Sabine Ehrstrom
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 avr. 2020

Lettre ouverte à un étudiant en santé "réquisitionné" pour le plan blanc

Sabine Ehrstrom
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A toi, « réquisitionné » pour le plan blanc,

Je t’imagine d’abord, heureux et fier de pouvoir aider à prendre soin des malades, à sauver des vies,

Je t’imagine confronté à tes premiers patients décédés, sans le temps nécessaire pour réaliser, sans interlocuteur à qui en parler,

Je t’imagine rentrer chez toi après une dure journée – ou nuit – en te demandant si tu as bien respecté chaque règle d’hygiène, posé la bonne perfusion, noté chaque action, détecté les bons symptômes,

Je t’imagine devoir accélérer encore et encore, jusqu’à en perdre la part humaine de ton futur métier,

Je t’imagine ne pas oser demander de l’aide ou un conseil à tes collègues débordés, tout en ayant peur de mal faire…

Ils te font croire que vous êtes des héros, en vous envoyant combattre sans armes,

Ils te font croire que vous êtes des héros, après avoir ignoré vos appels à l’aide,

Mais, toi aussi tu es humain, toi aussi

Tu as le droit de ne pas savoir faire ce que tu n’as pas eu le temps d’apprendre sous le regard bienveillant d’un diplômé,

Tu as le droit d’être fatigué, d’avoir faim, d’avoir soif,

Tu as le droit d’être découragé, tu as même le droit de pleurer,

Laisse-moi terminer par cette formule devenue si banale ces derniers temps,

Et pourtant, « prends soin de toi ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès