Rosalie Cardullo
Neurothérapeute, spécialisée en résolution des traumatismes, présidente de l'association Traumatisme Inconscient & Victimologie
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mars 2021

Lettre ouverte au Président de la république

Grève de la faim à Ales pour se faire entendre... Les décisions de justice doivent être à la hauteur de l’urgence et de l’ampleur et de la gravité de ces actes cruels, dégradants et inhumains que sont ces violations majeures des droits humains, l'association Traumatisme Inconscient et Victimologie soutient l'intérêt supérieur des enfants privés illégalement de leurs mamans.

Rosalie Cardullo
Neurothérapeute, spécialisée en résolution des traumatismes, présidente de l'association Traumatisme Inconscient & Victimologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le garde des sceaux, Monsieur le Président du Conseil départemental du Gard, Monsieur le Président du Tribunal d’Ales, et Monsieur le Président du Tribunal de Nîmes,

Nous, association loi 1901 dans l’aide aux Victimes et de Droits Humains, souhaitons attirer votre attention sur la situation critique des  mères de famille prénommés Karine Trapp, Aurelie Darlet, et Laura Villot qui viennent d’entrer dans leur 12 ème jour de grève de la faim près du tribunal d’Alès, afin d’être entendues et d'obtenir le droit de vivre auprès de leurs familles respectives selon l’article 8 de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

La France se doit de rappeler fermement aux autorités compétentes leurs obligations de respect du droit international et la garantie des droits humains.

Le 1 mars dernier, a débuté une grève de la faim en protestation contre la privation de droit humain. En effet, seul recours non-violent à leur disposition et légitime selon le Comité des Nations Unies contre la torture. Ces droits comportent le droit à ce que leur cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal compétent, indépendant et impartial, ceci dans un délai raisonnable. Mais également, l’accès aux soins, l’arrêt de la torture et des mauvais traitements. Il s’agit de droits élémentaires relevant des conventions internationales des Droits de l’Homme, du pacte civil et politique de 1187, 14, et de la cour européenne 1, 3, 6 et 8.

Comment se fait il qu’en France, des femmes s’infligent sous silence médiatique un tel traitement inhumain tel que l’absence de nourriture, témoignant d’un rapport au corps poignardant, empreinte de violence afin de créer une action de parole !

A présent elles sont entrées dans leur 12 ème jour de grève de la faim, une période très critique où leur santé se détériore rapidement puisque cette situation de détresse et d’illégalité latente leur a été infligées sans aucune clefs de compréhension.

Nous souhaitons vous rappeler que la menace de pratiquer l’alimentation forcée, pratique très risqué considérée comme un acte de torture par les Nations unies 3, serait également une situation inacceptable pour les Etats parties aux Conventions de Genève.

Cette absence d’attention pointe du doigt un problème grave et sérieux dans le système judiciaire français. Nous savons qu’aucune grève de la faim n’a pu dépasser 70 jours. Le cas échéant, les ONG seront rappeler à la France garante du droit international, ses obligations au regard du droit à la vie selon la convention européenne des droits de l’homme 1 et de la Quatrième Convention de Genève dont elle est signataire.

D'autre part, quand est-il de la construction du jugement moral des enfants privés de parents sans motif de danger, si tous les jours les magistrats censés les protéger contreviennent impunément et effrontément la loi ?

Nous sommes désormais attentif aux actions concrètes et sérieuses qui seront mis en place rapidement par les tribunaux d'Ales et de Nimes concernant l'intérêt supérieur de leurs enfants retenus à ce jour sans aucun motif de danger, soit, en toute illégalité. 

En vous remerciant par avance de la prise en considération de notre préoccupation, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, Monsieur le ministre, Monsieur le garde des sceaux, Monsieur le Président du Conseil départemental du Gard, Monsieur le Président du Tribunal d’Ales, et Monsieur le Président du Tribunal de Nîmes, l’expression de notre haute considération.

Liste des signataires:

Rosalie Cardullo, Neurothérapeute, présidente, Traumatisme Inconscient et Victimologie ;

Edwige Garcia, Juriste ;

Dr Frederic Fabre, Docteur en droit, fondateur de fbls.net ;

Dr Gérard Lopez, Psychiatre ;

Nadine Plestan, Parent d'enfants placés illégalement, juliemargauxcotesdarmor.blospot.com ;

Patric Jean, Auteur réalisateur, "la loi des pères" ;

Christian Cotten, Psychosociologue, président de Politique de Vie ;

Catherine Gelle, Collectif Stop Déni De Justice ;

Fédération Arche des enfants oubliés, Fédération pour la protection des enfants ;

Maud Flavigny, Enseignante et maman solidaire ;

Isabelle Chamorro, Infirmière libérale ;

Pour faire partie de la liste des signataires : Lien 

Marie Aubert, Éducatrice ;

Laëtitia Deschamps ; Auteure du Livre "La vie en miettes" entre pouvoirs et abus des services sociaux ;

Eric Garnier, Directeur d'usine ;

Nicola Cardullo, Ingénieur en énergie renouvelable ;

Hélène Pestana, Accompagnant d'élèves en situation de handicap ;

Sandrine Volle, facebook.com/sandrine.volle.37 ;

Creus'et Accueil Serein de l'Enfant, Collectif de protection de l'enfance creusois ;

Chantal Gatien, Présidente de l'Association "Parents En Détresse" ;

Association pour la défense de nos enfants, Lutte contre la maltraitance infantile ;

Collectif les poussins rebelles, Collectif contre le racket de nos institutions sur nos vulnérables ;

Lorène Russell, Auteure, Fondatrice Association L'enfant bleu - Fondatrice Présidente Un Nouveau Jour ;

Tania Popa, Ingénieur en électronique et télécommunication ;

Sylvie Basseet, Remplacement Adapei ;

Karla Szwark, Interface de Communication lsf ;

Isabelle Thibault, Aide soignante ;

Isabelle Ponnet, Conseil en communication ;

Monique Brunet, Mère de famille nombreuse, soutien inconditionnel sur ces cas de placements qui engendrent de grandes souffrances pour l'enfant et leur maman ;

Olena Elain, Invalidité ;

Sandrine Piron, Auxiliaire de vie ;

Cédric Vialleton, Agent de Déchetterie ;

Lucie Dalmeyrac, Maman militante pour la cause des mères et des enfants ;

Stéphanie Smati, Soutien aux victimes ;

Slimane Aissaoui, Grutier pontier ;

Magali Gense, Assistante Commerciale ;

Julie Ponthus, Commerciale ;

Habiba Rihani, Soutien 54 ;

Sonya Zé Eyenga, La Maman de JAZZ ANTONY ZÉ EYENGA ;

Sandrine Larmet, Conseillère emploi.. victime d'un juge "au gré des parties" sans vacances ni we. je ne vois plus ma fille ;

Nadja Moret, Engagée dans la lutte anti-corruption judiciaire ;

Frédéric Doray Jaime, Victime des réseaux pédocriminels franc-maçons ;

Mathieu Fischer, Technicien ;

Eric Berry, Victime du placement abusif de mon enfant par l'ase ;

Line Chappuis, Aidante familiale ;

Martine Prévot, Retraitée ;

Maria Aguilar, A.V.S retraitée - maman désenfantée ;

Nathalie Robert, Auto entrepreneur Nimes ;

Floria Teissier, Famille victime de Féminicide ;

Fantine Ratte, Chargée service à la personne et maman d’enfant placé depuis 2 ans ;

Cedric Carnier, Parent d'enfants placés ;

Saïda Marouani, Victime d’injustice par la justice ;

Patricia Le Boulanger, Responsable marketing ;

Agnes Patru, Maman solidaire ;

Stéphanie Durant, Chômage ;

Valérie Gaubert, Agent nettoyage ;

Gerona Laurence, Féministe ;

Martine Bordas, Professeur des écoles retraitée ;

Julian Rey Ojalvo, Invalidité (agriculture) ;

Aurélie Camus, Pour la Famille Unie, la Protection des Enfants ;

 Amalric Galmiche, Ancien enfant placé et grand frère de 2 enfants placés ;

Amelia Rotar, Maman désenfantée ;

Mickaël Paré, Papa d' enfants placés ;

Myriam Celnik, Candidate aux élections départementales ;

Céline Malleterre, Infirmière intérimaire de nuit. Maman de Thibault 9 ans, placé abusivement pour conflit parental, violé au foyer. Il a des relations sexuelles régulièrement au foyer des AUTAS depuis... aucun problème pour la JDE ... ;

Laetitia Guerlet Paredi, Aide soignante, maman d'enfants placés abusivement sans motifs de danger avérés depuis 2007 par le tgi de Nîmes; Depuis 2015, je n'ai pas revu ma fille. Procédure judiciaire abusive sur violation de droit constitutionnel sur ma personne par assignation abusive et entrave à l'exercice de mon autorité parentale ayant menée à la destruction du lien mère fille ;

Laurence Gerona, Féministe ;

Joelle Kientz, Collectif Poussins Rebelles 64,65 ;

Marguerite Dessart, Infirmière retraitée ;

Amélie Moulinet, Cheffe d'entreprise ;

Bigot Damien, Infirmier scolaire, père de 4 enfants ;

A. Marly, retraitée ulcérée et combative ;

Joseph Couanon, retraité ;

Jennifer Liquette, Agent d'entretien ;

Caroline Conti, Maman ;

Romy Montigny, Aide soignante ;

Rachel Petit, masseur-kinésithérapeute ;

Isabelle Vuistiner, Thérapeute - présidente du Mouvement Suisse pour la Coparentalité Responsable ;

Patricia Rigaux, Maman ;

Laurence Massol, Infirmière, maman de deux garçons de 11 et 13 ans, désenfantée depuis plus de 1 an et demi ;

Nathalie Scheidegger, Infirmière ES ;

Nicole Perrin, Maman désenfantée - Mon fils 4ans victime d'un transfert de garde abusif;

Laetitia Meignan, Professeur de Sport, Conseillère Educative, chargée de prévention des violences dans le sport, médaillée olympique de judo ;

Claire Lucas, Employée polyvalente, maman désenfantée ;

Laura Villot, En formation, Maman desenfantée, grève de la faim ;

Hélène Pestana, Aesh ;

Karima Toufik, Retraitée ;

Romy Montigny, Aide soignante ;

Coralie Berne, Fonctionnaire ;

Cindy Hachin, Logistique ;

Florent Illy ;

Cédric Vialleton, Agent de Déchèterie ;

Romy Montigny, Aide soignante ;

Enguerrand Galmiche De coton, Etudiant en médecine ;

Morariu Ramona, Médecin ;

Miranda Cadima, Employée d’assurances à la retraite ;

François Galmiche, médecin des âmes ;

Pour faire partie de la liste des signataires : Lien 

Si vous êtes dans cette situation, merci de remplir le formulaire coase

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac