RPACE
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 août 2013

LE CHANT DES SIGNES OU LES DERIVES DE MEDIAPART

RPACE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

SUITE A LA DRENIERE TRIBUNE D'EDWY PLEYNEL SUR L'ISLAM

Depuis quelques temps les lecteurs réguliers du journal ont pu observer les prises de positions d'articles à la Une faisant preuve d'un  déni d'objectivité.

A tel point que je me permets de poser la question au sein des abonnés à savoir si les débats amenés et conduits à ce jour sont bien à la hauteur de ce que chacun en attend; et si il n'y avait pas infiltration d'éléments se posant en victimes dans le but de se servir du journal comme d'une tribune prosélytiste!Car à chaque objectivisation sur les libertés que je peux faire je trouve un miroir de polémiques sans fin plus ou moins stériles me faisant traiter de fachos ou de racistes parfois , le débat est parfois est bien étroit sur vos articles à la UNE du journal

Pour ma part je me juge humaniste l'ethique que je souhaite est loin d'ètre floue car la plus grande partie de ma vie est derrière moi , san prétensions ,je ne manquepas d'expériences de toutes natures Mais aujourd'hui pour moi ce journal doit fixer les limites dont aujourd'hui à mes yeux le créateur est "en border line" à la lecture de son dernier article dont réponse ci jointe: 

"Je ne suis pas du tout de cet avis,profitant pour reprendre les propos de E PLEYNEL à ce sujet:

Dans son élan de tribune type "j'accuse", il aurait tendance à prendre la plupart des électeurs pour des incultes incapables de faire le distingo entre les manipulations d'état et le fait divers journalier bien que rien ne soit innocent;

La nécessité d'analyser les problèmes dans leur ensemble est louable ( l'amalgame  n'est pas loin), mais leur solutionnement n'est certainement pas à cette échelle!Et aujourd'hui on ne parle pas des musulmans que je sache dans les articles partisans de C Fouteau (c'est elle qui amalgame aussi) entre autres mais de présence de religion dans une société déja déstabilisée qui subit de plus un prosélytisme très concret avant tout!

"selon en somme que l'on considère nos compatriotes musulùmans d'origine de culture et de religions" ou qu'on les stygmatise, essentialise en bloc" écrivez vous

Une société un monde des pays puisqu'ils existent dans lesquels il y a inévitablement un bouillon de culture , bien sur que c'es souhaitable puisqu'à ma connaissance nous n'avons qu'une seule planète! Donc des orientaux des africains des asiatiques des musulmans oui et oui !

l'américanisation non et non !

Mais votre attitude Mr Pleynel disant en gros il faut que cela se passe comme ça  , non l'histoire s'écrit tous les jours , mais plus ou moins mal!

Je voyais plutot votre journal en un laboratoire d'idées permettant de tracer des contours pour d'autre systèmes politique meilleurs mais son orientation à parfois des aspects décevants!

Si je me suis trompé,je reste un lecteur attentif à l'avenir de votre journal auquel j'adhère en tant que citoyen ouvert aux débats mais pas à l'endoctrinement!"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet
Journal
Fabien Roussel : le Rouge qui fâche
Le candidat du PCF à la présidentielle a réussi à gagner en notoriété en enfourchant les thématiques de droite. Mais au sein de ses troupes, certains jugent que l’idéal communiste a déserté la campagne.
par Pauline Graulle
Journal
Aux jeunes travailleurs, la patrie peu reconnaissante
Dans la droite ligne de 40 ans de politiques d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le gouvernement Macron s’est attelé à réduire « le coût du travail » des jeunes à néant. Selon nos invités, Florence Ihaddadene, maîtresse de conférences en sociologie, et Julien Vermignon, membre du Forum français de la jeunesse, cette politique aide davantage les employeurs que les jeunes travailleurs et travailleuses.
par Khedidja Zerouali
Journal
Le socialiste portugais Antonio Costa rêve de majorité absolue
Les législatives anticipées se dérouleront le 30 janvier sur fond d’explosion des cas d’Omicron. L’abstention pourrait grimper. Le premier ministre espère parvenir à gouverner sans l’appui de ses anciens alliés de gauche, mais le pari semble difficile.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose