La mort ignoble

Une enfant de dix ans a été ceinturé d'explosifs au Nigéria. Une enfant de dix ans, à qui la vie a été enlevée et qui ne verra plus le soleil se lever, et les fous qui ont ceinturés sa taille l'ont tuée et avec elle tellement de personnes.

Est -cela la vie? Non ce n'est pas cela.. Jamais tant que l'humanité existe , cela ne sera jamais cela.

Des hordes désordonnées de fous, se réclamant de Dieu, c'est à dire de l'Espérance, tuent, assassinent .

Quelle folie!

Cette folie, il faut la combattre .

Et l'extraordinaire mobilisation du peuple français,  ce peuple levé, de toutes parts, de toutes origines, mais incroyablement présent, manifestant son refus de la mort , dit l'attachement à la vie en ce qu'elle a de plus sacré.

Les temps sont difficiles, mais il nous faut une loi comnune, et à mon sens celle-ci est le refus de tuer.

Dans le monde où je vis, on me dit le contraire. La mort de l'un veut la mort de l'autre. Je comprends mais je choisis de ne pas être ainsi.

Je suis persuadé, pour avoir parlé avec tant d'assassins , que leur folie meurtrière ,est une aberration dont le temps humain leur fera mesurer l'inanité.

Ma tristesse est immense. 

Aujourd'hui , j'ai demandé aux quelques amis géographiquement proches, ce qu'il nous fallait faire. Ils ne savaient pas répondre, mais au moins avons -nous parlé.

Si peu, comme si chacun se réfugiait derrière ses caractérisques individuelles, ses opinions, pour essayer d'y voir clair.

Face à cela , je me suis dit qu'il fallait réinventer une conscience collective, une table commune , au moins cela.

La vie passe, mes amis(es) et vite et nous sommes engagés. L'engagement est une circonstance.

Je ne pouvais pas me taire, là où le silence est si grand.

SJ 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.