وَذَكِّرْ فَإِنَّ الذِّكْرَى تَنفَعُ الْمُؤْمِنِينَ

Rappelle toujours, car les rappels sont bénéfiques aux croyants !

(Le Coran, Sourate 51-Verset 55).

 

« Celui qui n’a pas marché sur la braise, ne peut pas savoir ce qu’est la braise ! » (Proverbe tunisien).

 « Le croyant ne se fait pas piquer deux fois par [le même scorpion] dans le même trou » (Hadith rapporté par Al-Bukhârî N°5668).

 

1. Début janvier 2011, elles avaient dit que les manifestations qui se déroulaient en Tunisie n’avaient rien d’un soulèvement ou d’une révolution, et ce fut une Révolution.

2. Quand les islamistes d’Ennahdha ont eu, par les urnes, le pouvoir, le lendemain de cette Révolution, elles ont applaudi en affirmant qu’il faut soutenir cet islamisme moderne et modéré qui respecte les Droits humains, ignorant que, s’il existe, réellement, un Islam moderniste et modéré, il n’existe pas d’islamisme  light, il n’existe pas d’islamisme modéré. L’expression « islamisme modéré », elle-même,  est un oxymore et,  islamisme et Droits humains sont antinomiques, car, tout islamisme n’a qu’un seul but : la disparition de l’État civil par l’instauration d’une théocratie où l’Islam est, à la fois, Religion et État, et cela, soit par les urnes, les violences, les coups d’État ou le terrorisme. La caractéristique de l’islamisme qui se déclare modéré réside dans le fait que la méthode qu’il suit, pour atteindre ce but, est plus patiente,  plus longue dans le temps, plus perverse, dominée par la duplicité et le double discours théorisés par  la Taqiya (تقيّة)*. En Tunisie, Ennahdha a essayé les quatre stratégies,  mais, sans succès définitif, jusqu’à ce jour, et, après chaque échec,  ses gourous ne cessent de répéter à leurs ouailles que ce n’est que partie remise.

3. Aujourd’hui encore, elles continuent à soutenir que l’unique alternative à Daech, dans les pays musulmans, est l'islamisme dit modéré, oubliant encore que tous les deux poursuivent le même dit but et que, si pour elles, vivant loin de ces pays, l’islamisme dit modéré est préférable à Daech, puisque, pour elles, moins dangereux, pour nous autres, habitants  de ces pays, c'est, in fine, du pareil au même !

4. Elles soutiennent qu’aujourd’hui, dimanche 21 décembre 2014, jour du deuxième tour des Élections présidentielles tunisiennes, « la Tunisie sera confrontée à un choix crucial : soit répondre aux vœux de tous les dictateurs de la région en rejoignant le troupeau des régimes autoritaires et policiers [ nda : en votant pour Béji Caïd Essebsi, candidat des anti-Islam-politique ], soit continuer à faire rêver les peuples arabes en portant haut et fort les valeurs de la Révolution et de la démocratie [ nda : en votant pour l’islamo-populiste Président-candidat Moncef Marzouki, candidat des islamistes  de tous bords, y compris les djihadistes**]»***.

 

Note 1. Ajoutée le dimanche 21 décembre 2014 à 20 h 30

Présidentielles tunisiennes 2014-Photo° représentant mon état d’âme à cet instant :

 

Le pourquoi de cet état :

Aujourd'hui, dimanche 21 décembre 20h08, les instituts de sondage donnent Béji Caïd Essebsi vainqueur°°.

°http://www.dcmemorials.com/index_indiv0006571.htm#info

°°http://www.huffpostmaghreb.com/2014/12/21/tunisie-presidentielle_n_6361696.html#74_les-instituts-de-sondages-donnent-beji-caied-essebsi-vainqueur

 

Note 2. Ajoutée le lundi 22 décembre 2014 à 17 h 30

Un ami facebookeur  répondant au pseudonyme de « Le Casoar Casqué » a écrit :

Enfin, l’ISIE [Instance Supérieure Indépendante pour les Élections] se décide et nous donne les résultats préliminaires et légaux des élections… BCE [Béji Caïd Essebsi] l’emporte largement avec 55,68 %... Ceci va calmer les ardeurs et fixer les choses… Plus personne n’a le droit de contester ces résultats sauf avec les éventuels recours, prévus par la loi. Fini le calvaire, fini l’arbitraire et fini le désordre… Nous entamons une aire neuve où la loi est au-dessus de tous, les institutions sont le pilier de l’état… Fini la honte des dirigeants ridicules au service de telle ou telle cochonnerie étrangère… Cette fin honorable est une fierté de tous les tunisiens… Nous avons cassé les chaines qui nous tiraient derrière et nous rejoignons les nations libres et civilisées… Il faudrait féliciter tous les tunisiens, nous féliciter, féliciter aussi nos forces armées et nos forces de sécurité, féliciter les organisations de la société civile, l’ISIE et les électeurs… Aujourd’hui, la Tunisie se couvre de tous les honneurs et du respect universel… Le monde entier regarde ce pays avec tendresse et avec respect…. Certes, il y a des trouble-fêtes… Comme par hasard, c’est à El Hamma, fief et ville natale de Ghannouchi [Président-fondateur du parti islamiste tunisien Ennahdha]… Je crois qu’il a intérêt à intervenir immédiatement pour les calmer… À part ça, le reste du pays est calme…

 

Salah HORCHANI

*http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/061214/presidentielles-tunisienne-2014-et-mot-d-ordre-d-ennahdha-mefiance-mefiance-mefiance

**http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/251114/presidentielles-tunisiennes-2014-bajbouj-et-tartour-le-quintil-du-jour

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/151214/samia-abbou-recoba-les-suppots-du-president-candidat-islamo-populiste-tunisien-moncef-marzouki-v  

*** Vincent Geisser sur sa page Facebook 18 décembre, 08:19

https://www.facebook.com/vincent.geisser

Vincent Geisser, politologue, marzoukophile, défenseur bec et ongles des Frères de tous les pays et de leur islam politique, Vincent Geisser, qui n’a rien compris à notre Révolution, recevant un prix des mains de Moncef Marzouki, au Palais de Carthage, le 8 décembre 2012 :

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Certains médias de langue française continuent à ne rien comprendre au Printemps tunisien !

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/060115/certains-medias-de-langue-francaise-continuent-ne-rien-comprendre-au-printemps-tunisien

 

Salah HORCHANI