"The Blue Road" : Juan Garcia-Herreros/The Snow Owl

MOTS-CLÉS : JUAN GARCIA-HERREROS, THE BLUE ROAD, THE SNOW OWL

By Gustavo Allidi Bernasconi By Gustavo Allidi Bernasconi
Juan Garcia-Herreros, The Snow Owl,  signe un album de jazz moderne à la fois frais et chaleureux. Le jeune guitariste expose un répertoire originale qui marie admirablement tradition et innovation, tant dans la forme que dans le fond.

Habillé des faits très discrets, son jeux limpide et sensible conserve une parfaite lisibilité malgré sa grande sophistication. The Snow Owl exploite un vocabulaire particulièrement riche dans ces développements mélodieux et harmoniques. C'est toute la pertinence de son hommage musicale que de prendre son temps sans chercher à rivaliser dans la démesure. Cet album a pour couleur dominante la sensibilité et la douceur qui jaillit d'une réflexion musicale de talent. Technicien accompli, il évite les effets de virtuosité gratuits et joue sans se départir d'une musicalité constante. C'est sans doute un artiste authentique et intègre qui pratique une musique qui lui est à la fois naturelle et familière. 

Dans "She Became a Thousand Birds" la présence de la chanteuse SuCh confère au morceau une atmosphère poignante comme la valeur des actions rectilignes nous proposent une musique polie où la guitare de Juan admirablement tenue dévoile une tonalité ethnique en parfaite symbiose avec les éléments historiques de son monde: la force de cet album repose sur les deux aspects essentiels de sa musique.

Dans "Ne Togo Sadjouma" le duo guitare et balafon permet d’enrichir la sonorité qui teinte d'une couleur affirmée à l'imagerie très parlante.  L'œuvre de Juan Garcia-Herreros est marquée par la notion de volonté et d'effort sur soi-même; c'est cette détermination conjuguée à son talent, qui lui permet d'être un musicien de tout premier plan.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.