La guerre des classes

"Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner". Warren Buffett

Et c'est le même qui regrette de ne pas payer assez d'impôts et appelle à en payer davantage suivi plus récemment par seize grandes fortunes françaises (appel du Nouvel Observateur).

Mais qu'ont donc les riches ? Sont ils tombés sur la tête ? Ont-ils peur que la vindicte populaire, en cas de révolution, ne s'intéresse de plus près à leur cas ? Ou tout simplement ne lancent ils pas un signal à l'ensemble du monde néo libéral : si nous continuons comme ça, la machine économique va exploser et nous en serons les premières vicitimes.

La guerre des classes pourrait finir par une victoire à la Pyrrus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.