RomualdHDV
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2020

Gouverne-ment ?

RomualdHDV
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous y sommes ! Plus que quelques jours avant le début de sortie du confinement et le gouvernement nous prouve de jours en jours a travers sont comportements et ses déclarations en publics de sont inefficacité et ses mensonges. 

Le 26 février derniers, alors même que le confinement n'avait pas été annoncer mais avait surement été préparer au sein du gouvernement, une tentative de "calmer" la population est faite par des déclarations qui aujourd'hui en mai auront été complètement balayer par ce même système. 

Ce jour donc, le ministre de la santé déclare publiquement ; « Aujourd’hui comme demain, une personne asymptomatique [sans symptôme] qui se rend dans des lieux publics, qui se déplace dans les transports en commun, n’a pas à porter de masque… ce n’est pas nécessaire », devinez quoi Mr Véran ? Nous sommes demain et la mise en place en place du plan du 11 mai inclus un port OBLIGATOIRE de masques dans les transports en communs, l'absence de celui ci entraînera une verbalisation de 135e d'amende, en plus du problème de se procurer des masques pour les personnes n'en aillant pas les moyens, autant de contre indications qui vont forcer les usagers a garder ce masques et le reporter lors de prochains transports, imaginez quelqu'un qui prend le métro pour aller travailler, a raison de 5x par semaine sur un mois, cela représente donc un masque aller et un masque retour, a raison d'un prix allant de 2 à 3 euros voir plus car même si l'Etat promet un contrôle totale de la vente on sait très bien qu'ils en seront humainement impossible et les profiteurs pourrons sévir en toute impunité.

Cela représente donc un budget non négligeable de 40 masques par mois ! Vendu a l'unité par qualité, car la santé de ces habitants n'a pas de prix il n'y a qu'un seul masque pour tous, et bien lors de vos prochaines courses vous pourrez voir qu'il y a de 2 a 4 gammes de masques..Qui peuvent aller jusque 10 euros, et vendu au minimum 30 pour les boites de 50, le gouvernement qui contrôle de très prêt a permis la vente aux grandes surfaces, contraignant les petits commerçants qui aurait pu gagner des clients en en vendant a se passer de cela, et grâce a la tva 5e par boite va directement dans la poche de nos représentant.. Cette mesure obligatoire qui ne concernent que les transports sert également a dissimuler la mise en place d'une autre mesure, les commerces quel qu'il soit sont autorisé libre a chacun d'appliquer cette mesure du port obligatoire ! 

Soulignons quand même qu'au suite des manifestations qui ce sont multiplier depuis 2016 la loi sur l'interdiction de dissimuler sont visage en public était beaucoup remise en avant pour effrayer les manifestants qui était équiper pour se protéger des attaques de nos autorités.. 2 poids 2 mesures. 

Le 13 mars, prise de parole de notre emblème nationale, notre sauveur a tous ! Edouard Philippe annonce  « Il n’y a pas de preuve que le port du masque dans la population apporterait un bénéfice. Ce serait même plutôt le contraire, à cause d’une mauvaise utilisation ». 

Alors même que la communauté scientifique ne cesse de conseiller au gouvernement de ne pas attendre et que le port soit vite conseiller et accessible.

Nous sommes aujourd'hui sur des discours ou le port du masques est d'utilité et bla bla bla. Nous avons pu suivre en direct ces dernière semaine que nous somme diriger par des incapables. 

Le sujet du prix des masques très vivement sources de conflit il y a un sujet très peu aborder voir pas du tout mis en avant, la vente de masques ? Nous somme capable de financer monde et merveilles grâce a nos impôts, on paie des gens des milliers d'euros pour les voir dormir quand de grandes décisions sont prises et après avoir payer tout ce beau monde a brassés de l'air il ne reste RIEN pour fournir gratuitement des masques a la population ? En cas de guerre chimique ça serait a nous de payer pour nous protéger ? Nous sommes les champions du mondes, mais des taxes et sommes même pas capable de fournir ? A force de dépendre de l'importations l'approvisionnement de stocks de masques a pris un temps considérable..Et si demain nous apprenons que le virus est dans l'air et se déplace tel une poussière le gouvernement aura fait quoi pour sa population ? Rien..  A la place nous sommes encouragés a fabriqué notre propre moyens de protections.. Des appels a l'aide sont lancé par l'Etat pour que les personnes ayant des capacités dans la coutures fournissent pour leurs proches, que les personnes possédant des imprimantes 3d fournissent des visières pour les personnes en ligne de front, vous vous rendez compte ? C'est les gens qui se mobilisent pour se protéger les uns les autres ? Des ados de 16, 17 ans qui fournissent des visières pour des hôpitaux et autres services. C'est quoi l'image qu'on lui ? Un gouvernement qui demande a sa population de protéger d'autres... Un gouvernement de la honte.

Vendre des masques quand tous les pays voisins en distribue gratuitement dans les transports en communs c'est d'une ironie mondiale ! L'Espagne, l'Italie, et j'en passe. Même la Grèce ! Pourtant qui a subit une crise importante arrive a distribuer dans les journaux des masques gratuitement ! 

Voici l'exemple d'un gouvernement capitaliste, les profits contre des vies ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach