sabrine Déplage
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mars 2018

Les métropole françaises les plus attractives en 2018

Au détour d'une conversation de terrasse de café, j'ai surpris le nom d'une métropole provinciale, espérance de renouveau et de dépaysement.

sabrine Déplage
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pourtant La province n'a pas toujours été promesse d'innovation et de bien être, tout au contraire, le fantasme parisien, lui attribuait, entre autres maux, l'assurance de soirées écourtées et de déserts culturels, voire des bassins d'emploi totalement sinistrés. On toisait, avec suspicion et un brin d'amusement, le nouvel arrivant, fraîchement débarqué, guettant la gaucherie et la faute de goût le renvoyant à ses origines.

Au-delà des reconversions néorurales plus ou moins réussies, chaque année, davantage d'urbains se laissent tenter par la délocalisation.

Car c'est un tout autre imaginaire qui s'est mis en place aujourd'hui. L'ethnocentrisme a vécu, tout comme la fierté de s'entasser dans un deux pièces exigu et hors de prix, donnant sur des grands boulevards. Ainsi, on se plaît à rêver d'espace, de mieux être, de cités implantées dans un terroir foisonnant d'idées, et connectées au monde.

J'interpelle ma mini enceinte à commande vocale (ça va, je rigole) qui de sa voix suave, légèrement sirupeuse, me confirme ce que je soupçonnais déjà : De Bordeaux à Tours, 20 cités modèles font partie, cette année encore, du cercle très fermé des métropoles françaises les plus attractives : http://www.parcoursfrance.com/actualites/top-20-des-villes-les-plus-attractives-de-france/.

Oubliées les image d’Épinal (tiens la cité vosgienne ne figure toujours pas dans la classement), ce qui bouge, se crée, avance, se situe également hors de Paris, même si la capitale défend encore fièrement ses couleurs.

Peut-on s'affranchir de l'addiction aux transports bondés et aux périphériques saturés? Pas si sûr, car enfin, ces métropoles fonctionnent toutes sur le même schéma, la rocade fait partie intégrante du paysage périurbain.

Ne nous y trompons pas, ce qui motive cette nouvelle transhumance, n'est pas la perspective d'investir une bâtisse XVII ème perdu en pleine cambrousse, c'est le loft idéalement situé au centre névralgique de la zone urbaine qui fait le miel des agents immobiliers.

Ces belles provinciales ont su négocier tous les virages de la modernité, attirant les investisseurs et les talents par un cadre de vie préservé mais résolument ancré dans l'avenir, inventant une autre manière de raconter la ville, où les espaces paysagers ouvrent des brèches vers toujours plus de liberté, où foisonnent les bouillons de culture, et où s'épanouissent les startups, portées par des créateurs audacieux.

Préservant leur caractère, elles ont su intégrer dans l'espace urbain, des mobiliers contemporains aussi beaux que pratiques. Sans rester campées sur leurs seules richesse historiques, elles ont bâti des constructions novatrices, réactualisant les centres villes,tout en préservant leur charme "Vieille France".

Même s'il ne faut pas pêcher par excès d'optimisme, c'est avec un regard résolument positif que les candidats à l'exode se jettent dans l'aventure. Du nord au sud, mais avec une tendance un peu plus marquée vers les terres de l'ouest, les régions séduisent. Oui, c'est bien d'attraction dont il s'agit, inspirée, avant toute autre chose par l'enthousiasme. Car même si l'aspect économique peut entrer en ligne de compte, ce qui prime avant tout, c'est le cadre de vie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l'écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo