RWANDA PODIUM
Consultant
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2021

LE PRESIDENT KAGAME SALUE LE NOUVEL ETAT D'ESPRIT DU FOOTBALL AFRICAIN

Le Président Paul Kagame a utilisé la plateforme de la réunion du Comité exécutif de la CAF à Kigali pour faire l'éloge du nouvel état d'esprit à l'œuvre pour aider le football africain à atteindre ses objectifs. C’est dans ce cadre que le Président de la CAF a reconnu le rôle important que le Président rwandais a joué en soutenant le football africain au niveau politique

RWANDA PODIUM
Consultant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 RWANDA – FIFA : LE PRESIDENT KAGAME SALUE LE NOUVEL ETAT D'ESPRIT DU FOOTBALL AFRICAIN

Le Président du Rwanda Paul Kagame a utilisé la plateforme de la réunion du Comité exécutif de la CAF à Kigali pour faire l'éloge du nouvel état d'esprit à l'œuvre pour aider le football africain à atteindre ses objectifs. C’est dans ce cadre que le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a reconnu le rôle important que le Président rwandais a joué en soutenant le football africain au niveau politique

« Je suis très heureux, au nom de tout mon pays, de vous accueillir ici », a déclaré le Président Kagame au Comité exécutif de la CAF et à la délégation de la FIFA (https://fr.fifa.com) réunis dans la capitale rwandaise. « C'est une marque d'honneur pour nous. Les deux frères avec lesquels je suis assis ici (le Président de la FIFA Gianni Infantino et le Président de la CAF Patrice Motsepe), je les connais depuis longtemps, et nos esprits sont assez bien synchronisés sur ce qu'il faut faire pour le sport, pour le football. Travailler avec eux est un plaisir, et nous formons une famille. 

« La politique est mon métier et je fais en sorte de m'impliquer dans de bonnes politiques », a ajouté le Président rwandais. « Quand vous regardez le sport, les équipes et les clubs, il y a beaucoup de points communs avec la politique. Il s'agit de leadership. Il faut avoir une vision. Ensuite, lorsqu'on entre dans les détails, il est nécessaire de travailler en équipe. Dans l'exercice même de nos fonctions, nous devons également faire preuve d'humilité dans ce que nous faisons, afin de pouvoir maximiser les résultats de notre travail.

« Nous devons travailler ensemble et être compétitifs dans nos actions », a-t-il ajouté. « Et aussi penser aux autres, au-delà de nos équipes. Aux supporters par exemple. Nous devons faire preuve d'ambition et avoir de l'énergie. Vous ne pouvez pas être heureux tout seul, sans que les membres de votre équipe ne le soient aussi. Je trouve cette convergence tous les jours dans mon travail. C'est la même chose dans le football. Vous tous qui êtes ici aujourd'hui, c'est ce que vous représentez. »

Le Président de la FIFA a fait écho aux propos du Président Kagame, soulignant que les progrès réalisés par le Rwanda sont une référence à suivre pour le football en Afrique.

« Le football est plus qu'un simple sport, c'est une école de la vie », a déclaré le Président de la FIFA. « Le football nous apprend à faire partie d'une équipe. Il nous apprend que seuls, nous ne pouvons rien accomplir. Le football nous apprend le respect des règles, de nos adversaires et de l'arbitre, qui doit appliquer les règles. Le football nous apprend à gagner et à perdre. Il nous apprend à être résilients et capables de relever de nouveaux défis.

« Ce pays (le Rwanda) nous montre que tout est possible et c'est ce que vous, Président Kagame, avez fait ici », a-t-il ajouté. "Il suffit de le vouloir, puis de le faire, et nous voulons tous le faire pour l'Afrique et pour le football africain. Nous voulons écrire de nouvelles pages glorieuses pour le football africain. Non seulement pour l'Afrique, mais aussi pour le monde entier. Nous voulons que le football africain brille dans le monde entier. »

Inauguration du bureau de Développement de la FIFA à Kigali (https://fifa.fans/3hryZ7V)

 Pour sa part, le Président de la CAF a reconnu le rôle important que le Président rwandais a joué en soutenant le football africain au niveau politique.

« En vous, Président Kagame, nous n'avons pas seulement un ambassadeur, mais un partenaire », a déclaré Patrice Motsepe. « Un partenaire qui parle en notre nom avec tous les autres chefs d'État d'Afrique, pour leur dire que nous devons travailler ensemble afin de soutenir le sport le plus populaire de ce continent. »

La réunion a également été l'occasion d'une présentation du Directeur du développement du football mondial de la FIFA, Arsène Wenger, qui a déclaré : « Je crois personnellement que l'Afrique sera le continent du 21e siècle, et que le football doit anticiper ce mouvement, car c'est une grande opportunité ».

Le Directeur du développement du football mondial de la FIFA faisait référence au rapport récemment publié, Increasing Global Competitiveness, qui souligne la nécessité pour tout joueur talentueux de mériter une chance d'être identifié et formé, car l'analyse a montré que de nombreux talents ne sont pas découverts en raison d'un certain nombre de facteurs, notamment le manque de planification, de qualité de l'éducation, d'infrastructures et de ressources financières pour former les jeunes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — Culture-Idées
Autour des spectacles « Mère », « The Notebook » et « Istiqlal »
L’émission culturelle hebdomadaire de Mediapart est consacrée aujourd’hui aux mises en scène de Wajdi Mouawad (« Mère »), du collectif Forced Entertainment (« The Notebook ») et de Tamara al-Saadi (« Istiqlal »).
par Joseph Confavreux
Journal — France
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Journal — France
Présidentielle : cette deuxième ligne qui prépare l’après
« Refondation », « Front populaire écologique », « Bloc arc-en-ciel »… Au sein des partis de gauche, des personnalités s’activent pour éviter les logiques de division présidentielle. Pour elles, la reconstruction de la gauche commence maintenant, pour ne pas disparaître. 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine