Tunisie : « Moi, mon père est ministre, je te tue et tu ne peux rien me faire » !

Les étudiantes  O…Z… et E…S… ont été chargées par le Professeur Tahar Othman d’effectuer un travail de recherche en commun dans le cadre d’un Master II du Département de Physique de la Faculté des Sciences de Tunis (FST). Lors de l’exposé de ce travail,  le 13/02/2012, le Professeur responsable s’est  rendu compte  que ledit travail a été effectué, principalement, par O…Z…, ce qui l’a amené à adresser ses vifs compliments à O…Z…et ses vives critiques à E…S…  A la sortie de l’épreuve d’examen, E…S…, furieuse, s’est adressée à O…Z…, en lui disant : « un instant, mon copain va venir et tu vas voir ce qu’il va te faire ». Et, effectivement, après que E…S…  ait téléphoné  par son portable, O…Z… a vu débarquer un costaud grand  gaillard (qui s’est révélé, plus tard,  portant le prénom de Oussama) qui l’a  agressée verbalement et, violemment, physiquement (elle qui est toute menue, j’ai fait sa connaissance suite à l’agression qu’elle a subie  ), en lui criant  « Moi, mon père est ministre, je te tue et tu ne peux rien me faire » et en la tabassant jusqu’à l’évanouissement, tabassage qui l’a affectée de divers traumatismes, au vu des certificats médicaux qu’elle a présentés.

Les faits décrits ci-dessus se  réfèrent au Rapport  (et à ses Pièces Jointes) que O…Z… a remis, le 15/02/2012, au Doyen de la FST. Le reste des événements est décrit sur le Lien suivant :

http://www.businessnews.com.tn/details_article.php?t=520&a=31463&temp=3&lang

Il convient de souligner que Mohamed Lamine Chakhari, le Ministre-Papa de l’agresseur (Ministre de l'Industrie et Professeur à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis)  a tout fait pour étouffer  l’affaire, jusqu’à essayer  d’influencer le Doyen de la FST afin  que ce dernier persuade O…Z…de ne pas porter plainte. Il convient de souligner, aussi, l’efficacité et le professionnalisme des enquêteurs : chapeau bas pour notre Police et pour notre Garde Nationale, dans cette Affaire. Il convient de souligner, enfin, que le Ministre en question est membre du Parti Islamiste Tunisien Ennahdha  au pouvoir.

Salah HORCHANI

Professeur à la Faculté des Sciences de Tunis

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.