Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

278 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mai 2013

La liquidation politique de Gbagbo

Sam La Touch
Âne à temps plein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Extrait du Nouveau Courrier (source à la fin de l'article) :
"Dans l’affaire Gbagbo contre le procureur, l’accusation s’est ridiculisée. La nullité des preuves et autres documents comme la vidéo du Kenya attribuée aux partisans de Gbagbo montre bien qu’il n’y a rien de sérieux et de solide contre Gbagbo. Ce qui se passe à la Haye n’est pas le procès de Laurent Gbagbo mais celui de la CPI. L’objectif de toute cette agitation, c’est qu’ils veulent tout simplement liquider politiquement Laurent Gbagbo…"(déclaration de l'avocat de Jean-Pierre Bemba,ndlr)
...
Selon Charles Onana, le refus de la France d’accepter Laurent Gbagbo au pouvoir en Côte d’Ivoire se justifie par le fait qu’il n’était pas un pion du système opaque de monopartisme et monolithique qu’elle a installé en vue de préserver ses intérêts colossaux dans le pays. Il n’appartenait à aucun réseau parisien et ambitionnait de réexaminer les contrats coloniaux qui assurent à la France des devises importantes sans lesquelles son économie s’écroulerait.
Comme lui, maître Jean Balan, avocat des victimes françaises des douloureux événements de 2004 à Bouaké, soutient "qu’on voulait se débarrasser de Gbagbo Laurent…" La violence de la riposte de l’armée française lors des événements de novembre 2004 consécutifs à la mort des soldats français à Bouaké, dans des circonstances troubles, atteste selon lui de cette volonté d’opérer un coup de force contre Gbagbo. "Les soldats français tués en Côte d’Ivoire lors des événements de 2004 ont été sacrifiés…C’était le prétexte d’un coup d’Etat. C’est indiscutable. C’était le carnet de route de l’armée française…", a déclaré l’avocat au barreau de Paris. «J’accuse formellement Aliot Marie d’avoir menti. Je sais désormais qu’en France, il ya une catégorie d’hommes politiques qui sont très protégés" dira en conclusion, dépité, l’avocat des victimes.

LE NOUVEAU COURRIER 29.05.13 L'avocat de Jean Pierre Bemba : «On veut liquider Gbagbo»

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Débat : augmenter les salaires, oui, mais comment ?
Faut-il augmenter les salaires ou baisser le temps de travail ? Bloquer les prix ou agir sur la TVA ? Débat entre Aurélie Trouvé (pour Jean-Luc Mélenchon), Marine Tondelier (pour Yannick Jadot) et Alexandra Dublanche (pour Valérie Pécresse).
par à l’air libre
Journal
Corruption : un nouveau front potentiellement dévastateur pour Netanyahou
Jugé depuis deux ans pour « corruption », « fraude » et « abus de confiance » par un tribunal de Jérusalem, l’ancien premier ministre israélien devra aussi affronter une commission d’enquête chargée d’établir ses responsabilités dans la plus dévastatrice affaire de corruption de l’histoire d’Israël.
par René Backmann
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica