Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

278 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 juin 2013

Syrie: chroniques de la guerre menée par l'OTAN (1)

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Syrie : chroniques de la guerre menée par les forces atlantistes (1)
- GAZ SARIN :

Le chaos en Syrie © 


Où l'on apprend que même l'ONU remet en cause les preuves de l'utilisation de gaz sarin par les forces loyalistes d'Assad.
(ICH No Proof Who Used Chemical Weapons In Syria: UN). De même le Washington Post relaie les informations des experts scientifiques états-uniens selon lesquels il n'y aurait aucune preuve d'utilisation de gaz sarin en Syrie (The Washington Post Chemical Weapons Claims in Syria Unreliable). Mieux les services israeliens, conclueraient d'après les constatations des autorités turques, selon Deba, que ce sont les islamistes proches d'Al-Qaïda qui auraient du gaz sarin en leur possession (Global Research Israeli Intelligence News: Syria Rebels Possess Chemical Weapons, US-NATO Delivering Heavy Weapons to the Terrorists). Enfin, un journaliste syrien confirme les soupçons russes en évoquant la production de gaz sarin en Irak (sous contrôle états-uniens) par des islamistes "syriens" se revendiquant d'Al-Qaïda (FARS news Iraqi Plants Producing Chemical Arms for Rebels).  Autant d'éléments qui ne seront pas repris par les communiquants de l'OTAN. Lire aussi Deleted Daily Mail Online Article: “US Backed Plan for Chemical Weapon Attack in Syria to Be Blamed on Assad”. Article effacé du Daily Mail mais accessible ici : http://web.archive.org/web/20130129213824/http://www.dailymail.co.uk/news/article-2270219/U-S-planned-launch-chemical-weapon-attack-Syria-blame-Assad.html
- ARMEMENTS :
Les USA fournissent armements et entraînements aux rebelles islamistes syriens depuis plus d'un an soit bien avant la soit-disante affaire du gaz sarin. (ICH Exclusive: U.S. Secretly Providing Training For Syrian Rebels). Ces commandos d'islamistes sont aussi entraînés par des instructeurs et des forces spéciales britaniques et françaises.


Selon Roland Dumas, ancien ministre des affaires étrangères, les forces britanniques avaient prévu d'envahir la Syrie deux ans avant que la guerre en Syrie n'éclate.

 
Actuellement, les forces US stationnent en Egypte et en Jordannie prêtes à prêter mains fortes aux troupes israéliennes et à leurs alliés d'Al-Qaïda en Syrie. L'administration Obama a fait des USA le principal soutien aux groupes terroristes d'Al-Qaïda en Syrie (Fighting Al Qaeda by Supporting Al Qaeda in Syria: The Obama Administration is a “State Sponsor of Terrorism”). Les troupes israéliennes se sont renforcées dans le plateau du Golan et il y a eu des bombardements israéliens sur certains quartiers de Damas.

Lance missile russe en Syrie © Global Research

Pour soutenir le régime d'Assad, les Russes prommettent d'envoyer de l'armement de haute technologie et des armes secrètes jamais déployées en Syrie (Global Research Russian Advanced Weapons for Syria: Unrevealed Secrets of Vladimir Putin’s Recent Visit to London).
Pas de doute avec cette montée en tension voulue par Obama, Netanyahu, Cameron, Hollande et Fabius via leurs relais qataris, des Emirats Arabes Unis et d'Arabie Saoudite c'est bien le peuple syrien qui est visé et l'intégrité du territoire syrien.
Next stop in Teheran ?

Les précédents billets de La Touch sur le sujet :
- Syrie: Obama est-il un criminel de guerre ? (Parlement Irlandais)
- Syrie : pas de gaz sarin selon des experts US
- Syrie : Obama arme salafistes et djihadistes
- Syrie: Obama et Hollande veulent la guerre !
- R. Dumas: "En Syrie la France a perdu la face"
- Syrie: Al-Qaïda guidée par les forces atlantistes
- Syrie : Israel joue et perd
- 70% des Syriens soutiennent Assad (source OTAN)
- SARIN: Fabius, Hollande et Al-Qaïda en Syrie
- Propaganda
- Nouvelle saisie de gaz sarin chez les rebelles syriens soutenus par l'OTAN ? (Xinhua)
- Al-Qaïda soutenu par l'OTAN en Syrie détient du gaz sarin (Zaman)
- L’UE soutient Al-Qaïda en Syrie et lève l'embargo sur les armes
- Syrie : la défaite d'Israël ?
- Le saviez-vous ? L’UE financerait Al-Qaïda en Syrie (The Guardian)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE