Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

278 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juin 2013

Cameroun : vers une recolonisation française ?

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Selon l'agence Xinhua, l'armée française effectuerait des manoeuvres au Cameroun pour y installer une base militaire en vue probablement de lutter contre "l'islamo-terrorisme". On savait que les groupes islamo-terroristes avaient combattu auprès des forces spéciales françaises en Libye pour faire chuter Kadhafi et qu'ils avaient servi de prétexte à l'armée française pour recoloniser le Mali. Il semblerait que la France non contente d'avoir installé le dictateur Biya au pouvoir (depuis près de 30 ans) qui n'a rien à envier au dictateur Syrien, Assad, envisage d'installer une nouvelle base militaire au Cameroun. Si les faits se vérifiaient cela ne ferait que la ènième base militaire française en Afrique (Centrafrique où sévissent les rebelles de la Séléka, Mali, Côte d'Ivoire, Djibouti, Tchad, Niger, Sénégal, Gabon, ...).  De la recolonisation de l'Afrique...
Source : Xinhuanet Un hélicoptère français en mission de reconnaissance à l'est-Cameroun

 2013-06-02

YAOUNDE, 1er juin (Xinhua) -- Un hélicoptère de l'armée française, de marque Puma, ayant à son bord six militaires français, a atterri samedi aux environs de 12 heures à l'aérodrome de Bertoua, chef-lieu de la région de l'est-Cameroun, pour de « reconnaissance des lieux en vue l'atterrissage imminente d'un plus gros avion », selon des sources militaires camerounaises.

Cette mission militaire française en provenance de l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, confirmée par un responsable de l'aérodrome de Bertoua, est également étayée par des habitants de la ville qui attestent « avoir vu ces militaires prendre des photos ».

Un message porté du chef d'état-major particulier du président de la République camerounaise (CEMP/PR), daté du 20 mai dernier, a instruit à certains ministères stratégiques et les services de renseignements de « faciliter la mission de reconnaissance de l'armée française qui va se dérouler du 28 au 29 mai 2013 », selon les sources.

Les sources sécuritaires ont confié à Xinhua qu'elles soupçonnent « un projet d'installation d'une base militaire par les Français pour mieux contrôler les flux des rebelles qui menacent la stabilité de l'Afrique centrale ».

Elles citent notamment les éléments de la rébellion Séléka qui s'est emparée du pouvoir en Centrafrique mars dernier et de la secte islamiste nigériane Boko Haram, suspectés de vouloir converger vers cette partie du Cameroun pour une opération déstabilisatrice du régime de Paul Biya comme le signalait le site français Médiapart au lendemain de la libération des 7 otages français enlevés en février dans l'Extrême-nord du pays.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim
Journal — Logement
À Lyon, une école occupée pour aider une famille sans logement
Le collectif citoyen « Jamais sans toit » a commencé l’occupation de l’école Michel-Servet, dans le 1er arrondissement, pour témoigner son soutien à deux enfants scolarisés ici sans logement avec leurs parents. À l’heure actuelle, dans la métropole lyonnaise,  110 enfants et leurs familles sont à la rue.
par Faïza Zerouala
Journal — Services publics
« Tout meurt à petit feu ici » : à Saint-Cyprien village, La Poste est fermée depuis un an
Le bureau de poste de cette localité des Pyrénées-Orientales a baissé le rideau en février 2021. Les habitant·es de la commune côtière doivent désormais se rendre au guichet situé à la plage, à plus de 3 km de là. Or, pour les plus âgés, la disparition de ce service au cœur du village est un abandon de plus.
par Khedidja Zerouali
Journal
Au Sénat, la ministre des sports défend les contestées interdictions administratives de stade
Présente dans le cadre de l’examen de la proposition de loi pour démocratiser le sport, Roxana Maracineanu s’est opposée aux amendements encadrant les interdictions administratives de stade, dont les dérives ont été largement documentées. Un positionnement que regrette l’Association nationale de supporters.
par Clément Le Foll

La sélection du Club

Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes