Il était une fois un président et une présidente : Cheikha Mozah recevant le président tunisien Moncef Marzouki et sa délégation, le 27 mars 2013, dans le bureau de la “Fondation Qatar” dont elle est la présidente (Protocole et Dignité, où êtes-vous?).

 

1. Une question au Président Moncef Marzouki 

Président Moncef Marzouki ! Avez-vous entendu parler du tunisien Mahmoud BOUNEB, lors de vos nombreux déplacements, aux frais du contribuable, au Qatar ? Si, oui ! Donnez-nous en des nouvelles !

Je suis sûr que vous en avez, car, tout en étant Président de la République Tunisienne, vous êtes,  aussi, chroniqueur "présidentiel" attitré d’Al- Jazeera  [Protocole et Dignité, où êtes-vous ? (bis)], particulièrement dans le domaine des Droits de l’Homme !, comme le montre, entre autres, votre chronique

  كيف نكون أحرارا؟ - الجزيرة  (Comment être libre?)

parue sous le lien suivant

http://www.aljazeera.net/knowledgegate/opinions/2014/4/21/%d9%83%d9%8a%d9%81-%d9%86%d9%83%d9%88%d9%86-%d8%a3%d8%ad%d8%b1%d8%a7%d8%b1%d8%a7

 

2. L’affaire Mahmoud BOUNAB

Mahmoud BOUNAB, journaliste de la chaîne satellitaire  Al- Jazeera, est détenu au Qatar depuis le mois de septembre 2011, accusé de dilapidation de fonds publics en sa qualité d’ancien directeur exécutif de la chaîne « Al-Jazeera Children » ; alors qu’en réalité, il semble qu’il a servi de bouc émissaire dans une affaire de gros sous entre Cheikha Mozah, propriétaire  exclusive (contestée !) d’Al-Jazeera Children, et les enfants de l’une des autres  co-épouses  de son mari, l’ex-Émir-destituté Hamad ben Khalifa Al Thani, voir à ce sujet la vidéo ci-dessous de la minute  3 : 20 à la minute  4 : 20

http://www.youtube.com/watch?v=I-7usBzJQZk#t=132

vidéo dans laquelle Aymen Rezgui, représentant du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), expose l’affaire de Mahmoud BOUNEB.

Quant aux derniers développements de cette affaire, voir, par exemple, l’article  intitulé « Affaire Bouneb: Mobilisation de la société civile contre le Qatar », paru sous le lien suivant : 

http://www.kapitalis.com/medias/23280-affaire-bouneb-mobilisation-de-la-societe-civile-contre-le-qatar.html

 

 Salah HORCHANI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Marzouki libérera-t-il Mahmoud Bouneb des griffes de ses amis du Qatar?

Néji Bghouri a évoqué avec Moncef Marzouki le cas du journaliste tunisien Mahmoud Bouneb retenu contre son gré au Qatar depuis septembre 2011.

Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Néji Bghouri, a été reçu, aujourd’hui, mercredi 9 juillet 2014, au Palais de Carthage, par le président provisoire de la république.

Le président du SNJT, qui est également président du comité de défense de Mahmoud Bouneb, a évoqué la situation du journaliste tunisien empêché de quitter le Qatar depuis septembre 2011, mais aussi les reports consécutifs et injustifiés de son procès.

Le président du SNJT a aussi indiqué au président provisoire que les autorités consulaires qataries ont refusé d’octroyer des visas aux membres du comité de défense afin qu’ils puissent assister au procès.

Mahmoud Bouneb, ancien directeur d’Al-Jazeera Children, est accusé de malversations dans la gestion de cette chaine. Un jugement en première instance a rejeté cette accusation pour manque de preuves.

L’audit des comptes de la chaine qatarie n’ayant pas révélé des abus. Moncef Marzouki a souligné la nécessité de fournir davantage d’efforts diplomatiques pour la libération de Mahmoud Bouneb, estimant «qu’il devrait être chez lui, entouré de sa famille».

De la part de l’ami de l’émir du Qatar et de Cheikha Moza, on aurait souhaité des actes et non des mots. L’affaire remonte à plus de deux ans, et M. Marzouki, pour ne pas importuner ses amis (et bailleurs de fonds, disent les mauvaises langues) qataris, a jusque-là fermé les oreilles aux appels de la société civile.

Espérons que cette fois-ci, il se bougera un peu et ne se contentera pas d’un coup de Com’ sur le dos du malheureux journaliste.

Source :

http://www.kapitalis.com/medias/23372-marzouki-liberera-t-il-mahmoud-bouneb-des-griffes-de-ses-amis-du-qatar.html

Salah HORCHANI