Photo

1. Un "Abus de pouvoir assimilable à de la corruption"

"Que penser d’un Ministre de l’Enseignement Supérieur qui, Maître de Conférences, se nomme lui-même Professeur de l’Enseignement Supérieur avec effet rétroactif depuis le 1er septembre 1987 ? C’est là un abus de pouvoir assimilable à de la corruption. Et dire que le Décret a été accepté et signé par le Chef du Gouvernement".

Source :

http://www.lapresse.tn/16122012/59672/qui-est-corrompu.html

 

2. Une Question/Réponse

Question : Pour quelle raison la carrière  universitaire de Moncef Ben Salem, Ministre Tunisien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, s’est "arrêté[e] le 26 Novembre 1987 au soir?

Réponse : Parce que Moncef Ben Salem fut le Cerveau du Coup d’ État Islamiste Civilo-Miltaire avorté, organisé par un Groupe  baptisé « Groupe Sécuritaire » ou « Groupe de Salut National », dont il était le Chef, Coup d’ État qui a failli renverser, le dimanche 8 novembre 1987, le Président Bourguiba ;  date qui a, probablement,  décidé Zinochet, en battant les conjurés  Islamistes au poteau, à déposer Bourguiba, par un Coup d’État Médical, le 7 novembre 1987.

Le sobriquet de   "Zinochet "  a été attribué au Président déchu le Général  Zine-el-Abidine Ben Ali  à cause de nombreuses similitudes entre lui et le Dictateur chilien le Général Augusto Pinochet.

La poignée de main avant le poignard dans le dos !

 

Source :

http://fr.tunistribune.com/?q=article%2Fle-pass-pas-tr-s-acad-mique-du-professeur-moncef-ben-salem

http://www.samibenabdallah.info/2011/11/15/tunisie-tentative-de-coup-detat-islamiste-81187/

http://www.legrandsoir.info/lettre-ouverte-a-monsieur-moncef-ben-salem-ministre-tunisien-de-l-enseignement-superieur.html

 

3. Une Contre-vérité/Vérité

La Contre-vérité

"Monsieur Moncef Ben Salem ne cesse de déclarer à qui veut l’entendre, sur les ondes et sur les Journaux en Ligne, que « la Procédure a été lancée avant même sa nomination en tant que Ministre et une fois en poste, il aurait tout fait pour la ralentir de peur de tomber dans ce genre de polémique sur conseils du Chef du Gouvernement » ".

La Vérité 

Le "Jury (…)a été désigné par le Ministre Moncef Ben Salem, lui-même, tout au début de sa nomination, avant même la formation de son Staff de Ministre, Jury qui a été spécialement constitué pour examiner la Candidature du Ministre-Candidat Moncef Ben Salem (…)Le plus grave et le plus significatif est que le Jury très spécial que le Ministre Moncef Ben Salem a concocté pour le Ministre-Candidat Moncef Ben Salem est tellement spécial qu’il comporte deux Islamistes notoires, dont un membre fut son propre colistier pour les élections relatives à l’Assemblée Nationale Constituante ( du 23 octobre 2011, et ce, sur la Liste du Parti Islamiste Tunisien Ennahdha au Pouvoir, dans la Circonscription de Sfax 1), et trois Membres originaires de l’Université à laquelle est rattaché, administrativement, l’Universitaire Moncef Ben Salem, en soulignant que ce Jury comporte, en tout et pour tout, cinq Membres ! ".

Source :

http://horchani.blog.lemonde.fr/2012/12/16/non-monsieur-le-ministre-tunisien-de-lenseignement-superieur-votre-auto-promotion-est-contraire-a-lethique-universitaire/

 

Salah HORCHANI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Ces soi-disant serviteurs de Dieu ne pensent qu’à l’argent !


 « Le pouvoir [de Ben Ali] nous a demandé de proposer une solution (…). Après de nombreuses discussions  nous nous sommes entendus sur une solution qui convenait aux deux parties et qui consistait à faire libérer le groupe en trois fois :

Le premier en novembre 1988, le second en mars 1989 et le troisième en avril de la même année. J’étais dans ce groupe. D’autre part, il a été convenu qu’avant la libération de chaque groupe il sera versé à tous ses membres la totalité des salaires coupés depuis le premier jour (…) Nous avons convenu aussi  de créer, à l’issue de la libération de tous les détenus,  une commission bipartite composée de représentants des ministères de la défense et de l’intérieur d’une part  et des représentants du  groupe. Cette commission aura pour mission de veiller au retour des membres du groupe dans leurs fonctions antérieures ou de leur reclassement dans des postes équivalents.

Nos accords ont été en effet exécutés à l’exception des salaires des membres civils du groupe qui n’ont pas été versés et qui sont demeurés gelés jusqu’à maintenant ».


Extrait de :

http://www.tunisie-secret.com/Moncef-Ben-Salem-reconnait-la-tentative-de-coup-d-Etat-islamiste-avortee-du-8-novembre-1987_a859.html

 Salah HORCHANI