France des solidarités

Journaliste freelance

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique

Ex Sous Directeur de la Police nationale

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.