salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

691 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juin 2018

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Nidaa Tounès et consorts, arrêtez de nous détruire !

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Beji et Hafedh Caïd Essebsi

Tout est curieux dans cette sacrée législature
Un exécutif issu d’un parti séculier
Qui s’est associé dans un deal contre-nature
Avec les islamistes, ses ennemis jurés
Et ce n’est là que le début de la caricature
Un chef de gouvernement par les siens décriés
Du jamais vu dans les législatives annales
Ne laissant, de bon pour le pays, rien présager
Et une majorité gouvernementale
Qui s’apprête, sans états d’âme, à dégager
Le gouvernement qu’elle a elle-même enfanté
Le gouvernement que l’ARP a consacré
Au mois d’août, il y a bientôt deux années
Par un vote à plus de 85% des présents députés
Et cela, en l’absence de toute faute de sa part, avérée
Son tort, c’est que son chef refuse de démissionner
De lui-même, puisqu’il n’a absolument rien à se reprocher,
Comme l’aurait souhaité cette irresponsable majorité
Qui, par ce vaudeville, fait briller sa douteuse moralité
On raconte que CE 1) junior est derrière ces calamités
Que c’est lui l’artisan de cette périlleuse mésaventure
Perpétuant une pratique digne des États bananiers
Perdant tout sens de la réalité et de la mesure
Il se voit déjà  régir notre peuple et, sur lui, régner
Alors qu’entre eux, il existe une fondamentale fracture
Croyant que le pouvoir est dynastique et qu’il en est l’héritier
Rêvant d’être investi dans sa marche vers la suprême magistrature
Quitte à nous précipiter dans une zone de tous les dangers
Lui dont le père BCE essaye d’avoir de Bourguiba la stature
Mais, Bourguiba aurait obligé son rejeton à se ranger
Lui, qui, de la direction de Nidaa Tounès, s’est emparé
En dehors de toute élection, en dehors de tout congrès
Entravant la vie du parti, sans aucune légitimité
Dans le but de mettre en scène sa propre présidentialité
Éclipsée par celle de Youssef Chahed 2) et sa popularité  
Alors que le problème pourrait être autrement traité
Selon les règles de la démocratie et dans la dignité
En évitant ce ridicule dans lequel ils  vont nous empêtrés
Induisant dans le pays une politique instabilité
Accentuant notre image négative auprès de l’étranger
Ce n’est pas ainsi que les investisseurs pourront être encouragés
Mais, ces règles ne sont pas encore assimilées dans nos contrées
Et le chemin est encore long, très long, pour y arriver *

Salah HORCHANI

* Extrait, modifié pour la circonstance, de :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/290716/tunisie-le-vaudeville-de-la-legislature-execution-du-gouvernement-essid

1) Il s’agit de Hafedh Caid Essebsi, le fils du président Béji Caid Essebsi (BCE).

2) C’est le nom du dit chef du gouvernement actuel.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion
Billet de blog
Interview d'E., 35 ans, éboueuse-rippeuse
E. travaille depuis trois ans dans une entreprise privée de la collecte de déchets. Dans cet entretien, elle nous présente son parcours, évoquant la solidarité aussi bien que les difficultés rencontrées à son poste : le manque de formation, la pression managériale, la surcharge de travail, les discriminations de genre, le gaspillage...
par Jeanne Guien
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr