Roxana Eminescu
Mémé en colère
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 janv. 2021

Balance ta maison de retraite !

CASVP et « gestes barrière »

Roxana Eminescu
Mémé en colère
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quand j’avais reçu la convocation pour le visiter – au bout de deux ans de galère dans un appartement d’où le proprio, ne pouvant pas me virer (effet pervers de loi ALUR), me faisait des petites et de grosses misères pour que je déguerpisse –, je me suis dit, avant même de le voir : « S’il est propre, je le prends ».

Repeint en blanc, salle de bain spacieuse, fenêtres avec vue, le studio de ma résidence pour « seniors autonomes et valides » de la CASVP, un peu moins cher donc que le précédent, paraissait un  rêve pour la petite retraitée que je suis et qui compte les centimes. Et il faisait chaud dedans en décembre. (Il fait toujours chaud. Pourvu que ça dure !)

Puis la ventilation n’a plus fonctionné, et les canalisations on commencé à sentir très, très mauvais. Quelque mois plus tard, ça s’est arrangé. L’ascenseur est ensuite tombé en panne. Réparé deux mois plus tard. Mer à boire ou pas, c’est comme ça.

En revanche, la responsable de la résidence est un vrai ange gardien. Lorsqu’elle est là, tout est nickel et joyeux. Elle nettoie, astique, décore les espaces communs comme une pro et nous sourit. Avant la pandémie, elle organisait des super fêtes et des repas festifs genre « Galette des Rois ». Ah, la convivialité d’antan !

Alors, quand elle s’en va en week-end, en vacances ou, par bonheur rarement, en congé maladie, c’est la dépression assurée. Pâques et Noël, par exemple, sont les plus tristes moments pour les pauvres petits vieux que nous sommes.

Bien sûr, il y a des remplaçants.

Et c’est là tout le problème : plus de ménage digne de ce nom, plus de sortie régulière des poubelles, petit jardin et salle commune bouclés. On prend son mal en patience, même si c’est injuste.

Mais là, trop c’est trop !

Depuis le confinement à ce jour – alors que des affiches à chaque pas exigent le port du masque partout et dans l’ascenseur –  quelques remplaçants, pas tous mais une majorité, le tiennent fièrement sous le menton ou sous le nez, quand il ne pend pas à leur bras. Et ils refusent d’y remédier quand on le leur demande poliment.

Moi, je refuse d’être polie. J’ai plus peur du virus malfaisant que des supérieurs hiérarchiques, quels qu’ils soient, même une Marquise d’Hidalgo.

Ce genre de guignols, combien de fois pensez-vous qu’ils se  lavent les mains après une pause pipi ?

Trop, c’est trop !

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech