Rodolphe Gauthier
Littératures & arts // Philosophie & politique // Sérigraphie & édition
Abonné·e de Mediapart

27 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2016

"Le Troisième Cercle" d'Alain Sebag : plus qu'un conte érotique

Publié en 2016 en livre électronique aux éditions Solstices, "Le Troisième cercle" est un conte érotique d'Alain Sebag dont nous proposons ici une courte recension.

Rodolphe Gauthier
Littératures & arts // Philosophie & politique // Sérigraphie & édition
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Le conte érotique comme expérience mystique

(sur le site des éditions Solstices ici)

Plus qu'un conte érotique, Le Troisième Cercle est un récit mystique.

Dans la grande tradition orientale, l'érotisme participe de l'expérience mystique, il en est le moteur, le premier ingrédient, c'est-à-dire le principe. On pourrait certes s'arrêter à une lecture pornographique du livre : on ne peut qu'admirer l'aisance et la créativité d'Alain Sebag dans ce genre si difficile, qui ne donne lieu la plupart du temps qu'à des clichés sans nuances, malgré les annonces. Le Troisième Cercle est agréable à lire, très subjectif, original, autant dans l'évocation des femmes (les trois Reines : Veunize, Odelind et Elzeunor) que dans celle de l'homme (Uriel), ce qui est plutôt rare (même si on n'échappe pas encore à une prédominance du fantasme masculin et à sa projection sur les personnages féminins). Mais s'en tenir à une lecture littérale des scènes de coït, ce serait passer à côté d'une expérience de lecture bien plus enrichissante. Le but n'estpas simplement d'exciter : l'excitation sert à grimper les échelons de l'échelle mystique.

Construit, de manière toujours traditionnelle, autour du chiffre 3 (comme le laisse entrevoir le titre), chiffre magique par excellence et structurant dans la tradition indo-européenne, le conte se présente comme une initiation et un long crescendo dont on s'émerveille des hauteurs où il mène le lecteur… Sans vouloir dévoiler l'histoire, nous ne sommes pas étonnés, à lire la troisième et dernière partie, d'apprendre qu'Alain Sebag, qui vit à la Réunion, est par ailleurs peintre. À travers un jeu subtil des couleurs, des formes, des paysages, des habits, des matières, le récit se construit principalement autour du visuel.C'est cette puissance renouvelée du visuel (à une époque où le visuel est affaibli par son omniprésence) qui est sans doute une des révélations de cette initiation mystique. C'est une revanche aussi sur la tradition grecque platonicienne : le poète, comme le peintre (Zeuxis), sont de nouveau les bienvenus dans la Cité.

À un imaginaire oriental et à un imaginaire médiéval s'allie donc un imaginaire antique, où on peut même relever quelques modernités (qui seraient presque anachroniques si nous étions à une époque précise, ce qui n'est pas le cas). L'ensemble pourrait être qualifié d'éclectique. C'est cet éclectisme, cette abondance, qui font de ce livre un bon livre : le sens n'est pas fermé, les symboliques appellent toutes les gnoses, toutes les herméneutiques ; les interprétations sont multiples. Nous sommes dans un raffinement extrême qui n'a rien de compliqué ou de pédant, nous sommes emmenés, emportés par l'abondance et la beauté, par l'étonnement et le plaisir. Et nous sommes contents d'avoir lu un tel livre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN