La CHIROPRACTIE, une profession encore méconnue en Europe

Quatrième profession de santé dans le monde (derrière la médecine générale, la dentisterie et l'acupuncture), la chiropractie ou chiropratique est désormais un acteur majeur de la santé, dans les pays anglo-saxons notamment.

 

chiropracteur-et-colonne-verte-brale

 PROFESSION DE SANTÉ NÉE AU XIXÈME SIÈCLE

Proche de l'ostéopathie dans sa conception du corps humain, elle a su, au fil du XXème siècle donner une légitimité à ce que l'on appelait les "rebouteux", ceux dont l'activité consistait à remanier les articulations du corps
afin de recouvrer la mobilité et le bon fonctionnement des structures. 

Du grec "chiros", la main et "practico", la pratique, la chiropractie est apparue en 1895, la même année où fut fondée l'ostéopathie. Ces deux professions de santé, originaires du Middle-West américain ont lié des liens  et connue des recoupements tant techniques que philosophiques dès leur début. DANIEL D PALMER, alors magnétiseur dans l'Iowa en 1895 fut surpris de constater qu'en manipulant les vertèbres d'un patient atteint de surdité soudaine, ce dernier recouvrait l'audition presque instantanément. Le patient raconte que peut de tant après avoir entendu un craquement dans son dos lors d'un effort au travail, il fut pris d'une surdité sur une seule oreille. Après vérification de la colonne, DD PALMER constata que plusieurs vertèbres semblaient désaxées.. Il fit alors le raisonnement suivant: si un changement articulaire était la cause de la surdité, alors se pourrait il qu'un "réalignement" des vertèbres en question puisse redonner l'audition au patient? Il avait vu juste. D'autant que jusqu'alors, aucune profession de santé n'avait fait un lien de causalité entre l'état des articulations vertébrales et l'audition! Plus tard, on comprit que le bon alignement des vertèbres pouvait impacter bien plus de conditions de santé qu'une simple surdité...

 

 

PHILOSOPHIE ET VISION DE LA SANTÉ EN CHIROPRAXIE

Dès les débuts, les praticiens comprennent que "la structure gouverne la fonction". Dans les faits, au départ, il s'agissait de redonner la pleine mobilité à une articulation afin qu'elle redevienne entièrement fonctionnelle. Une particularité se trouve dans les articulations vertébrales où, en plus de recouvrer une mobilité normale entre deux vertèbres, on comprit rapidement que le nerf entre ces vertèbres redeviendra neurologiquement intègre après une manipulation vertébrale(cf: ci dessous) .

De nos jours, la philosophie est plus que jamais tournée vers la CAUSALITÉ des maladies, en abordant celles ci d'une manière holistique, c'est à dire globale: quelque soit les pathologies et les conditions cliniques, si la "structure" de l'organisme est adressée dans sa totalité, la santé doit être recouvrée. Car la chiropractie, aujourd'hui  tente d'adresser toutes les causes perturbatrices de la santé.. neurologiques ou autres.

 Tout comme en ostéopathie, la relation de cause à effet est essentielle. A cette exception prés pour les ostéopathes: ces derniers ont dès les débuts tendance à remanier les sutures craniennes. Plus tard, eux aussi intègreront les applications vertébrales de cette vision, commune à la chiropraxie. Puis les approches biochimiques, énergétiques ou encore émotionnelles se déclineront également dans les deux professions. 

Il convient de noter que ces deux professions de santé font partie d'un famille plus grande encore, que l'on appelle LES MEDECINES DE TERRAINS. Incluant l'acupuncture, l'homéopathie etc.. toutes ont pour objectif de remanier l'état physique, physiologique, émotionnel voire énergétique du corps humain, en "pariant" sur les capacités intrinsèques qu'a l'organisme à retrouver un état normal, donc des fonctions normales. Fondements qui, par ailleurs inscrivent ces médecines là en opposition aux principes de santé édictés par l'allopathie...

mains-et-chiropracteur

 

 

 

 

 

LE CONCEPT DE SUBLUXATION VERTEBRALE

Le pilier de cette profession pourrait se résumer ainsi: "Lorsque deux vertèbres sont déplacées ou figées l'une par rapport à l'autre, alors des conséquences neurologiques pour le nerf sortant entre ces deux vertèbres peuvent avoir lieu." Factuellement, il est avéré que si un mauvais positionnement entre deux vertèbres subsiste, des adhérences entre le nerf et les os surviennent au voisinage du trou intervertébral d'où émane le nerf rachidien. C'est cette anomalie qui impacte le bon influx nerveux. Un tel évènement peut arriver de façon ponctuelle ou aigüe, mais peut aussi perdurer pendant des années, sans qu'une relation de prime abord  soit faite entre un symptôme et sa cause réelle. C'est ici qu'intervient le travail central du chiropracteur: la manipulation vertébrale, visant à libérer in fine les influx nerveux des nerfs émanant de la colonne.

 

DANS LE DETAIL, QUELLES SONT DONC LES CONSEQUENCES NEUROLOGIQUES D'UNE SUBLUXATION VERTEBRALE?

Tout d'abord, il n'y a pas de symptômes prévisibles à l'avance, mais il convient de mentionner que les conséquences d'un dysfonctionnement neurologique pourrait être de 3 ordres:

  • sensoriel: la perte de sensation dans un bras ou une main par exemple (fourmillements, paresthésies etc..) 
  • moteur: la diminution de force d'un muscle de la cuisse par exemple, et les conséquences posturales que cela implique
  • neuro-végétatif: les fonctions sympathiques ou para-sympathques peuvent être affectées. L'exemple de la perte de l'audition mentionnée ci-dessus s'inscrirait bien ici. Mais aussi des modifications du transit, de la vision, des fonctions cardio-pulmonnaires etc..

 

Ici, une carte -certe quelque peu simpliste- des correspondances entre disfonctions neurologiques à divers niveaux vertébraux et les symptômes associés:

La carte MÉRIC eet les correspondances nerfs/ symptômes La carte MÉRIC eet les correspondances nerfs/ symptômes

 

 

EVOLUTION DES APPROCHES ET TECHNOLOGIES D'AUJOURD'HUI

En plus de 120 ans, la chiropractie a su faire face aux défis contemporains de nos vies modernes qui se sont imposés: stress émotionnels accrus, pollutions de l'organisme,   perturbations biochimiques diverses, autant de challenges auxquels les nouvelles méthodes chiropratiques ont su s'adapter et apporter des réponses, en gardant une vision de la santé centrée sur la causalité des maladies, c'est à dire: soigner le POURQUOI de tout symptôme.

On vit apparaître, dans les années 50 certaines méthodes au sein de la profession telle la Kinésiologie Appliquée notamment, pour qui les perturbations de l'organisme ne provenaient pas uniquement du système nerveux, mais aussi par exemple des organes viscéraux, des défaillances musculaires, des perturbations du reseau des méridiens et autres  qu'il convenait d'adresser directement.  Méthode à ne pas confondre avec les techniques actuelles du même nom en Europe, librements inspirées de la technique originale. Plus tard, on s'aperçu aussi que certains chocs et troubles émotionnels pouvaient eux aussi directement impacter l'état de santé des patients. Là encore des réponses furent apportées.

De nos jours, les perturbations endocriniennes ou les dérèglements liés à la nutrition peuvent aussi bénéficier de réponses efficaces chez le chiropracteur moderne. Des techniques bio-énergétiques ont également vu le jour dans la profession. Là encore, c'est avec la même philosophie de causalité que les problèmes sont abordés, en considérant cette fois ci que c'est le champs electro-magnétique du corps humain qui peut être à l'origine des troubles de la santé. D'autres approches virent le jour également, d'un point de vu plus mécanique, où divers praticiens comprirent l'intérêt de traiter l'organisme comme un TOUT, une seule entité où chaque structure possède une inter-dépendance avec une autre, et proposant une manipulation universelle sensée modifier la globalité structurale de l'organisme. Dans ce même sillage, d'autres méthodes encore apparurent, visant notamment à traiter uniquement les deux premières vertèbres cervicales (C1 et C2) car partant du principe que de la normalisation des tensions musculaires de cette zone dépendrait l'état de santé général du patient..

 

 

LE SYSTEME EDUCATIF DE LA CHIROPRACTIE DANS LE MONDE

Près de 5000 heures de cours incluant Diagnostique clinique, radiologie, neurologie, et sciences humaines fondamentales composent le cursus standard mondial des futurs chiropracteurs. Sanctionné par un diplôme "Doctor of Chiropractic", les praticiens sont reconnus dans une centaine de pays à travers le monde. Bien qu'à l'origine uniquement anglo-saxonne, la formation de chiropracteur est aussi disponible depuis quelques dizaines d'années en France, en Espagne, au Japon etc.. Les 3/4 des étudiants sont cependant toujours formés aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Grande Bretagne...

La Chiropractie est partenaire de l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) depuis plus de 30 ans.

Romain Peissel DC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.