RPACE
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 août 2013

LE CHANT DES SIGNES OU LES DERIVES DE MEDIAPART

RPACE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

SUITE A LA DRENIERE TRIBUNE D'EDWY PLEYNEL SUR L'ISLAM

Depuis quelques temps les lecteurs réguliers du journal ont pu observer les prises de positions d'articles à la Une faisant preuve d'un  déni d'objectivité.

A tel point que je me permets de poser la question au sein des abonnés à savoir si les débats amenés et conduits à ce jour sont bien à la hauteur de ce que chacun en attend; et si il n'y avait pas infiltration d'éléments se posant en victimes dans le but de se servir du journal comme d'une tribune prosélytiste? Car à chaque objectivisation sur les libertés que je peux faire je trouve un miroir de polémiques sans fin plus ou moins stériles me faisant traiter de facho ou de raciste parfois , le débat  est bien étroit sur les articles à la UNE du journal

Pour ma part je me juge humaniste l'ethique que je souhaite est loin d'ètre floue car la plus grande partie de ma vie (sexa) est derrière moi , sans prétentions ,je ne manque pas d'expériences de toutes natures Mais aujourd'hui pour moi ce journal doit fixer les limites dont aujourd'hui à mes yeux le créateur est "en border line" à la lecture de son dernier article dont réponse ci jointe: 

"Je ne suis pas du tout de cet avis,profitant pour reprendre les propos de E PLEYNEL à ce sujet:

Dans son élan de tribune type "j'accuse", il aurait tendance à prendre la plupart des électeurs pour des incultes incapables de faire le distingo entre les manipulations d'état et le fait divers journalier bien que rien ne soit innocent;

La nécessité d'analyser les problèmes dans leur ensemble est louable ( l'amalgame  n'est pas loin), mais leur solutionnement n'est certainement pas à cette échelle!Et aujourd'hui on ne parle pas des musulmans que je sache dans les articles partisans de C Fouteau (c'est elle qui amalgame aussi) entre autres mais de présence de religion dans une société déja déstabilisée qui subit de plus un prosélytisme très concret avant tout!

"selon en somme que l'on considère nos compatriotes musulùmans d'origine de culture et de religions" ou qu'on les stygmatise, essentialise en bloc" écrivez vous

Une société un monde des pays puisqu'ils existent dans lesquels il y a inévitablement un bouillon de culture , bien sur que c'es souhaitable puisqu'à ma connaissance nous n'avons qu'une seule planète! Donc des orientaux des africains des asiatiques des musulmans oui et oui !

l'américanisation non et non !

Mais votre attitude Mr Pleynel disant en gros il faut que cela se passe comme ça  , non l'histoire s'écrit tous les jours , mais plus ou moins mal!

Je voyais plutot votre journal en un laboratoire d'idées permettant de tracer des contours pour d'autre systèmes politique meilleurs mais son orientation à parfois des aspects décevants!

Si je me suis trompé,je reste un lecteur attentif à l'avenir de votre journal auquel j'adhère en tant que citoyen ouvert aux débats mais pas à l'endoctrinement!"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS