salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

688 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mars 2015

La Tunisie pleure, mais elle est debout !

salah horchani
Professeur des universités (Mathématiques, Universités de Bourgogne et de Tunis)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Organisé à l'appel de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), la Marche internationale contre le terrorisme*aura lieu ce dimanche 29 mars 2015, soit onze jours après l’attaque terroriste du Musée du Bardo, ce sanctuaire de la civilisation et de la culture tunisiennes et même universelles dont les collections  couvrent plus de 3.000 ans d'histoire, attaque qui a fait 22 morts (dont 21 touristes et un policier) et près de 50 blessés, majoritairement parmi les touristes. Le slogan  du jour est « Le monde est Bardo ».

Le but de cette marche est de montrer la détermination du Peuple tunisien à ne pas céder à la terreur et le soutien et la solidarité  de la Communauté internationale à l’égard de la Tunisie. Plusieurs responsables étrangers, parmi lesquels des chefs d'État et de gouvernement, sont attendus pour cet événement dont les présidents Mahmoud Abbas, Ali Bongo, François Hollande et Bronislaw Komorowski, la haute représentante pour la politique extérieure et la sécurité de l’Union européenne, Federica Mogherini, les présidents des Conseils des ministres belge et italien, Charles Michel et Matteo Renzi, les chefs des Gouvernements algérien et libyen, Abdelmalek Sellal et Abdellah Thnaï,…Sont attendus aussi plusieurs dirigeants d’organisations internationales dont la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT), Taleb Rifai, …

Le départ de cette marche, dont le trajet est d’environ 2 km,  se fera à partir de la Place Bab Saâdoun à 10h en direction du Musée du Bardo, lieu du massacre du 18 mars qui est mitoyen au siège de l’ARP.

À la fin de la marche, une stèle commémorative sera inaugurée à l'entrée du Musée du Bardo à la mémoire des victimes.

Note ajoutée le 27 mars 2015 :« Lorsque les terroristes ciblent un pays, c’est la planète et l’humanité entière qui sont ciblées »

Appel de l'Association tunisienne de défense des valeurs universitaires (ATDVU)

L’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires (ATDVU) appelle les universitaires, chercheurs, les intellectuels, les artistes tunisiens à participer massivement, le dimanche 29 mars prochain, à la grande marche internationale du Bardo contre le terrorisme, perçue par l’association comme un hymne à la vie et à la liberté.

Consciente de la nécessité pour les universitaires, les scientifiques, les artistes et les citoyens des deux rives de la Méditerranée de conjuguer leurs efforts et d’engager un combat commun contre le terrorisme pour défendre, en Tunisie et ailleurs, les valeurs académiques, la liberté d’expression et de création dans des sociétés plus justes, tolérantes et solidaires, l’association se félicite de la solidarité agissante du Comité international de soutien aux libertés universitaires et artistiques en Tunisie, du Mouvement européen France, des associations de citoyens, de femmes, du Dialogue Nord-Sud.

Elle se réjouit des messages de soutien de la communauté universitaire, scientifique et artistique internationale et de l’arrivée à Tunis de représentants de ces organisations non gouvernementales pour participer à la marche dans un élan de solidarité exemplaire, révélateur de leur profonde conviction que lorsque les terroristes ciblent un pays, c’est la planète et l’humanité entière qui sont ciblées.

Ci-dessous, l’une des banderoles-signe-de-ralliement  des universitaires de Tunisie et d’ailleurs, le jour de la Marche; un des points de ralliement est fixé devant le ministère de la santé publique, Place Bab Saâdoun :

Note ajoutée le 28 mars 2015 

L’annonce de la marche a déclenché une adhésion complète des milieux démocrates. Mais, l’annonce de la présence  de Rached Ghannouchi (alias Ghannochet, un petit clin d’œil à Augusto Pinochet !), président-fondateur du parti islamiste tunisien Ennahdha, et de Moncef Marzouki (alias Tartour), président-sortant-perdant-candidat-implicite-d’Ennahdha, battu le 21 décembre 2014 par le candidat des milieux anti-islamistes, a conduit à des appels au boycott  de la marche lancés par certains militants de gauche qui estiment irresponsable de manifester aux côtés de ceux qu’ils jugent être les  sponsors du terrorisme ; voir, par exemple, à ce sujet mon article intitulé « Tunisie-Marche islamiste contre le terrorisme : c’est comme si les souteneurs de Pigalle manifestaient contre la prostitution! » et paru sous le lien suivant :

http://horchani.blog.lemonde.fr/2014/07/19/tunisie-marche-islamiste-contre-le-terrorisme-cest-comme-si-les-souteneurs-de-pigalle-manifestaient-contre-la-prostitution/

Quant à moi :

Demain, je marche pour ma Tunisie et ses martyrs, et m…. à Ghannochet, Tartour et les autres !

Salah HORCHANI

* Ci-dessous est mentionnée l’une des Pages Facebook de la marche, à consulter régulièrement, au cas où il y aurait un changement d’horaire :

https://www.facebook.com/events/657303504397502/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre