Roxana Eminescu
Mémé en colère
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2021

Sur l’euthanasie

https://www.arte.tv/fr/videos/102765-002-A/euthanasie-faut-il-la-legaliser/

Roxana Eminescu
Mémé en colère
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’autre soir, à la veille des annonces tonitruantes du chef du gouvernement, sur Arte, dans les 28’ d’Élisabeth Quint, un classique du genre, après la présentation du livre de Delphine Hortvilleur (que j’avais acheté et lu passionnément le lendemain), un plateau mal préparé autour de la légalisation de l’euthanasie m’avait non seulement laissée sur ma faim mais aussi remise en colère.

Un pro, un contre et une noyeuse de poisson chantèrent en toute impunité leurs antiennes plus ou moins hypocrites.

Que le représentant de l’ADMD, un banquier, s’était maintenu entre les limites strictes dictées par son président historique, ne m’étonna pas.

Le nom même de cette Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, pionnière au départ et dont, faute de mieux, je suis membre depuis le siècle dernier, me donne à chaque fois de l’urticaire. Vu la majorité d’intégristes religieux parmi les électeurs, je comprends que, à la naissance de l’asso, il fallait bien recourir aux euphémismes.

Hélas, avant de « quitter la vie sans rancune », il faudrait déjà avoir de quoi vivre dans la dignité.

Parmi les pays qui lui ressemblent, la France fait aujourd’hui figure de troglodyte et de tartufe, puisque ses sujets qui ont la tune et les pistons nécessaires se font depuis longtemps piquer en douceur, sur le sol national, entourés d’une cohorte de parents et amis. Au pire, ils font un dernier voyage pour la Suisse. L’ignoriez-vous ?

Qui a peur d’une Association pour le Droit de Choisir sa Mort ?

Pourtant, ce qui m’avait peiné le plus mercredi soir, c’est le fait que la dame officiante et son aide de camp aient choisit de ne pas souffler mot sur ceux qui, comme moi, faute de loi digne de ce nom, sont obligés de préparer leur suicide dans la solitude la plus totale.

Pourquoi ne puis-je faire mes adieux en toute lucidité, la main dans la main de mon fils ou, au pire, d’une infirmière, ici, à la maison, au moindre coût, et non pas en payant une fortune – que je n’ai absolument pas – et dans une langue étrangère ?

Peur des assassinats par les héritiers ? Foutaise. Ils ne se gênent pas de le faire avec ou sans Léonetti 2.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves