RWANDA : AFFAIRE PAUL RUSESABAGENI - LETTRE OUVERTE À SOPHIE WILMES

Rusesabageni, Président du MRCD et sa branche armée FLN avec plusieurs attaques armée en 2018/2019, vient d’être condamné à 25 ans de prison pour « terrorisme » au même titre que Salah Abdeslam l’est pour les occidentaux ! Mais la cheffe de la diplomacie belge vole à la défense de Rusesabagina en declarant que « la présomption d’innocence n’avait pas été respectée ».

RWANDA - AFFAIRE PAUL RUSESABAGENI

LETTRE OUVERTE À SOPHIE WILMES

billen-alain

Par Alain Billen

 

L’ingérence des dirigeants occidentaux sans borne !

Belge d’origine, rwandais de cœur, je reprends ponctuellement la plume qui séchait dans le vitriol depuis maintenant quelques années. Les attaques internationales à l’encontre du Rwanda n’ont jamais cessées, je les observais « agacé » avec une certaine passivité, alors même que ces agressions étaient comme toujours, injustes et non fondées.

Pour ceux qui n’ont pas suivi cette affaire, sachez que Paul Rusesabageni, Président de la plateforme d’opposition en exil du MRCD dont la branche armée n’est autre que le FLN qui a revendiqué plusieurs attaques armée en 2018/2019, vient d’être condamné à 25 ans de prison pour
« terrorisme ». En d’autres mots, il s’agit là d’un « terroriste » au même titre que Salah Abdeslam l’est pour les occidentaux !

Faisant suite à cette sentence, Sophie WILMES, Ministre des Affaires étrangères belge sort du bois pour déclarer officiellement que « la présomption d’innocence n’avait pas été respecté ». Imaginez deux secondes un Président Africain intervenant de la sorte dans le pouvoir judiciaire occidental pour défendre Salah Abdeslam, ou les terroristes de Charlie Hebdo… une pure folie.

Quelle arrogance ! Venant des politiciens belges, ce n’est pas une première, ils deviennent coutumiers du fait au Rwanda, ils savent toujours mieux que les rwandais eux-mêmes ce qui est bon pour leur pays. En les laissant faire, vous aurez demain un Ministre belge qui se présentera pour diriger le Rwanda. Le temps des colonies est révolu, Madame WILMES. Vous osez ici faire une déclaration qu’il ne vous serait pas possible de faire dans votre propre pays, …la séparation des pouvoirs, vous connaissez ?

La Belgique a besoin de vous… pas le Rwanda !

Dans beaucoup de domaine, le RWANDA vous devance que ce soit dans la gouvernance, la sécurité, l’égalité des genres, etc… Le dernier de la classe n’est pas le mieux placé pour donner les leçons. Ne vous en déplaise, vous avez beaucoup à apprendre du Rwanda et il n’y a aucune honte à cela.

Il y a moins de trente ans, le Rwanda a connu un génocide perpétré contre les Tutsis, 1 millions de morts en cent jours ! À partir de ce pays renduit en cendre, le Président Paul Kagame s’est attelé à la reconstruction, a assuré une paix durable (près de 30 années de paix, ce qui est exceptionnel pour un pays africain) et une avancée économique et sociale extraordinaire.

Au fait Madame WILMES, pour l’affaire « Julian ASSANGE » on ne vous a pas entendu…

Pour donner des leçons, il est préférable d’être « meilleur » que l’élève.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.