Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

278 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2013

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Syrie : Israel joue et perd

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Selon le site israelien Debka, Israel serait en train de perdre la bataille contre Assad en Syrie. Malgré les bombardements et la présence de force spéciale israélienne au côté des mercenaires ainsi que de forces spéciales françaises et anglaises, malgré le soutien logistique de l'OTAN, Assad serait en train de remporter la guerre en Syrie. Du moins c'est ce qu'écrit Debka dans un article intitulé "the battle for Damascus is over". "Les syriens auraient regagner le contrôle de la ville de Damas lors d'une une bataille épique".
"Les rebelles syriens qui sont pour l'essentiel des mercernaires ne peuvent pas faire grand chose de plus que de tirer sporadiquement. Ils ne peuvent plus lancer de raids, ou créer une menace dans le centre ville, l'aéroport ou la grande base aérienne à proximité. Les Russes et les Iraniens apportent en permanence un approvisionnement pour soutenir le combat de l'armée syrienne et peuvent à nouveau atterir à l'aéroport de Damas après plusieurs mois de sièges".
They “can’t do much more than fire sporadically. They can no longer launch raids, or pose threats to the city centre, the airport or the big Syrian air base nearby. The Russian and Iranian transports constantly bringing replenishments for keeping the Syrian army fighting can again land at Damascus airport after months of rebel siege.”
Debka dénonce aussi le manque de clairvoyance du ministre de la Défense, MosheYa'alon, qui a donné de fausses informations selon lesquels l'armée d'Assad ne contrôlerait que 40% du territoire. Ces erreurs d'évaluation auraient eu des conséquences désastreuses selon Debka tandis que les bombardements israeliens sur les bases iraniennes à Damas auraient eu plus d'effets néfastes que positifs car ils auraient renforcé l'alliance envers Assad.
Sans intervention militaire des forces atlantistes réclamées par les pro-guerre Hollande et Cameron et leurs communiquants, Assad remporterait la guerre déclenchée par l'OTAN dans la région. Le soutien porté à Al-Qaïda par les gouvernements français, britanniques, de l'union européenne, états-unien et israelien semblent avoir eu de profonds effets délétères auprès des populations locales notamment la majorité sunnite. En effet les djihadistes et les mercenaires se sont rendus coupables de massacres terribles, d'actes de cannibalisme, de destruction de villages chrétiens et d'utilisation de gaz sarin passé sous silence par l'ONU. Toutefois un récent rapport de l'ONU dresse  un réquisitoire dévastateur contre les puissances impérialistes aux Etats-Unis et en Europe ainsi que leurs alliés régionaux, qui attisent la guerre civile et ethnique en Syrie depuis plus de deux ans pour renverser le gouvernement du président syrien Bashar al-Assad. Ce rapport dénonce les désastres d'une guerre de plus en plus inhumaine : 6,8 millions de personnes sont « prises au piège dans des régions touchées par le conflit et tenues par l'opposition. » Le nombre de Syriens déplacés à l'intérieur du pays s'élève à présent à 4,35 millions et 1,6 millions de Syriens ont été contraints de fuir le pays. Le 15 mai, l'ONU estimait à 80 000 le nombre de personnes qui ont perdu la vie dans cette guerre. Décrivant « des niveaux de cruauté et de brutalités nouvellement atteints », le rapport reconnaît que l'opposition en Syrie est dominée par des éléments islamistes violents responsables de crimes horrifiques contre la population syrienne.
A un tel point que selon un rapport interne de l'OTAN, 70% de la population est derrière Assad (Lire mon billet : 70% des Syriens soutiennent Assad (source OTAN)) . Cette impopularité de la croisade coloniale lancée par les forces atlantistes a poussé les USA puis la Grande-Bretagne et la France à renoncer à soutenir les forces djihadistes syriennes et à admettre qu'elles étaient des groupes terroristes reliées à Al-Qaïda, alors que ces pays les ont armé et soutenu logistiquement via leurs relais Qataris et Saoudiens pendant près de deux ans. Le rapport de l'ONU présenté le 5 juin  par la Commission internationale indépendante d'enquête sur la Syrie ( CIIES) à Genève s'il condamne les tueries perpétrées par les troupes d'Assad, dénonce plus particulièrement les rebelles d'al-Nusra se réclamant d'Al-Qaïda, comme la colonne vertébrale militaire de l'opposition à Assad, indiquant que ce groupe reçoit de plus en plus de « soutien extérieur … en terme de recrues et d'équipement » avec des « combattants étrangers ayant des tendances djihadistes et venant souvent de pays voisins. »
Néanmoins ces rebelles armées par les forces atlantistes sont en perte de vitesse et ont perdu les villes de Quousair et ne font que de la résistance sporadique à Damas.
Si les choses devaient en rester là, il est évident que l'alliance Russie-Iran sortirait renforcée dans cette région au détriment d'Israël profondément affaibli sur le plan géopolitique. Les forces israeliennes semblent devoir à nouveau être confrontée à une défaite sérieuse face au Hezbollah. Debka conclut que "pour la première fois, il risque d'y avoir un face à face avec les unités du Hezbollah équipées avec des armes lourdes et des missiles le long de la frontière israélo-syrienne sur les plateaux du Golan".
On comprend mieux pourquoi on a assisté aux efforts désespérés du gouvernement français et britannique pour relancer la guerre à l'aide de leurs relais médiatiques usuels. (Lire mon précédent billet : SARIN: Fabius, Hollande et Al-Qaïda en Syrie)
La guerre contre l'Iran s'est elle jouée en Syrie ? Time will tell !
Sources :
Debka the battle for Damascus is over
WSWS Syrie : Un rapport des Nations unies révèle des crimes de l'opposition tandis que les puissances impérialistes poussent à une intervention
A lire mes précédents billets sur le sujet :
- Nouvelle saisie de gaz sarin chez les rebelles syriens soutenus par l'OTAN ? (Xinhua)
- Al-Qaïda soutenu par l'OTAN en Syrie détient du gaz sarin (Zaman)
- Le saviez-vous ? L’UE financerait Al-Qaïda en Syrie (The Guardian)
- Syrie : la défaite d'Israël ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte