La révolte des hôpitaux psychiatriques s'accroit

Les hôpitaux publics de Psychiatrie de Rouen, Amiens, Le Havre et Paris ont uni leurs forces hier pour dénoncer l'état calamiteux de l'hôpital et la maltraitance des usagers qui en découle.

Médiapart a publié hier un article présentant les hôpitaux publics de psychiatrie comme étant "au bord de la rupture". De nombreux autres médias ont relayé la manifestation imposante à Paris ayant regroupé les personnels des hôpitaux de Rouen, Amiens, Le Havre et Paris.

La logique capitaliste en inadéquation avec la notion de service public (prenant une ampleur inégalée depuis la présidence Sarkozy) a déjà des conséquences sur le bon fonctionnement du système de santé français, autrefois (il n'y a pas si longtemps) le meilleur système de santé au monde. Maintenant, la solidarité à laquelle le citoyen français tient commence à disparaître, en touchant en premier lieu les personnes les plus fragiles de notre société !

L'auteur rappelle qu'un de ses confrères, psychiatre à Amiens, dénonce la situation de l'hôpital public depuis plusieurs mois.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.