Mali, Syrie : de pis en pis (Source ONU)

Décidément les choses ne s'arrangent guère pour le "chef de guerre", l'impérial-socialiste, récemment décoré du prix pour la paix de l'UNESCO devant un parterre de dictateurs amis. Selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies, le conflit au Mali a un impact particulièrement lourd sur les enfants maliens qui seraient enrôlés de force dans les groupes armés. Pour la première fois, le Mali fait son entrée dans la liste noire de l’ONU. D’après cette instance, le Mali fait désormais partie avec la Syrie, la République centrafricaine et la RDC des pays les plus problématiques en ce qui concerne la place des enfants dans les conflits armés. Après les deux rapports d'Amnesty International et de Human Rights Watch selon lesquels la situation au Mali depuis l'arrivée de l'armée française s'était encore plus dégradée, le bilan du "chef de guerre" tourne à la catastrophe. 
Mali, Centrafrique, Syrie : trois endroits du globe où l'armée et les services français sont très impliqués pour des raisons parfois diamétralement opposées, il est vrai. Au Mali, l'exécutif français lutte contre les islamo-terroristes tandis qu'il les soutient en Syrie et en Centrafrique.  Récemment Laurent Fabius, MAE français, a appelé à renforcer militairement les rebelles islamistes en Syrie : "Il faut qu'on puisse arrêter cette progression (des troupes loyalistes,ndlr) vers  Alep. Il faut un rééquilibrage [entre les troupes du régime et la résistance (sic)] parce qu'au cours des dernières semaines les troupes de Bachar Al-Assad ont regagné un terrain considérable." Les exactions contre les populations sont de plus en plus marquées dans les zones tenues par les amis de la diplomatie française ( 60 Shiites killed in Syria as West seeks solution; Aleppo: Syrian rebels execute teenager Mohammad Kattaa in front of his parents, say reports ).
En somme le même schéma tactique qu'en Libye. On en a vu les conséquences au Mali. Ce sont les peuples et les enfants qui trinquent en premier face à ces stratégies impérialistes insoutenables dont l'optique coloniale apparaît de plus en plus distinctement.

Cela mérite bien une récompense.  Après Paris, prochain arrêt : Stockholm ? Les crapules s'autocongratulent ?

Lire aussi
- Le "chef de guerre" Hollande va de Mali en pis...en Centrafrique

- SARIN: Fabius, Hollande et Al-Qaïda en Syrie

Source:
RFI Enfants soldats: le Mali sur la liste noire de l’ONU

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.