Le «frère» Rached Ghannouchi troque son titre de Cheikh contre celui de Professeur !

Lâimage contient peut-être : une personne ou plus, barbe, chapeau et gros plan

Un article paru aujourd’hui 1), lundi 30 avril 2018, mentionne qu’afin de «dissocier l’aspect de prédication et idéologique de celui purement politique 2), Ennahdha a choisi de troquer le titre de Cheikh de son président contre celui de Professeur 3)». Ma réponse à cette mue de titre qui est apparue après le dixième congrès d’Ennahdha2) se trouve dans un poème-vidéo 4) que j’ai publié voilà bientôt une année dont je reproduis ci-dessous un extrait mis à jour, en particulier en ce qui concerne la cravate à laquelle le Cheikh s’est converti, au cœur des grandes chaleurs de l’été dernier, sous les conseils de ses coachs médiatiques, notamment occidentaux 5), pour être au diapason des décisions du dit congrès :

Non ! Monsieur Rached Ghannouchi
Que vous nous chantiez votre air
À la darbouka ou méthode funky
Le titre et l’habit «ne font rien à l’affaire»
«Frère» vous êtes, à jamais, vous resterez «frère» !
Quoi que vous fassiez
Quoi que vous disiez
Quoi que vous racontiez
Quoi que vous reniiez
Sous quelque titre que ce soit, vous vous désignez
Sous quelque habit que ce soit, vous vous présentez
Sous quelque toilette que ce soit, vous vous parez
Cheikh ou professeur, en jebba ou costumé
Tête nue, en chéchia, cou au vent ou cravaté
Même, pull arc-en-ciel et jean déchiré
Même, cheveux colorés et oreille bouclée
Teintés chez l’Oréal ou bien au henné
Vous êtes un Frère musulman avéré
Un chef  historique, qui plus est
Par la Taqiya 6), dissimulé
Croyant qu’elle pourrait vous camoufler
Pour réaliser votre funeste projet
Que votre Confrérie a arrêté
À  l’échelle mondialisée
Non ! Votre masque est mal ajusté
Et cela, depuis bien des années
Frère musulman ! Vous l'avez été
Et, pour toujours, vous le resterez
Fait, sur votre ADN, greffé

Salah HORCHANI

1)http://www.businessnews.com.tn/raed-ghannoui-delaisse-son-titre-de-cheikh-pour-celui-de-professeur,520,79684,3

Preuve à l’appui : Dans les légendes de cette série de photos, on voit le glissement du titre «Cheikh» vers celui de «Professeur»  qui s’est opéré au mois de novembre 2017  :

Lâimage contient peut-être : 5 personnes

2) Voir le paragraphe 4 - intitulé «"La séparation entre politique et prédication" est une directive-entourloupette de la Confrérie des frères musulmans» - de mon article paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/090118/tunisie-revolution-vii-elections-locales-entourloupettes-d-ennahdha-0

Voir aussi le paragraphe 7 – intitulé «Conclusion : Ladite séparation est une manœuvre politique de la maison-mère des «Frères» et l’une des plus grosses impostures de Rached Ghannouchi» - de mon article paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/260418/municipales-tunisiennes-monsieur-simon-slama-vous-dites-qu-ennahdha-change-0

3) Il doit ce titre de professeur  à son passage  comme enseignant pendant quelques années  dans un lycée du village de Mansoura.

4)Rached Ghannouchi est bel et bien un chef Frère musulman historique

5)https://www.huffpostmaghreb.com/farhat-othman/ce-que-cache-la-cravate-d_b_17681380.html

6) Voir la note [2)] de mon poème intitulé « Dis-moi ! Les islamistes, comment les reconnaît-on ? » et paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/271015/dis-moi-les-islamistes-comment-les-reconnait

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.