salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

690 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 juin 2012

Tunisie : La Dictature Théocratique Brun-Vert était planifiée

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1. Remarques préliminaires 

a. Quelques incidents parmi les derniers forfaits de ces fous de Dieu

Les Salafistes tunisiens sont apparus, au grand jour, après la chute du dictateur Ben Ali. Et, depuis, encouragés par le laxisme, pour ne pas dire la complicité, du Pouvoir actuel, ils s’adonnent, régulièrement,  à des actes d’intolérance et de violence, allant crescendo,  contre la société tunisienne, actes restés, jusqu’à ce jour, impunis !

Ainsi, des Salafistes, accompagnés d’un avocat et d’un huissier de justice,  se sont présentés, dans la matinée du dimanche 10 juin 2012, à la Galerie d’Arts du Palais « El Ebdellia », situé à la Marsa, dans la banlieue nord de Tunis, où se tient, actuellement,  une exposition d’œuvres d’art, à l’occasion de l’édition 2012 du Printemps des Arts, Manifestation qui existait, déjà, à l’ère Ben Ali. Les deux Hommes de Loi ont dressé un Constat des œuvres exposées dont certaines ont été prises en photo. En plus, avant leur départ, les Salafistes ont exigé que certaines œuvres soient retirées de l’exposition, en précisant, qu’ils seraient de retour dans l’après-midi.

Dans le Gouvernorat de Jendouba, situé au  nord-ouest de la Tunisie, des attaques, par des Salafistes, ont été perpétrées, aujourd’hui mardi 12 juin 2012: ils ont incendié des sièges de l’Union Régionale du Travail, du Parti Démocratique Progressiste, du Parti le Congrès Pour la République et du Mouvement des Patriotes Démocrates. Ils ont incendié, également,  un camion chargé de boissons alcooliques en provenance d’Aïn Draham.

b. La Troïka pour les nuls

Lors des  élections d’octobre dernier pour l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), organisées neuf mois après la chute du Régime Ben Ali, le Parti Islamiste Tunisien Ennahdha fut le premier vainqueur, mais sans obtenir la majorité absolue. Pour pouvoir former un Gouvernement de coalition majoritaire (i.e. jouissant  d'une majorité absolue de sièges à l’ANC), il s’est allié à deux formations, dont le positionnement idéologique  se situe au centre gauche, qui sont le Congrès pour la République (CPR), formation de Moncef Marzouki, notre actuel Président Provisoire de la République, et  le Forum Démocratique pour les Libertés et le Travail (FDLT), mieux connu sous le nom de  Ettakatol, formation de Mustapha Ben Jaâfar, actuel Président de l'ANC. Ce qui a conduit au Gouvernement  dit de la Troïka, dominé complètement par Ennahdha, qui a raflé tous les postes de souveraineté, et présidé par  son Secrétaire Général, Hamadi Jebali, le véritable chef (officiel) de l’exécutif, le véritable Chef étant, en réalité, Rached Ghannouchi, le Président-Fondateur de ce Parti; quant à la présence des deux autres formations de la coalition dans ce gouvernement, elle s’est révélée purement formelle.

2. Extrait de mon Article intitulé : « Tunisie : Les faux leitmotive d’Ennahdha, prélude d’un Coup d’Etat Islamique Constitutionnel ! », paru, le 21 janvier 2012, sous le Lien :

http://www.legrandsoir.info/tunisie-les-faux-leitmotive-d-ennahdha-prelude-d-un-coup-d-etat-islamique-constitutionnel.html

«D’ailleurs, dans son Discours de Politique Générale, prononcé le 22 décembre 2011 devant les Constituants, le futur Premier Ministre, Hamadi Jebali, en intégrant dans son Programme un point spécial relatif aux ’’Mœurs et à la Conduite Morale’’, dévoile jusqu’où peuvent aller les prérogatives du Pouvoir selon Ennahdha, en confondant Politique Partisane et Action Gouvernementale solidaire avec ses alliés, et ce, avant le sacre républicain de son Gouvernement. En effet, ce point stipule : ’’Une profonde et inquiétante détérioration des mœurs et une baisse flagrante des valeurs sont des phénomènes, sans précédent, que nous observons depuis un certain temps. Il est temps et urgent de penser un nouveau système de valeurs pour notre société’’.

Il est évident qu’une telle affirmation, chère à Rached Ghannouchi, ne peut être approuvée par les militants du CPR et d’Ettakatol, d’autant plus que sa réalisation nécessiterait la création d’une ’’Milice des Mœurs et des Valeurs ’’, comme l’ont appliqué, déjà, les Salafistes (à Sejnane, par exemple), et consacrerait Ghannouchi en tant que ’’Guide Suprême’’ de la Révolution, Moncef Marzouki, notre actuel Président de la République, serait l’analogue de Bani Sadr, premier Président de la République Islamique d’Iran. 

(…)

Il est donc urgent que le CPR et Ettakatol, fervents militants, pendant les décennies obscures passées, de la Démocrite et des Droits de l’Homme, renouent avec leurs Valeurs originelles et retrouvent leurs fondamentaux pour stopper, par tous les moyens, y compris par la désintégration de la Troïka, et avant qu’il ne soit trop tard, cette dérive Islamiste.

Sinon, au vu de la complicité d’Ennahdha, de plus en plus criante et qui va crescendo, avec les Salafistes, le CPR et Ettakatol feront, "in fine" le jeu des Islamistes les plus radicaux et seront, devant l’Histoire, les complices responsables de l’Installation sans retour, dans notre Pays, d’une Dictature Théocratique Brune-Verte. » .

3. Conclusion de mon Message intitulé : « Message à mes Compatriotes de Tunisie et d’ailleurs », paru le 14/10/2011 [soit neuf jours avant les élections pour l’Assemblée Nationale Constituante qui ont conduit Ennahdha au pouvoir] sous le Lien :

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/10/14/2613715_message-a-mes-compatriotes-de-tunisie-et-d-ailleurs.html

 « L’enjeu est donc énorme et chaque vote comptera.

Pour barrer la route à tous ceux dont le dessein est de nous spolier de notre Révolution (en la déviant de ses idéaux de Liberté-Dignité-Démocratie-Egalité, slogan crié, jusqu’à leur dernier souffle, par les Martyrs de notre Révolution de Jasmin, et en précipitant le Pays dans une Dictature brune-verte théocratique sans retour, dont les incidents vécus dernièrement donnent un avant-goût), faîtes circuler, tous azimuts, le message suivant :

’’Votez pour toute Liste, exceptées celles des Islamistes, déclarés ou cachés’’  ».

4. Pour conclure, il convient de souligner que l’Appel, lancé ci-dessus au CPR et au  Ettakatol, est, plus que jamais, d’actualité et que ledit  Message [adressé « à mes Compatriotes de Tunisie et d’ailleurs »  qui est, lui, d’une actualité perpétuelle, pour toutes les élections  futures] m’a valu des intimidations et même des menaces de mort !

Salah HORCHANI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart