Syrie: Obama et Hollande veulent la guerre !

Alors que les rebelles islamiques syriens ne manquent plus d'armes mais d'hommes et qu'ils multiplient leurs exactions dans les régions qu'ils contrôlent  ( 60 Shiites killed in Syria as West seeks solution ; Aleppo: Syrian rebels execute teenager Mohammad Kattaa in front of his parents, say reports ) comme des Sardanapales en perdition, les "chefs de guerre" Hollande et Obama - ceux là même qui ont été couronnés pour leur action bienfaisante en faveur de la de la paix par leurs amis atteints de relativisme culturel au regard des droits de l'homme- veulent boycotter la paix et relancer la guerre à outrance pour continuer à soutenir leurs amis islamo-terroristes en Syrie. Amis qu'ils combattent au Mali après les avoir armés en Libye.

Le MAE, Fabius, du"chef de guerre" est résolument contre la conférence de Genève et soutient comme ses homologues atlantistes la guerre à tout prix. Après avoir qualifié, il y a peu, la branche syrienne d'Al-Qaïda de "valeureux résistant" et l'avoir soutenue à l'ONU, il déclare : "Il faut qu'on puisse arrêter cette progression avant Alep. C'est la prochaine cible à la fois du Hezbollah et des Iraniens... Il faut un rééquilibrage [entre les troupes du régime et la résistance(sic)] parce qu'au cours des dernières semaines les troupes de Bachar Al-Assad, et surtout le Hezbollah et les Iraniens, avec les armes russes, ont regagné un terrain considérable." (Le Monde). Selon Russia Today, Obama, chef de guerre en chef, a décidé d'envoyer un soutien militaire accru et de livrer des armes aux rebelles islamiques. Le prétexte, en serait comme pour l'Irak , la présence d'armes de destruction massive chez leur ennemi, contrairement aux affirmations de Carla del Ponte, membre de la commission de l'ONU, qui accuse les rebelles d'utiliser du gaz sarin. L'opposition syrienne soutenue sur le terrain par ses rebelles djihadistes veut boycotter les accords de paix de Genève II car elle seait en position de faiblesse sur le terrain et arriverait à Genève divisée entre mouvements salafistes et djihadistes (Al Monitor France, Saudi Arabia Increase
Syria Coordination Post-Qusair). Elle serait soutenue en cela par les "chefs de guerre" Hollande et Obama. Pourtant seulement 10% de la population syrienne selon l'OTAN soutiendrait leurs amis islamo-rebelles. Carnages en perspective et Nobels à la pêle chez les crapules ! Après l'Irak, l'Afghanistan, la Libye, la Somalie, voici le temps de l'apocalypse en Syrie et de la récompense en Occident ? Aucun enseignement n'a été tiré de leurs expériences passées. Il s'agit juste de continuer à n'importe quel prix les politiques impérialistes marquées par un entêtement criminel et l'organisation du chaos dans des régions entières du globe selon un agenda de reconquête néocoloniale. Pendant ce temps, leurs communiquants aliènent la population en déclarant : "La guerre c'est la paix et la paix c'est la guerre !" Dans un monde orwellien, il est somme toute normal que ceux qui s'adonnent à la guerre soient récompensés par un prix pour la paix. A ce compte là, les criminels contre l'humanité et leurs mentors deviendront nos héros nationaux !

Dialogues surréalistes entre bouchers de la paix :
- Tu as fait massacrer combien de personnes toi ?
- Moi ? 25.
- Petit joueur va ! Tu peux faire mieux au nom de l'Empire de la paix.
Nous t'envoyons nos armes de paix. Go on shoot again !


Aussi chez La Touch :
- Mali, Syrie : de pis en pis (Source ONU)
-Syrie: Al-Qaïda guidée par les forces atlantistes
-Le "chef de guerre" Hollande va de Mali en pis...en Centrafrique
- 70% des Syriens soutiennent Assad (selon OTAN)
- Nouvelle saisie de gaz sarin chez les rebelles syriens soutenus par l'OTAN ? (Xinhua)
- SARIN: Fabius, Hollande et Al-Qaïda en Syrie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.