Une utilité de la chance dans un mouvement comme Nuit Debout.

Ce post explique pourquoi la chance en politique a au moins une utilité.

Ma volonté d'utiliser la chance en politique a commencé à Nuit Debout en mars 2016.

Deux images de genèse © Romain Cazé CC-BY Deux images de genèse © Romain Cazé CC-BY

Nuit Debout était organisée en groupes de discussion appelés commissions. À la tête de chaque commission, un modérateur dirigait les discussions et distribuait la parole de façon "équitable". En théorie, une telle organisation permettait à chacun d'exprimer son point de vue. Mais je n'ai rencontré que des modérateurs blancs et valides. En pratique, le modérateur donnait toujours, inconsciemment ou non, la parole à des gens lui ressemblant. Cela ne me dérangait au début que partiellement, étant moi-même blanc mais j'ai de plus en plus de difficulté à me mettre debout pour m'exprimer haut et fort. Mon point de vue devient-il lui aussi invalide ?

Pour tenter de répondre à ce problème, j'ai imaginé un moyen d'utiliser la chance pour désigner les personnes qui modèrent, ce qui a déclenché mon aventure politique. Une multitude de questions fascinantes ont alors émergé de cette idée. Les posts de ce blog ont pour but de décrire les étapes cette réfléxion.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.