Cédric Villani:" Grâce à Macron, la colonisation s'est invitée dans la campagne"

Cédric Villani, mathématicien français, lauréat 2010 de la prestigieuse médaille Fields, l’équivalent des prix Nobel pour les mathématiques, soutient officiellement le candidat Emmanuel Macron pour la Présidentielle française de 2017. Dans cet entretien le scientifique revient sur la polémique suscitée par le fondateur du mouvement politique « En Marche! » sur la colonisation.

.

 Entretien réalisé par Salim KOUDIL

Quelle est votre réaction après la polémique suscitée par Emmanuel Macron à propos de la colonisation?

Cédric Villani: Pour moi, qui suis fils de "pieds-noirs", très attaché à l'Algérie et impliqué dans le Prix Audin(*), ce débat a une forte résonance personnelle. Avec ses propos, Macron s'est fait attaquer par bien des côtés : par la droite et par la gauche, par les nostalgiques de l'Algérie française comme par ses plus farouches adversaires. Pour ma partj'adhère sans réserve au message d'explications vidéo qu'il a enregistré pour préciser sa position. L'intensité de la polémique prouve que les plaies de nos deux nations sur ce sujet ne sont toujours pas refermées. Ayant donné des conférences dans presque toutes les anciennes colonies françaises, j'ai pu constater par moi-même que l'Algérie est la seule dans laquelle le sujet de la colonisation est encore si omniprésent. Il faut rouvrir ce débat transnational pour le dépasser, sinon nous pouvons y être encore bloqués pendant plusieurs décennies ! Des excuses officielles pourront constituer un début de dialogue. C'est grâce à Macron que le sujet s'est invité dans la campagne, et de cela je lui suis reconnaissant.

Certains affirment que les autorités algériennes soutiendraient le fondateur du mouvement "En marche". Qu'en pensez-vous?
Vue de l'extérieur, la politique algérienne est notoirement difficile à comprendre, et ce n'est pas à moi qu'il faut demander d'évaluer la position des autorités ! Cependant l'excellent accueil que lui a réservé le gouvernement a tout d'un signe de bienveillance. Si c'est le prélude à des coopérations institutionnelles et gouvernementales vraiment accrues, j'en serai très heureux. Cependant sur ce sujet on ne peut résumer les choses à des accords entre gouvernants : l'adhésion de la population est tout aussi importante, et j'espère surtout que la démarche de Macron est bien accueillie par les jeunes algériens et algériennes. Dans le même ordre d'idées, je soutiens sa proposition de collaborations culturelles accrues.

Pourquoi avoir choisi Emmanuel Macron pour la prochaine élection présidentielle française?
Je connais Macron depuis 2013 et j'ai eu bien des occasions de discuter avec lui; je n'ai pas de doute sur son intelligence, sa sincérité et son courage. Dans ses positions politiques je salue en lui l'engagement européen, la volonté de dépasser la délétère guérilla droite-gauche, le goût pour l'innovation et l'écologie, et le courage de formuler des propositions pragmatiques et subtiles -- car le manichéisme et les solutions faciles ne se trouvent que dans les discours populistes et les films. Mais il y a aussi son incroyable capacité à attirer des compétences issues de tous les secteurs de la société, et surtout les jeunes.

Autour de moi j'en ai vu beaucoup qui ne se reconnaissaient pas dans les partis traditionnels, et qui se sont révélés prêts à s'engager aux côtés de Macron. Ce positionnement, joint au tout récent ralliement de François Bayrou, me redonne l'espoir de voir se réaliser deux évolutions politiques dont je rêve depuis 15 ans : l'émergence d'un vrai centre indépendant, et le ravivement par la France de l'idéal européen.

Le fait de soutenir un candidat dont le programme n'a pas encore été dévoilé ne vous gênerait-il pas?
Le programme n'est pas tout : la personnalité, le positionnement et la capacité de rassemblement comptent au moins autant. À quoi sert de détailler une liste de mesures si c'est pour se rendre compte, une fois au pouvoir, que la majorité sont inapplicables ou non souhaitables ? Mais cela dit, le programme de Macron est bien plus précis que ses concurrents ne le disent ! Et un ensemble complet de propositions sera bientôt dévoilé publiquement; de très nombreux experts et sympathisants ont pris part à sa préparation, dont la responsabilité a été confiée à un économiste respecté, Jean Pisani-Ferry. Bref, il y a un programme !

Réalisé par Salim KOUDIL

@SalimKoudil

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.