Saïd Benmouffok
Professeur de philosophie au lycée Jean Zay d'Aulnay-sous-Bois (93) - Cofondateur de Place publique
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 sept. 2019

Saïd Benmouffok
Professeur de philosophie au lycée Jean Zay d'Aulnay-sous-Bois (93) - Cofondateur de Place publique
Abonné·e de Mediapart

Mantes-la-Jolie : On ne met pas la jeunesse à genoux !

Tribune parue dans Libération le 07/12/2018

Saïd Benmouffok
Professeur de philosophie au lycée Jean Zay d'Aulnay-sous-Bois (93) - Cofondateur de Place publique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On peine à croire ces images, et pourtant elles disent vrai. Jeudi, près de 150 lycéens ont été interpellés à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Des photos, des vidéos montrent des dizaines de jeunes en rang, à genoux, les mains sur la nuque. Elles donnent à voir des garçons à terre, menottés la tête contre un mur. Des lycéens, mineurs pour la plupart, traités de la sorte au pays des droits de l’homme. Comment a-t-on pu en arriver là ?

Les témoignages se multiplient, attestant une réponse démesurée, disproportionnée, inédite par son ampleur. A la bêtise, à la provocation de quelques-uns, on a répondu par une brutalité aveugle, frappant à tout va, opposant au désordre un ordre encore plus violent.

J’ai fait mes classes à Mantes-la-Jolie et j’y ai enseigné. Les élèves du lycée Saint-Exupéry sont loin des clichés répandus sur la banlieue. Ce sont des jeunes qui n’aspirent qu’à réussir leurs études. La façon dont certains d’entre eux ont été malmenés restera comme un traumatisme. Je connais aussi les excès des foules lycéennes. A chaque mouvement de grève des élèves, à chaque blocage d’établissement, je tente comme tous mes collègues d’éviter les débordements, d’appeler au calme et à l’action constructive. Mais que dire de ce pouvoir sinon qu’il a perdu tout sens de la mesure, toute capacité à discerner quelques casseurs et une foule de lycéens mobilisés pour leur éducation ?

La France est un Etat de droit, c’est-à-dire que jamais personne ne doit être humilié sur son territoire, et encore moins en son nom. Cette arrestation collective est une mise en scène destinée à répandre l’effroi et l’humiliation auprès de la jeunesse. Elle est intolérable de la part de forces de l’ordre d’une nation civilisée comme la nôtre. Jamais une personne, quel que soit son tort, ne doit être traitée de la sorte en ce pays !

Mais le message est clair. Il s’agit pour le pouvoir politique d’étouffer la colère sociale, le mouvement de protestation des lycéens, par l’intimidation, par la violence. Que faut-il en conclure, sinon que partout en France, la contestation progresse, et que le pouvoir refuse de l’entendre ? Voilà qu’il répond à la jeunesse par la matraque, par les gaz lacrymogènes, par les arrestations brutales devant leurs établissements.

Dans le contexte de révolte que la France connaît depuis plusieurs semaines, ces images peuvent-elles avoir un autre effet qu’attiser la colère et pousser à la violence ? Quelle irresponsabilité. Quel cadeau fait à l’imaginaire de ceux qui rêvent d’émeutes et de guerre civile !

Hier, à Mantes-la-Jolie, l’Etat a commis une faute. Une enquête doit être ouverte en urgence, pour jeter la lumière sur ce qui a conduit à un tel désastre. Il en va de la légitimité des forces de l’ordre. Il en va de l’autorité de l’Etat. Il en va du respect de la République.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens