salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

688 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2015

Attentat terroriste du Bardo - CES NAHDHAOUIS QUI SONT «FRÈRES MUSULMANS» AVANT D’ÊTRE TUNISIENS !

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les islamistes d’Ennahdha ont transformé un rassemblement, qui a eu lieu le samedi 21 mars 2015 à Paris condamnant l'attentat terroriste du Bardo, en un plaidoyer pour… la confrérie terroriste des Frères musulmans égyptiens *.

(Photo d’Abdellatif Ben Salem)

Une islamiste, présente au dit rassemblement, brandissant (uniquement) une pancarte sur laquelle figure le symbole «Main de Rabaa» ou «Main de Rabia» ou bien «Le salut à quatre doigts», en soutien à cette confrérie terroriste. Elle a même flanqué le côté gauche de sa poitrine de ce symbole. Mais, rien, absolument rien, qui pourrait signifier un lien quelconque  qu’elle aurait avec la Tunisie (un drapeau, un écriteau, un badge,…) ou bien rappeler l'attentat terroriste du Bardo, notre « attentat Charlie » à nous et en plus grave, qui a eu lieu en cet horrible mercredi 18 mars 2015 et au cours duquel des « adoptés » de Rached Ghannouchi, « promoteurs d'une nouvelle culture et qui ne sont pas une menace pour la sécurité du pays»** (dixit Rached Ghannouchi), ont, froidement et sauvagement, assassiné une vingtaine et blessé une cinquantaine amoureux et serviteurs, effectivement, de la culture, et cela, dans l’enceinte de ce haut lieu de la culture nationale et même universelle qu’est le Musée du Bardo**.

Le symbole de la main droite avec le pouce reposant sur la paume commémore le sit-in de protestation, qui a duré six semaines, organisé par la confrérie des Frères musulmans égyptiens, au square Rabia-El-Adaouïa («rabaa» signifie «quatre» en arabe, d’où la connexion entre le symbole, le sit-in et son lieu), en soutien au Président islamiste Mohamed Morsi, « dégagé » le  3 juillet 2013 par l’armée, sous la pression du peuple, pression dont le point culminant fut les rassemblements du 30 juin 2013 à travers toute l'Égypte qui constituent la plus grande manifestation dans l'histoire du pays et qui ont rassemblé des millions et des millions de citoyens ( les chiffres mentionnés le plus fréquemment par les sources de presse varient entre 14 et 33 millions de manifestants), rassemblements  appelant à la démission du Président Morsi.

En conclusion, nous avons là encore une preuve on ne peut plus claire que l’Islam de la France laïque, qui devrait se plier à la séparation  de la politique et de la religion et ne faire aucune référence à aucun pays d’origine, est noyauté actuellement, entre autres, par l’islam politique de la confrérie terroriste des Frères musulmans égyptiens. En outre, il faut bien dire que  « quand les nahdhaouis manifestent contre le terrorisme, c’est comme si les souteneurs de Pigalle manifestaient contre la prostitution ! »***.

Note ajoutée le 25 mars 2015, à l’annonce de la Marche internationale contre le terrorisme qui aura lieu le dimanche 29 mars 2015 à Tunis

MONSIEUR RACHED GHANNOUCHI, RESTEZ CHEZ VOUS, DIMANCHE PROCHAIN !

Monsieur Rached Ghannouchi, restez chez vous, dimanche prochain 29 mars 2015, pendant la Marche internationale contre le terrorisme, si vous ne souhaitez  pas entendre  le slogan «Ya Ghannouchi ya saffah, ya kattal laroueh ! » ( = Oh ! Ghannouchi sanguinaire !, oh ! Ghannouchi assassin !), slogan que des millions et des millions de citoyens ont déjà scandé.

Note ajoutée le 27 mars 2015

« Tunis 29 mars 2015 - Marche internationale contre le terrorisme - La Tunisie pleure, mais elle est debout ! » :

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/260315/tunis-29-mars-2015-marche-internationale-contre-le-terrorisme-la-tunisie-pleure-mais-elle-est-de

Salah HORCHANI

*http://www.kapitalis.com/politique/28321-des-nahdhaouis-volent-une-manifestation-pro-tunisienne-a-paris.html

**« Ce sont nos enfants et ils me rappellent l’élan de ma jeunesse, ils veulent promouvoir une nouvelle culture », « ils ne sont pas une menace pour la sécurité du pays», deux phrases-culte de Rached Ghannouchi, le Grand-gourou-président-fondateur d’Ennahdha,  à propos des salafistes dont les assassins du Bardo sont membres ; voir, par exemple, les liens suivants :

http://www.tunisienumerique.com/tunisie-rached-ghannouchi-on-ne-doit-pas-faire-la-guerre-aux-salafistes/198385

https://www.youtube.com/watch?v=UbXmU_HVOTM

Pour le Musée du Bardo, voir les deux vidéos suivantes :

https://www.youtube.com/watch?v=NVCQmxhvqKA

http://www.agendas.ovh/visite-virtuelle-du-musee-national-de-bardo/

***http://horchani.blog.lemonde.fr/2014/07/19/tunisie-marche-islamiste-contre-le-terrorisme-cest-comme-si-les-souteneurs-de-pigalle-manifestaient-contre-la-prostitution/#comment-678

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux